Vie quotidienne
Premier de cordée
30 octobre 2018
4

C’était Platon qui disait “Il ne dépend que de nous de suivre la route qui monte et d’éviter celle qui descend”.

C’est vrai. Chaque matin, histoire de ne pas me tromper quand je mets la destination dans mon GPS de vie, je pars faire un tour sur les Oracles d’Isa. C’est super simple, vous pensez à un chiffre entre 1 et 12 et puis vous lisez la réponse du jour. Ce matin, j’ai pensé 1. Et je pensais à lui, surtout, bien sûr.

Et en lisant :

J’ai souri.

Et puis j’ai reflippé de nouveau. On ne se refait pas.

C’est-à-dire que la route qui descend demande moins d’effort que celle qui monte, voyez-vous. Elle ramène au point de départ. Dans la vallée. Descendre, je connais si bien.

Monter, pff, monter, quelle drôle d’histoire, quoi. Et puis moi, j’ai le vertige. Et puis j’ai peur de manquer d’oxygène. Et si jamais les nuages gâchaient la vue, tout en haut, tous ces efforts pour rien, imaginez. Non, vraiment, je connais bien la route qui descend, elle est super fléchée, je pourrais l’emprunter en conduisant d’une main, la vérité même les yeux fermés dans une voiture sans frein, je pourrais me la faire.

C’est cette route qui monte, là. Quelle angoisse.

Plus je vieillis et plus la pente me semble raide, plus je vieillis et plus je me dis que je ferais mieux de rester seul à l’étape, plus je vieillis et plus je me dis que le mal des hauteurs, j’ai déjà bien donné.

Jeudi matin, je reprends la montée. Trois jours de randonnée tous les deux. Seuls.

11515 lectures pour cet article. Merci pour votre fidélité.

About author

Related items

/ You may check this items as well

Cheval

La liste de mes envies

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="...

Read more
sunrise

L’acte de foi

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="...

Read more
romance

Ce doit être épuisant

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="...

Read more

There are 4 comments

  • marika dit :

    je fais pareil!!!!! ca et paolo Fox (on se refait pas)

  • virginie dit :

    il y a des jours où la connexion avec les mots lus est immédiate. alors merci parce que je crois que ça m’a remis un peu de baume au coeur. je reprends mes chaussures de marche et je monte.
    belle aventure

  • Séverine dit :

    Dingue. C’est complètement dingue. Hier, j’ai ouvert un livre de Richard Bach. Au hasard, avec plein de questions en tête. De choix à faire. La veille au soir, j’avais tiré une carte à ma séance MLC. Et j’ai eu DEUX FOIS la même phrase.
    «Ne laisse personne décider pour toi, que ce soit dans tes actes ou tes décisions.»
    Je crois avoir compris le message, merci que j’ai dit à voix haute!
    Mais c’est fou d’avoir fait ça le même jour 🙂
    Ma route monte aussi, je me lance dans la radio et ça me fout les boules et en même temps je kiffe à fond!

  • Simone dit :

    Je t’ai lu. Un jour peut être tu ne sauras même plus comment redescendre…Même si ça prend une vie.

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *