Vie quotidienne
Au fond du puy ? Non !
23 mars 2020
106

C’est fou comme ce qui me semblait important dans la liste « à faire un jour » devient soudainement plus urgent – comme visiter le Puy-en-Velay – et comme tout ce qui me semblait « vital » dans mes possessions me semble soudain plus anecdotique comme ce coffret Blu Ray des films La mort dans la peau, la vengeance dans la peau, etc. avec Matt Damon, que je m’étais promis de regarder un jour pluvieux. Je n’en ai plus du tout envie.

D’ailleurs (et je suis curieux de savoir si je suis le seul dans ce cas) mon cerveau n’arrive pas à se concentrer sur les nouveaux films, les nouvelles séries, tout ce qui demande un effort d’attention. Cela ne m’intéresse pas. J’ai aussitôt envie de sauter sur mon portable ou mon iPad pour aller lire les mêmes nouvelles aussi déprimantes que deux heures plus tôt. J’en suis réduit (mais c’est trop péjoratif) à me relire Malevil pour la quatrième fois, revoir le Seigneur des Anneaux édition Longue, un épisode par soir, j’ai commencé hier, j’ai enfin attaqué mon intégrale de Woody Allen, 20 films à voir ou découvrir (vais-je tenir sur les inédits ?) et je cuisine en écoutant des vieux albums en intégralité, plus aucun single ou top 50, aucune nouveauté, rien.

Je sature réellement de voir les soirées d’habitude si pertinentes sur France 5 en boucle de 18h à 20h sur un seul et unique sujet avec pratiquement toujours les mêmes invités et pratiquement toujours les mêmes questions : quand est-ce que va arriver le pic ? (réponse, toujours la même, on ne sait pas) Comment vont les soignants ? (ils vont mal) Et les masques, alors, pourquoi on n’en a pas ? (parce que les gouvernants ont voulu tous faire des économies, surtout pendant le quinquennat Hollande, je n’invente rien, c’est officiel) Quels sont les gestes de sécurité ? (non mais vous vous foutez de moi, là ?) Pourquoi les Français ne respectent pas les consignes d’isolement ? (Parce que 80% d’une tranche d’âge à obtenu son bac avec 6 de moyenne, ne veut pas travailler, pense que la vie, c’est les Chtis à Hollywood, poitrine dehors et tatouages sur les pectoraux, à se hurler dessus pour des histoires de tromperies liées à leur vision moyenâgeuse des rapports hommes-femmes) Va-t’on vers un confinement plus strict ? (Oui, on va vers un confinement plus strict, regarde ton émission de vendredi dernier, de jeudi dernier, de mercredi dernier, tu l’avais déjà annoncé) et « pendant ce temps chez nos voisins d’outre-rhin / Italiens / etc. ». Arrive le vingt heures et ses sujets effleurés, abordant tout et n’importe quoi mais ne creusant rien sur la longueur : on a quand même ouvert le journal devant 9 millions de personnes, trois jours de suite sur « un hôpital militaire en construction qui se construisait avant une ouverture on ne sait pas quand pour soulager les soignants qui attendent la fin de la construction. 30 lits. ».

Et pendant ce temps, dans ma rue, les gens marchent avec des masques FFP2 achetés je-ne-sais-où. Des petits groupes se forment pour discuter en bas des immeubles. Un commerce de téléphonie mobile reste ouvert.

Des infirmières démarrent leur carrière à 1600 euros par mois (au cul du classement de l’OCDE pour les salaires, oui, oui) et ça se promène partout, partout, partout dehors, les gosses braillent dans le parc en bas de la maison tous-les-après-midis. Ma pharmacienne était l’autre jour en pleurs (j’ai du téléconsulter pour mon asthme qui revient because pollens +++) car les gens sont hyper agressifs et lui parlent comme un chien, veulent être servis tout de suite, etc. C’est le pays de la Liberté et des Droits de l’Homme, tu comprends. Mais continuez à applaudir à 20h.

Pourquoi je suis en colère ? Parce que j’ai quitté ce métier que j’aimais, le dos explosé, la tête abîmée, après deux dernières années à endurer maltraitance des seniors, maltraitance des salariés et même avoir failli y crever (la direction avait économisé 400 euros d’inspection de la chaudière et les pompiers ont du nous évacuer pour une fuite de gaz indolore et tueur : nous avions tous des nausées, mal à la tête et avions failli y passer. Pour 400 euros d’économie…).

RESTEZ-CHEZ-VOUS-PUTAIN. Le pire est à venir.

Je fais bien ma méditation deux fois par jour, je pratique mon yoga tous les matins, je lis, je téléphone à mon amoureux, j’envoie des sms, ça va. L’asthme me dérange et je pense qu’il redouble à cause de l’enfermement, pas uniquement des pollens. Mon corps n’est pas habitué à rester toute la journée dans la poussière du dedans et mon esprit sent bien que je cherche à le contourner. Je n’ai pas à me plaindre, je suis seul. Je ne sais pas comment font les parents avec leurs gosses, il paraît que c’est un chemin de croix mais j’y vois un avantage : tout le monde aimera l’école, à un certain point, non ? Il paraît qu’on va tous reprendre le 4 mai.

Pour voir le verre à moitié-plein, maintenant.

J’aime cette période de grand changement dont les effets vont avoir des ramifications très importantes sur nous tous, moi inclus. Je sens bien que mon mode de vie a déjà changé, qu’une grosse page a été tournée et qu’il faut déjà, vite, penser à l’après, tout de suite. La reprise va être difficile, il n’y a aura pas de jours roses pour tout le monde, mais nous avons tous compris (du moins la majorité la plus sensible) que nos vies sont ce que nous voulons en faire, confinés ou pas et que tous nos petits plans ne tiennent jamais la distance car nous n’y collons en prévision aucun grain de sable ou rocher, évidemment, adorant l’idée que nous allons gagner au loto, vivre à l’île Maurice et mourir dans notre sommeil.

J’aime cette période car elle ouvre les yeux. Elle est importante, elle est vitale. Nous élisons des gens qui font des économies sur l’Humain et dépensent trop sans compter l’argent public « gratuit ». Nous n’avons jamais le temps de rien. Nous ne pensons qu’à nos prochaines vacances. Je m’inclus dans tout ça : j’ai voté pour des cons, j’ai détourné le regard quand les intègres que j’avais élu étaient soudainement moins irréprochables, les maudissant, j’ai toujours trop de gens dans mon agenda à voir qui ne sont pas passionnants et d’autres à qui je promets « qu’on va se voir bientôt ». J’ai une addiction qui me dévore et qui me nargue depuis le premier jour du confinement. Une tentation d’écrire des horreurs ici sur des gens qui ne méritent pas autant de mépris. J’ai pourtant l’essentiel dans ma vie : un toit, une santé encore potable, un amoureux, des amis.

Mais alors qu’est-ce que je veux faire de ma vie le 4 mai au matin ? Râler sur tout ce qui ne va pas ? Refaire encore et encore tout ce que j’ai déjà fait et qui ne m’apporte rétrospectivement aucun réconfort, aucun plaisir durable, qui ne laissera aucune trace, ni dans mon esprit, ni dans le votre ?

Me concentrer sur les années qui me restent pour créer, relier, connecter, aimer, l’aimer plus fort encore, m’aimer un peu, enfin ? En suis-je seulement capable ? En ai-je envie ? Est-ce que je ne l’aime pas ce système dysfonctionnel qui me ment, qui me promet, qui me nourrit mal ? Je n’ai connu que lui.


Je posterai tous les midi sur mon site le temps du confinement. A demain. Si vous avez lu et aimé, commentez. Partagez. Montrez que vous êtes là. Si vous ne savez pas quoi écrire en commentaire, dites moi quel est votre prénom féminin préféré EVER. Le mien ? Prisca.

About author

Related items

/ You may check this items as well

Fermanville

C’est la vie, Lily

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="...

Read more
Bayonne, la Nive

Dernières nouvelle du front

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="...

Read more
Partir à la plage

L’été sera chaud

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="...

Read more

There are 106 comments

  • Olivier dit :

    Bonjour William, ça aurait été dommage que ce post reste sans titre 😉
    Et j’ai fait le même constat que toi : beaucoup de mal à aller vers les nouveautés. Face à l’offre Netflix ou Canal (qui a décuplé en plus, non mais ça va pas ?), je suis comme une poule devant un couteau… Ce qui, bien sûr, n’est pas très très grave…
    Prénom féminin : Louise.

    • William dit :

      Ahahah tu as été plus rapide que moi, je l’ai posté avant de me rendre compte que j’avais oublié de lui donner un titre. Généralement le titre arrive après l’écriture et c’est rare que j’oublie d’en trouver un. Ce confinement, décidément.

      Louise, oh ma jolie Louise, Thelma et Louise, la belle Louise Bourgoin.

    • William dit :

      C’est un prénom si mystérieux, je n’ai jamais croisé de Solveig de ma vie, je crois que c’est un prénom qui marque, non ? Solveig, c’est tout un monde, déjà…

  • Didier dit :

    Merci pour ce post.
    On aimerait que cette période change des choses. Malheureusement même dans cette période où on se doit d’être plus attentif aux autres je vois de façon encore plus criante les individualismes et les égoïsmes qui s’expriment ( forcer le passage au Drive, dévaliser les rayons du supermarché, sortir faire son petit jogging tout en sachant que ça va donner des idées aux autres…). Heureusement qu’on en profite pour renouer avec ses proches et ses amis plus éloignés : se reparler et prendre des nouvelles pour de vrai … bonne deuxième semaine de confinement

    • William dit :

      Merci, Didier. Oui, je n’ai jamais, pour ma part, passé autant de temps au téléphone !
      Allez, on attaque la deuxième, c’est un beau marathon 🙂
      L’essentiel, c’est d’avancer.

  • Nathalie dit :

    Ca me fait penser au livre « Un cancer pas si grave » : j’ai l’impression que cette période nous rend hyper sensible à ce qui est important pour nous, ou pas, aux gens qui comptent, ou pas, à ce qui est de bon sens dans une société, ou pas. Et ça donne un espoir collectif à beaucoup de monde, je vois la liste écolo-citoyenne de ma ville en train de rêver que tout le monde fasse sa conversion écologique, mais j’ai du mal à y croire, c’est mon côté pessimiste : quand on pourra sortir, il y aura une décharge de plaisir, de sorties, d’achats, et ensuit le coup de massue des difficultés économiques, la vie sera encore plus dure pour beaucoup, ne leur laissant pas la capacité à réfléchir à un autre monde, un peu meilleur.
    Merci pour ce rendez-vous quotidien. Je vous lis depuis le début, et mine de rien je réalise que vous m’avez vraiment accompagnée depuis une bonne décennie, nos vies sont très différentes mais vos mots me parlent et me font bouger.

    • William dit :

      Merci, Nathalie. C’est une copine à moi qui l’a écrit, Géraldine, une sacrée personnalité, cette fille m’épate (et me secoue régulièrement !! Elle ne s’en laisse pas compter, j’adore !!)

      Merci de votre fidélité. J’ai eu des hauts et des bas avec le blog, j’ai réalisé que l’écriture quotidienne épuisait et brûlait, ce que vivent les youtubeurs mille fois plus exposé en ce moment, avec la vidéo (se filmer, quelle folie, mes mots me protègent un peu) mais j’y reviens toujours quand j’ai quelque chose à dire ou quand j’en ai besoin, comme en ce moment.

  • Chaton dit :

    J’ai du me rendre chez ma vétérinaire ce matin. Pas le choix. J’appelle avant évidemment, la secrétaire que j’adore fond en larmes au téléphone, dépassée par le comportement des clients qui exigent des prix quand ils pourront de nouveau vacciner « parce que quand même c’est inadmissible » alors qu’ils ne savent même pas s’ils tiendront le coup. Je l’ai écouté. Je l’ai rassuré, comme j’ai pu, et je lui ai dit que moi je les aimais beaucoup qu’ils étaient géniaux. Elle a un peu souri à travers le combiné, et moi ça m’a brisé le coeur.
    Je ne supporte plus la bêtise des gens.

    • William dit :

      Oui, les gens qui travaillent encore au guichet en prennent plein la gueule, gratuitement, c’est une période terrible et mon petit doigt me dit que ce n’est que le début. Faut se protéger…Mais comment ?

      Perso, ça fait des années que moins je vois de « gens » et mieux je m’en porte. Je filtre à mort, surtout dans les endroits où je n’ai pas le choix. Je joue au con, je deviens lisse, je prétends ne pas comprendre l’agressivité.

  • Chloë dit :

    Bonjour William,

    Je prends une forme de plaisir à vous lire chaque jour. Je ne sais pas si « plaisir » est le bon mot, mais c’est comme un rendez-vous qui me rappelle que les jours passent.
    Jusqu’ici je n’ai pas commenté car mes angoisses me paralysent, je n’arrive pas à y voir clair. Je n’arrive pas non plus à regarder de nouvelles séries ou de nouveaux films, aucune concentration.
    J’étais souvent branchée sur France 5 également, mais j’ai tout arrêté il y a quelques jours (Infos, Twitter, infos à la radio), car je sais ce qu’il se passe et les nouvelles sont toujours les mêmes : elles m’attristent et je me sens impuissante.

    Je tousse depuis 3 semaines, ma toux a un peu évoluée sans que je n’ai d’autres douleurs que les étouffements provoqués par les crises de panique. Je n’arrive pas à penser au matin du 4 mai, car même si je suis confinée depuis 11 jours, j’ai peur de ne pas voir ce matin du 4 mai.
    En attendant je vous lis chaque midi, je me raccroche à ce qui existe.

    Merci et à demain

    • William dit :

      Bonjour Chloë.
      Comme m’avait dit un grand ponte de la médecine, quand j’avais démarré : « pour un diagnostic, il n’y a que deux éléments qui comptent, mon petit. Elle a de la température (oui / non) et elle chie+pisse normalement (oui / non). Tout le reste est de la littérature et ça se soigne avec de l’aspirine ou ça s’opère »

      As-tu un sirop antitussif pour calmer tes crises ? As-tu essayé les huiles essentielles ?

      Je serai là, avec toi, le 4 mai, tu vas voir, avec la chance qu’on a, il pleuvra des cordes, on sera dégoutés :p

      Je t’embrasse, à demain.

    • Chloë dit :

      Bonjour William,

      Merci d’avoir pris le temps de me répondre.
      Je n’ai pas de sirop, mais je bois chaud et ça soulage pas mal (c’est comme si j’avais attrapé froid finalement, ce qui ne serait pas hyper étonnant non plus).

      Hier j’ai regardé quelques épisodes d’une série France TV « Une belle histoire », je conseille, un peu dans la même veine que « Irresponsable ».

      À tout à l’heure William.

    • William dit :

      A toute, biloute. Et tu n’as pas un voisin qui aurait un vieux sirop ? Ca va aller 🙂
      Je t’embrasse fort !

  • Fannoche dit :

    Joséphine !
    J’appréhende l’après. La peur sera tjs là (j’ai la phobie des virus, crois moi que le confinement je l’applique à la lettre) et il faudra revivre. Mais avec quelles règles, qu’est-ce que ça aura changé en nous? Est ce que il y aura une vaste prise de conscience ou bien tout sera effacé en quelques minutes?
    Je t’embrasse.

    • William dit :

      Je ne pense pas qu’on puisse effacer tout en quelques minutes car c’est mondial et certains pays seront en décalés, donc on est partis pour vivre avec ce truc dans l’actualité pendant quelques temps. En espérant que les Chinois n’ont pas menti…et que ça ne reparte pas chez eux…

  • Laurence dit :

    Bonjour William
    J’aime savoir qu’en ces temps confinés, la fenêtre soit à nouveau ouverte… J’aime toujours vos mots et ce rdv quotidien me fait bien plaisir…
    J’ai moi aussi envie de croire que l’on va changer des choses après ça mais je ne sais pas comment…
    Pour vous accompagner je ne saurais que vous conseiller un petit coup de Résiste de France Gall…!

    A demain…
    Mon prénom féminin préféré : Alienor

    • William dit :

      Laurence, je vous remercie pour votre suggestion que j’ai twisté à ma manière cet après-midi en me faisant mon soin Reiki : j’ai décidé d’écouter 90 mn de Michel Berger, que je découvre un peu tardivement, je ne connaissais que les grands titres les plus connus.
      France Gall, ce sera pour mercredi, demain c’est Julien Clerc, jeudi ce sera William Sheller. Et vendredi, Cabrel. Je me gâte durant 90 mn à chaque fois !

      Alienor, forcément d’Aquitaine, la vraie, pas la « nouvelle » :p

  • Anne dit :

    Je suis très émue parce que j’aurais pu écrire ce post presque mot pour mot. Je ne quitte plus mon portable, passant d’une étude à l’autre. J’ai beaucoup travaillé dans la communication de crise et on nous disait toujours que par définition une crise ne ressemble jamais une autre. Nos experts il y a 10 ans avaient pris des décisions: « On ne commande pas de masques  car si il y a un problème, on n’en commandera chez les chinois. « Je n’ai pas du tout envie de leur jeter la pierre. Je crois que la responsabilité elle est absolument collective. En mai on ne fera plus ce qui nous plaît. J’espère simplement être en vie à ce moment-là. Plus de 60 ans en surpoids et bronchitique, ce n’est pas forcément gagné. Je résiste à l’idée d’engueuler tout le monde et surtout les gens que j’aime, mes cousines qui ont fui Paris et qui font du jogging sur la côte à Cancale. J’ai si peur pour ma fille enceinte en Angleterre.. Prends soin de toi William et surtout je t’en supplie, aime toi. toi qui nous aide tant par ton talent ta sensibilité ton humour
    J’ai un peu honte d’avouer que mon prénom préféré c’est Marjorie.

    • William dit :

      Anne, ma soeur Anne, merci pour ton beau commentaire qui était hélas parti en spam mais que j’ai repêché et fais bien attention à toi 🙂

      Comment on fait pour s’aimer, moi je veux bien, dis !

      Marjorie, c’est un peu euh…Mais tu le sais !

  • estèf dit :

    Tu as raison pour le Puy, c’est fabuleux. On entre dans la cathédrale comme nulle part ailleurs et on se prend une décharge tellurique.
    Le prénom : Émilie.
    Courage.

  • Vannina dit :

    Moi non plus je n’arrive pas à regarder des films ou des séries nouvelles en ce moment je me refais l’intégrale de Downton Abbey ça m’apaise et la vie d’après me fait très peur,je crains que nous soyons tous ruinés et je crois que je ne vais plus jamais aller voter pour qui que ce soit.

    • William dit :

      Downton Abbey c’est bien au début mais après c’est super cucul la praline, quand même, non ?

      On est déjà ruinés, je crois, mais on ne le sait pas encore…

  • Sofy dit :

    Moi aussi je me contente de vieilleries en ce moment, écoutant notamment les cassettes (oui, oui !) qui ont accompagné mon adolescence et mes années étudiantes-début de vie active et que j’ai eu envie de ressortir de leur carton.
    C’est marrant que ce phénomène semble si partagé (d’après ce que je vois dans les commentaires). Serait-ce tout simplement le côté rassurant ou est-ce plus complexe ? Si quelqu’un sait l’expliquer…
    Sinon, pour les prénoms de fille, mon cœur balance entre Lily (à cause de la chanson de Pierre Perret) et Agathe (à cause d’une vraie personne que j’aime)
    Merci William 🙂

    • William dit :

      En même temps, si tu choisis les prénoms en fonction des chansons de Pierre Perret, fallait mieux Lily qu’Estelle :p

      La bise

    • Sofy dit :

      😀
      Merci pour la (re)découverte : forcément je suis allée chercher la chanson qui, curieusement, ne faisait pas partie de celles que mes parents nous faisaient le plus écouter (alors qu’elle est juste après « Lily » sur une des 2 cassettes de ses chansons que j’ai gardées; je viens de vérifier)
      Et hop ma playlist du début d’après-midi est toute trouvée !

    • William dit :

      Je ne suis pas étonné que tes parents te chantaient pas Estelle, ahaha :p
      T’as vu, elle envoie du bois cette chanson.

    • Sofy dit :

      C’est le moins qu’on puisse dire ! Ce qui est marrant c’est qu’en la réécoutant en entier, l’air m’est aussitôt revenu, ainsi que les paroles les plus soft…. Comme quoi, on l’écoutait aussi en famille et c’est là que tu perçois tout le talent de Pierre Perret : grâce à sa douceur, sa mélodie et son vocabulaire fleuri, tu peux écouter ça avec ta naïveté d’enfant, sans être choqué et en ne retenant que ce que tu comprends 😀 [pour peu qu’on ait des parents un tant soit peu habiles pour adoucir/adapter le propos en cas de question sur le fond 😉 ]

  • Sandrine dit :

    Merci pour ce post et ce RDV quotidien.
    Je n’arrive pas non plus à me concentrer sur quoi que ce soit…
    Je suis en detox (5 jours de jus & soupes) alors que le monde parle de pénurie. Et cela me fait relativiser. Mais mon corps a trop mal de la malbouffe. 5 jours où je ressens vraiment la faim, finalement ca replace bien les neurones.
    J’aime le prénom Joan (ou Joanne).

  • Olivia dit :

    Ah c’est intéressant ce que tu dis et sur ce que je lis dans les commentaires sur le fait de ne pas réellement arriver à regarder des nouveautés
    Perso j’oscille entre regarder des films et documentaires nouveaux pour moi et revenir à des séries, films, vus et revus. Les trucs inédits m’attirent, mais je dois faire un réel effort de motivation pour cliquer dessus.
    Du côté de mes lectures c’est la même chose, je lis des nouveautés et j’ai besoin d’aller aussi vers du familier.
    Mais au quotidien c’est pareil, je fais certaines activités récurrentes et en même temps mon esprit oscille vers quelque chose de connu pour me réconforter.
    Pour le prénom : Élina ou Athéna

    • William dit :

      Je pense que tout le monde est un peu paumé en ce moment et pas qu’un peu, sauf les canailles et les escrocs qui ne perdent jamais le Nord.

  • Pierre K dit :

    J’ai eu du pif : accepter un nouveau travail à Strasbourg, y déménager depuis la région parisienne (après avoir démissionné, YOLO). 1er jour de travail le 2 Mars, contamination le 8 ou le 9, malade depuis le 15 au matin…

    Alors je confirme ce que l’on voit maintenant un peu partout : l’absence d’odorat et de goût SANS OBSTRUCTION NASALE est un symptôme clé.

    On rajoute une toux sèche un peu graillonneuse par moment, un mal de crâne récurrent avec l’impression que les sinus sont secs et ont quand même doublé de volume, peu ou pas de fièvre (jamais monté au dessus de 38,0).
    Le cerveau pédale dans la semoule, on se sent à 50% de ses capacités et on est fatigué, très fatigué.
    Le plus casse-pied est de se réveiller le matin après une relativement bonne nuit et de ne sentir aucune évolution, ni en bien, ni en mal. La nuit n’est pas réparatrice, ou au moins pas en apparence.

    Et puis hier, en fin d’après-midi, j’ai senti, un peu, du goût du carré de chocolat que j’ai mangé. C’est mieux que le meilleur des champagnes, croyez-moi… Je me sens vraiment mieux depuis ce matin. Cela fait 9 jours que j’ai des symptômes et la bascule du 7eme-8eme jour a eu lieu vers le meilleur… Le bout du tunnel est en vue pour moi. Et le 4 Mai (ou le 4 Juin…) je serai dehors à respirer à pleins poumons et à sourire comme un crétin à tous les gens que je croiserai.
    Et j’espère vraiment qu’on ne recommencera pas à fonctionner comme avant dès la fin de la crise…

    Courage à tous, quand c’est bénin (dans 80% des cas, dont le mien), c’est long mais cela passe…
    Et puis sinon, merci William, vraiment. Le rendez-vous de midi est important quand la journée est longue…

    PS Pour ceux qui se posent la question, je n’ai pas fait partie des cas testés. Un de mes nouveaux collègues (que je n’ai croisé que par Skype) est lui aussi malade. Ni l’un ni l’autre ne sommes des cas « officiels » : le nombre est bien supérieur à ce qui est publié dans les médias.

  • SOPHIE G. dit :

    J’espère qu’on va se voir bientôt

  • Bao dit :

    Impossible de regarder une seule série; Je préfère encore me noyer dans le taf.
    Je rêve de trek en Laponie, trek dans les Alpes, juste être dehors et gagner ma vie comme ça. Je crois que ma mission de vie va finir par s’imposer à moi avec ce confinement dont je sature déjà. Comme quoi c’est pas mal

    • William dit :

      La Laponie, c’est beau l’été, aussi ? Je dis ça, j’ai aucune intention d’y aller, moi j’adorerais aller découvrir l’Islande qui coûte un rein, il paraît.

    • Séverine dit :

      La Laponie c’est beau en toute saison! Que ce soit en Norvège, Suède ou Finlande. Par contre faut aimer les moustiques. La plaie des pays du Nord…
      L’Islande doit être un pays magnifique, malheureusement trop envahi de touristes. Et oui tout y est cher, ils importent beaucoup!

  • Vero dit :

    Bonjour,
    Alors pour apporter un point sur l’école à la maison. J’ai 3 enfants, 3 niveaux différents ( 1ère, 3ème et 6eme) . En tant que parent nous devons aider nos enfants, comment dire… nos enfants récupèrent des nouveaux cours mais sur format A4, donc ils lisent le livre ou écoute des sites dédiés mais perso je n’ai pas de génie à la maison qui comprend à la minute donc nous devons suivre, revoir les notions (parce que ça va je les ai déjà vu mais il y a 30 ans) puis expliquer puis aider sur les exercices… bref X3… et à côté et bien travailler puis gérer la maison (nous nous arrêtons à l’essentiel nous ne faisons que les nourrir)…
    Bref si nous voulons BIEN faire, ce sont des journées de debiles… enfermés ne l’oublions pas.
    Alors tant pis… ils apprendront ce qu’ils pourront apprendre et je ne passerais pas mon temps à leurs faire l’école… je veux qu’ils puissent rêver, lire, glander et jouer!!
    Alors je ne sais pas encore ce que sera mon après mais je sais déjà ce que je ne veux plus dans mon présent!!!
    Merci à vous de publier un article chaque jour. J’aime le regard que vous apporter sur notre société.
    Passez une bonne journée et prenez soin de vous et de votre asthme.

    • William dit :

      Mon dieu, oui, Véro, comme je vous comprends, quand je regarde les devoirs de ma filleule, je me pince pour comprendre parfois les énoncés, je relis tout trois fois, c’est hallucinant. Je vous souhaite bien du courage…

      Merci à vous, cet asthme est très bizarre, il y a autre chose qui couve dans le fond, je n’ai jamais eu ça…

  • Thêmys dit :

    Contrairement à toi (et à d’autres en lisant les commentaires), je fais des découvertes. Je me suis lancé juste avant le début de mon confinement (qui a débuté le 11 mars suite à un cas dans ma famille proche que j’avais vu avant l’apparition de ses symptômes) dans American Horror Stories. J’en suis au début de la 4ème saison, celle avec Lady Gaga, et j’avoue que je me régale. Bon, il faut être assez insensible au sang et aux mutilations pour regarder sans frémir, donc je ne la conseille pas à tout le monde, mais elle est ultra intéressante et bien tournée (et on peut regarder les saisons dans le désordre, étant donné qu’une saison = une histoire entière, et qu’il n’y a que peu de personnages qui apparaissent dans des saisons différentes).

    J’ai l’immense chance d’avoir une terrasse exposée plein Sud, en rez de pelouse (pelouse interdite par contre), et j’en profite un peu dès qu’il y a du soleil, avec un de mes chats qui me tient compagnie pendant que je m’occupe de mes pots ou que je bouquine (en ce moment un truc sur l’utilisation massive de la drogue sous le IIIème Reich, c’est passionnant).

    • William dit :

      Mais oui, il paraît que Jessica Lange y est incroyable. J’avais essayé de regarder le début de la première saison mais je n’avais pas accroché, j’avais trouvé ça un peu trop appuyé. Et puis bon, j’avoue, je déteste avoir peur tout seul à la maison.

      Moi je viens de finir les cent derniers jours d’Hitler, c’était passionnant. Quel est le titre du livre sur la drogue ?

    • Thêmys dit :

      Alors le livre c’est « L’extase totale » (sous titré : le IIIème Reich, les Allemands et la drogue), de Norman Ohler.

      J’en suis à la moitié et je trouve assez hallucinant ce qu’il raconte (mais c’est sourcé, avec des documents datant d’avant, pendant et après la guerre).

      Par contre j’ai lu « La goûteuse d’Hitler » il y a un ou deux mois, mon sentiment à la fin c’était « beuh ? », avec l’impression d’avoir un peu perdu mon temps (je savais que c’était un roman, je ne m’attendais pas à des trucs exhaustifs mais pas à ça..)

    • William dit :

      Merci ! Commmandé ce matin :p

  • Kuli_c dit :

    Merci merci de ton post quotidien.
    Nous sommes 4 à la maison, avec un jardin, nous mesurons notre chance, et au bout d’une semaine nous sommes plutôt zen, enfants et adultes.
    Je ne sors pas beaucoup alors je ne vois pas ces comportements incroyables qui sont décrits ici. Mais WTF?
    Je ne suis pas très optimiste pour l’après. J’essaie d’être le plus possible dans l’instant présent.
    Et l’instant présent me fait t’être reconnaissante et t’envoyer des bonnes ondes pour la suite!

  • Claire dit :

    Merci William, prénom féminin préféré ever ? Je réfléchis et je te donne la réponse demain !

  • Emilie dit :

    Bonjour William,
    J’aime tout ce que vous écrivez et me pose les mêmes questions. J’espère un changement radical après l’épidémie mais l’humanité est si contradictoire ! nous verrons !
    Prénom préféré : Alice

    • William dit :

      Alice, c’est un prénom qui me rappelle une collection dans la série verte que j’adorais quand j’étais petit, j’avais abandonné la rose pour la verte et soudain je me trouvais « grand »…

    • Simone dit :

      Oh Alice Roy! Cela a conditionné toutes mes lectures future! Pardon pour cette intempestive intrusion, mais je ne trouve pas beaucoup de personnes qui connaisse ces roman verts! ça me réjouie ce matin!
      Et tant que je suis là, Anna pour le prénom!

    • Lola dit :

      J’adorais la série des Alice! Les bouquins appartenaient à ma tante, qui les avaient gardés précieusement (elle gardait tout), et je les lisais quand j’étais en vacances chez elle. Et moi aussi je me sentais supérieure d’avoir délaissé la bibliothèque rose et le club des 5 pour Alice et la bibliothèque verte…

    • William dit :

      Le temps où on disait ET DEMI quand on nous demandait notre âge…Imagine…

    • Emilie dit :

      Mais oui !! ! Elle avait un petit cabriolet !!!

  • Le prénom féminin que je préfère est Célestine je l’aime écrit, je l’aime prononcé

    Et moi, contrairement à toi, je cherche des nouvelles séries, de nouveaux livres, de nouveaux films et j’évite de plus en plus d’aller lire les sombres prévisions coronavirussiennes.

  • fred (exromanais) dit :

    Hello!! bon avec tous ces blogs qui renaissent, ca n’arrange pas mon télétravail que je teste pour la première fois !! mais tu le sais, j’adore ton écriture et tes ressentis!²Merci à toi!
    Donc, moi, ma capacité à me concentrer sur le boulot est très difficile à gérer dans la durée, surtout chez moi, où il y a tant de tentations! J’ai quand même pris des résolutions, Je me leve comme tous les jours, me rase et m’habille comme si j’allais au boulot, et me fais des horaires de boulot. Je crois qu’au final je bosse plus, avec en plus le temps passé sur certains blogs. Et puis le soir, avec ma moitié, et bien , nous regardons la télé (ce qu’on ne fait jamais), avec plein de nouveautés, en profitant de Canal gratuit en ce moment. j’adore la serie « zerozerozero » sur le trafic de drogue du Mexique à l’Italie, j’ai adoré un film dont j’ai déjà oublié le nom samedi soir avec Sandrine Bonnaire, et hier soir le biopic sur Johnny Cash, que je connaissais pas bien, avec un River Phoenix magnétique!. Et j’ai envie d’en profiter pour lire et voir pleins de nouveaux trucs!!!!Donc, pas du tout dans la relecture ou revisionnage de trucs anciens pour l’instant.
    Par contre, j’ai l’impression de devenir un peu mutique, de moins parler. Je crois que c’est le « après » qui m’interroge, me fait un peu peur; j’ose croire que rien ne sera comme avant, que notre systeme va changer. Mais pour du mieux? j’ose vraiment l’espérer, mais je doute. Comme quoi, rien n’est jamais acquis, nos conforts matériels sont peu de choses et peuvent disparaitre du jour au lendemain. Il restera quoi? nos corps et nos cerveaux, avec ce qu’il y a dedans, et c’est vraiment ca qu’il faut continuer à construire et à consolider. Mais là on est à rude épreuve. Pour l’instant, cela fait une semaine. Quid dans 3? ou plus?
    Pour finir Holderlin: « Là où croît le péril, croît aussi ce qui sauve ». Je l’ai découvert il y a une dizaine d’années, je me le répète en boucle, en y mettant un point d’interrogation à la fin. Je n’ai pas de réponse définitive. Mais , je penche pour une version optimiste.
    Merci d’écrire et d’être là!

    • William dit :

      Très belle citation, je la note. L’an dernier, alors que je n’allais pas bien, je me suis beaucoup accroché à nécessité fait loi, qui marche pas mal aussi, une fois qu’on a touché le fond.

  • Carson dit :

    Bonjour William,

    Mais alors qu’est-ce que tu veux faire de ta vie le 4 mai au matin ?
    Je te souhaite de te concentrer sur l’océan des possibles qui s’ouvre à toi/à nous depuis le premier jour de cette crise et de t’aimer enfin car tu le mérites.

    Prénom féminin préféré : Constance et Clémence (je n’arrive pas à choisir entre les 2 et je rêve que ma prochaine fiancée porte l’un des ces 2 prénoms que je trouve si lumineux).

  • Emi dit :

    Edmée pour le prénom. Pour le reste je sens que ma misanthropie gagne du terrain. Mes voisins s’essayent à l’harmonica. C’était sympa au début mais l’air reste le même. Tout devient épidermique désormais. J’écoute pas mal de podcasts, parce que ma concentration est aussi limitée. Je me permets cette suggestion : la clinique de l’amour sur France Culture, toi qui aime l’amour William ça devrait te plaire. Ce rendez-vous sur ce blog me plaît. Cela me rassure un peu. A bientôt

    • William dit :

      Oh, moi qui aime beaucoup France Culture, je n’ai pas le plaisir de connaître ce podcast, je t’en remercie, je me jette dessus…Trop bien 🙂

  • La lilloise dit :

    Pour les séries je continue the crown et pour le prénom Jeanne ou Suzanne
    A demain
    La lilloise

  • Claire dit :

    Ma distraction du moment : une série coréenne que je regarde en VO, en famille. J’ai besoin de cette distance avec le monde réel. Prénom féminin préféré? Rosalie

  • Caro.B dit :

    Je n’ai pas trouvé de prénom masculin hier.
    Après réflexion, Je crois que c’est Vivien.

    Pour le prénom féminin ce serait Calixte. Bien qu’à priori ce soit aussi un prénom masculin… Mystère… Tu sais toi si c’est un prénom hermaphrodite ?

    • William dit :

      Ah, Vivien, je ne peux pas, c’est personnel, j’ai une dent contre un Vivien, pour de mauvaises raisons, mais je ne peux pas…

      Calixte, quelle classe, je n’en ai jamais rencontré, je suis quasi-sûr que c’est un prénom de fille.

    • Muriel dit :

      Ben, personnellement je ne connais qu’un Calixte et c’est un garçon (à la base, c’était un prénom de pape, au Moyen Age…).

  • Isabelle dit :

    Mon second prénom Charlotte
    Parce que ça sonne pile comme j’aime

  • Funambule dit :

    Ni séries, ni film,ni télé, ni radio, je redécouvre le silence depuis ce confinement je n’aurais jamais imaginé. 9h30 je danse donc un peu de musique, début d’aprem à nouveau quand j’ai mon coup de mou quotidien. Sport, méditation,comme pas d’écran je m’endors tôt. Je me demande ce qu’il en restera après de ces habitudes

  • Antonia dit :

    Pareil : pas la disponibilité d’esprit pour de nouvelles séries ou de nouveaux films, alors que je me suis mis à suivre le fil instagram du gouverneur de New York et que j’envisage d’écouter ses conférences de presse matinales.
    Une citation postée sur instagram par @heyq_ qui est restée en moi : the biggest loss in the end is if we come out on the other side of this unchanged

  • Leyleydu95 dit :

    Bonjour William,
    Alors un peu dans le désordre :
    – je ne regarde plus que le journal de 20h et des émissions en replay le soir(les carnets de julie hier soir)
    – je n arrive plus à lire et je n ai jamais été accro des séries non stop (à part ally mc beal que j ai recommencé depuis le début sur canal ..mais pas plus de 2 épisodes par jour )
    – je repeins mon appart avec des vieux pots de peinture,ce qui m oblige à être créative quand j arrive au bout d un pot…
    – le 4 mai,j irai embrasser (voire plus) très goulûment mon chéri qui habite à orly (alors que j habite à cergy!)
    – si j avais eu une fille,je l aurai appelée Garance…mais j ai eu un petit Matthieu qui fait ma joie tous les jours (et encore plus pendant ce confinement…j en reviens pas d avoir fabriqué un gamin aussi gentil,moi qui peut être si pestouille!! )
    Désolée pour ce long déballage sans queue ni tête…ça prouve bien que c est pas bon pour les neurones le confinement mais je reste chez moi quand même car « je ne regarde pas les chtis » et je ne suis même pas tatouée !

    • William dit :

      Dis-donc, ça va être la folie des peintures ! Je ne sais plus où j’ai lu qu’une dame avait été demander à des voisins s’il leur restait de la peinture, essaye les voisins !!

  • chantal dit :

    Mon prénom préféré : Servane

  • Un lecteur du temps de Ron dit :

    Bonjour William,
    Quelle coïncidence, mon prénom féminin préféré est WIlliamette et je suis né à la St Prisca !
    (après cette petite introduction légère et pas entièrement fausse, passons aux choses déagréables)
    « Mais continuez à applaudir à 20h. »
    J’en ai un peu marre (ça tombe sur toi) de lire des commentaires de ce genre, qui dénoncent des comportements égoïstes ou de gros connards et rajoutent « mais continuez à applaudir à 20h » (ou formulation équivalente). Comme si c’était les mêmes.
    Il y a sûrement parmi ceux qui applaudissent à 20h des gens qui se comportent comme des gros connards, Et je sais de source sûre (médecin hospitalier dans ma famille) que ce geste quotidien aide certains (beaucoup ? tous ?) personnels soignants à tenir le coup.
    « Mais continuez à applaudir à 20h. » laisse entendre que tu estimes que mieux vaudrait arrêter d’applaudir à 20h, non ?

  • alice DARCQ dit :

    Merci de reprendre la plume, merci, merci.

  • Thaïs dit :

    Merci de nous offrir au jour le jour ces pauses. Perso je ne ressens pas le confinement car je travaille. Bientôt en télétravail au moins partiellement, je ne rêve que de lire et découvrir des séries. En famille, nous nous obligerons à faire un jeu ensemble par jour. Nous avons commandé un puzzle ce qui me rappellera nos moments d’echanges avec ma fille petite ( elle a 20 ans maintenant et ses partiels et concours sont reportés).
    Prénom : celui de ma fille Loreleï

  • Charlotte dit :

    Théodora. Et merci.

  • aurelie dit :

    le 4 mai c’est mon anniversaire…. depuis ces années ou j’angoisse de voir cette date arriver et de me dire mais moi j’ai besoin de rien de matériel, et paradoxalement tout ce que je vais recevoir (parce que nos proches se sentent obligés d’offrir un présent) va me déplaire.
    cette année je vais pouvoir peu- être, maybe, le cadeau dont j,ai toujours rêvé : prendre dans mes bras ceux qui comptent plus que tout.
    Et tu as raison, cette période nous fait réaliser tous ceux qui nous emm……. et qu’on garde quand même au détriment de ceux que l’on fait attendre.
    Alors univers entends moi et offre moi ces câlins d’anniversaire….
    Oui je sais ça se fait de décaler…. quand je pense à la polémique stérile de l’Halloween 2019 décalée d’un jour…. je peux bien être fêtée le 4 septembre…. mais bon hein…. des bonbons ça s’attends, des bras moins.

  • Marie-Aude dit :

    Bonjour William

    ta description des infos m’a bien fait rire, tant elle est cruellement juste. Vues de loin, dans un pays où ça va être « très très très dur », ces infos sont encore plus exaspérantes, et j’ai arrêté de les regarder. Je relirai donc désormais, tous les soirs, à 20h, ton billet 🙂

    On est un peu éloignés de la culture ici, aussi je ne boude pas mon plaisir dès que je peux mettre la main sur un film que je n’ai pas encore vu, mais je profite aussi très largement de tous ces trucs subitement gratuits. En même temps, j’ai depuis quelques années déjà un goût de la relecture très fort. J’ai beaucoup moins de curiosité du « nouveau » en général, ou du moins plus peur de perdre mon temps sur des choses qui n’en valent pas la peine : si je ne suis pas séduite très vite, je n’insiste pas. C’est sans doute comme ça qu’on commence à vieillir.

    Je partage aussi ta vision « à moitié plein ». Dans un indécrottable optimisme, j’espère qu’on va changer certaines choses dans la période après, ou du moins être moins passifs face aux dogmes qui nous amènent à ces situations.

    Quant au prénom, je ne sais vraiment pas. Peut-être celui d’une héroïne de roman « Hauteclaire »

    Portes toi bien

  • Lola dit :

    Je ne rate pas un seul de tes billets, mais je ne laisse que rarement des commentaires, il faut un peu me botter les fesses pour sortir de ma timidité et des buissons où se cachent les lecteurs de l’ombre.
    J’ai rencontré récemment une adolescente qui portait le prénom de ma grand-mère italienne: Clélia. Et je me suis tout à coup souvenu que c’était le plus prénom féminin qui soit.
    Merci d’avoir repris la plume / le clavier. Ce n’est pas toujours facile de dire qu’on a besoin des autres, ce n’est pas toujours facile même de savoir qu’on a besoin des autres, mais voilà: c’était le bon moment pour recommencer à écrire, et je suis sûre que je ne suis pas la seule à réaliser que j’avais besoin de tes billets.

    • William dit :

      Merci à toi, Lola, de parler et se sortir du l’ombre, tu n’as pas idée à quel point chaque petit message est important. Je n’avais jamais entendu le prénom Clélia avant, c’est très beau, très très beau.

  • Anne dit :

    Quasiment incapable de lire des choses nouvelles en ce moment, je m’apprête à relire « I feel bad about my neck » de Nora Ephron.

    Je me dis ça ce matin juste après avoir lu ton billet, je réfléchis au commentaire que je vais sans doute laisser ici et tout ça fait son petit bonhomme de chemin dans ma tête tranquillement jusqu’à ce que je percute que si j’ai ce livre de Nora Ephron dans ma bibliothèque depuis des années, il se pourrait bien que ce soit justement grâce à toi… 🙂

    Donc voilà, merci au William de 2012 pour ce conseil précieux, merci à toi de reprendre ainsi la plume quotidiennement et de nous accompagner
    (je n’ai commencé à lire ces billets de confinement qu’hier, quand je dis que j’étais incapable de lire des choses nouvelles…)

    Je t’embrasse

    • William dit :

      Oui, exact, je l’avais conseillé à l’époque ! Je ne sais plus où il est, d’ailleurs, il a du disparaître dans un déménagement.

  • Répondre à Un lecteur du temps de Ron Annuler la réponse

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *