Vie quotidienne Voyages
Des sous, des sous, des sous
27 décembre 2018
4

J’aimerais pouvoir me lâcher la grappe cinq minutes avec l’argent mais je n’y arrive pas. Je fais probablement partie des Français aisés, oui, et bien sûr je ne cesse de me plaindre : les taxes, les impôts, les prix des denrées, des péages, de l’essence, de tout mais, objectivement, quand je regarde ce que je dépense, je me rends compte que je me limite énormément dans certains domaines (habillement, par exemple ou sorties au restaurant) mais que j’ai un budget culture-vacances très élevé. Je me suis payé 60 films au cinéma cette année, sans carte d’abonnement, car je considère que c’est important pour ma culture de comprendre comment les autres racontent des histoires. Et puis parce que j’ai trouvé une salle vide et moderne à deux pas de chez moi, aussi.

Je ne pars plus aux USA en vacances (ma vraie folie, mon obsession, j’adore partir aux USA…et j’y ai vécu tellement de belles choses, j’ai milles souvenirs là-bas) ni vraiment loin, depuis un an, mais je ne me suis pas freiné sur les vacances en France. Ces quinze jours à Biarritz (la maison, quoi) en fin d’année me coûtent un peu cher mais je ne peux décemment pas passer deux semaines chez mes parents ou sur le canapé d’un ami. C’est une tradition de fin d’année de partir au Pays Basque depuis sept ans déjà. J’avais un peu mis de sous de côté pour m’offrir ce AirbNb incroyable et je ne le regrette pas.

Je me réfrène donc sur les restaurants, les bars, les vêtements (je m’habille uniquement chez Décathlon et H&M depuis deux ans) et les livres. Je ne m’achète presque plus de livres et ça me rend un peu triste mais j’avais une tendance à la boulimie dans ce domaine. J’en commençais plein et ne les finissais souvent pas. Me voici devenu plus raisonnable. D’ailleurs, si vous voulez VRAIMENT me faire plaisir, vous pouvez toujours m’offrir un livre dans ma Wishlist, vous ferez ma semaine….

Je pense à ça parce que ce matin j’étais chez un commerçant et le facteur passe pour lui déposer le courrier : nous regardons tous deux l’en-tête des impôts et nous soupirons ensemble au même moment, ce qui nous fait éclater de rire :

Ah, je déteste recevoir des courriers de chez eux..Vous aussi ?

Oui. En ce moment, j’ai un truc karmique à régler, d’ailleurs, je le sens. A chaque fois que je sens que je suis LARGE, que je vais pouvoir respirer ce mois-ci et me faire une folie (aucune idée de la folie mais j’ai ENVIE de me faire une folie !) et bien je reçois un courrier qui me dit que je dois payer ma taxe d’habitation ou ma taxe foncière ou un mois supplémentaire des impôts. Oui, je me suis mensualisé sur tout, après une première année dans mon appartement. Mais les surprises ont continué.

Objectivement, je sais où mon argent est parti cette année : des milliers d’euros de travaux dans la copropriété qui n’étaient pas prévus (ou pas anticipés persiflerait mon ex), avoir fermé ma boîte après des années d’errance, mes amis de la CIPAV et du RSI et de l’URSAAF qui sont venus se servir (aucun souci avec le dernier qui rembourse…mais le premier est une horreur), des taxes d’habitation ou foncières, donc, que je n’avais pas vu arriver et dont je n’imaginais pas le montant en banlieue (!!!) et puis un lave-vaisselle en panne, bien sûr…En priant pour le frigo tienne…Une baisse de revenus en parallèle (-15%) et des factures réglées par les gens un peu quand ils veulent…Genre à 60 jours ouvrés…Oui, c’est illégal, mais je ne vais pas faire un procès à un gros client qui m’appelle régulièrement, hein…J’ai appris cette année que le plus gros souci des indépendants, c’est la trésorerie. Et c’est donc là-dessus que je vais bosser. Sinon le Karma va revenir sans cesse sur ce point.

OUI, à ce jour, je n’ai pas un rond sur mon compte alors que j’avais prévu mille activités avec lui au Pays Basque.

Oui, ça m’agace et ça m’angoisse même un peu.

Oui, de l’argent va arriver dans les jours et les semaines à venir.

Non, je ne vais pas mourir de ne pas avoir cet argent TOUT DE SUITE sur mon compte.

Oui, tout va bien. Oui, les clients sont RELOUS à ne pas payer et OUI, ça me saoule de relancer les gens pour toucher ce qui m’est dû. Mais OUI, j’ai choisi une vie de Freelance qui est libre et fière. C’est dans le package.

Et sinon, ça va très bien..Poser ces quelques mots me détend. Cet argent me fatigue, en fait. En avoir, en garder, en dépenser trop, en attendre…J’ai autre chose à faire de ma vie, quoi.

Allez, je vous laisse, je vais ranger un peu, il arrive en train et je vais le chercher à la gare. Nos premières vacances ensemble. Quelques photos, ici…

(Non, pas de photo de lui. Pour vivre heureux, vivons cachés. Je l’appelle Monsieur K et c’est tout ce que vous saurez de lui…même si vous adoreriez la manière dont nous nous sommes rencontrés et surtout toutes les synchronicités entre nous ! C’est un truc de malades…que je garde pour moi. Je souris souvent quand je vois des twittos parler à La Marmotte sur Twitter sans se douter que j’ai vécu douze ans avec lui…Et le chauffant un peu…Et nia nia nia…Bon, il est toujours aussi sexy et intelligent, le bougre ^^)


16187 lectures pour cet article. Merci pour votre fidélité.

About author

Related items

/ You may check this items as well

Biarritz à deux

Je veux toucher du doigt la peau de ton tambour

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="...

Read more
Capture d’écran 2018-12-24 à 12.05.32

Ce que j’ai appris en 2018

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="...

Read more
48375196_726558977713255_533750605374554112_n

Le garçon qui ne savait rien

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="...

Read more

There are 4 comments

  • gilles dit :

    Cher William,
    Une chose me turlupine à la lecture de tes précédents blogs… Dans l’un tu dis que tu ne t’habilles plus que chez Decathlon et H&M, dans l’autre Décathlon et Uniqlo…
    Peux-tu nous éclairer sur cette question turlupinante ? 🙂

    • William dit :

      Ah mais j’adore quand on me lit à ce point ! Merci. En fait, je vais dans les trois marques, la principale étant Décathlon (60%), la suivante étant H&M en été et Uniqlo en hiver. Mes jean’s proviennent d’APC (une fois tous les deux ou trois ans, mais je les porte tous les jours) et mes slips de Calvin Klein.

  • Mag dit :

    J ai le même soucis pour le budget livres et la bibliothèque est un bon système je trouve.
    Bonnes vacances au Pays Basque ! Je suis certaine qu il y a mille choses gratuites que tu peux lui faire découvrir, et redécouvrir par la même occasion.

  • Séverine dit :

    Ahhh l’argent… Tout un poème!
    Mon compagnon est comme toi, en plus si une fois les factures payées il ne reste pas un certain montant sur son compte, il va flipper comme un malade jusqu’au mois suivant.
    De mon côté je relativise pas mal, surtout depuis quelques mois! Avant quand je travaillais à 100%, on se faisait des vacances deux à trois fois par année. Péniche en France, Suède en été, en hiver. Et des parcs d’attractions! On est super fan 😉
    Mais là ça va faire deux ans qu’on fait attention. Alors oui on se fait plaisir avec un séjour en Suède, mais pour ça on a économisé chaque sou! Et on en profite, jouis même d’autant plus une fois sur place. On sait qu’on y retournera mais pas forcément tout de suite pour une si longue durée (deux semaines).

    Le rapport à l’argent est toujours délicat. Certaines périodes il nous file entre les doigts, à d’autres on en a trop. Dingue non, avoir trop d’argent? Trop pour faire quoi. Trop. Tout. Toujours plus. On nous fait croire que plus d’argent rend heureux. Quand je vois mon entourage qui se tue au travail, avec des horaires horribles, pour nourrir une famille qu’ils ne voient même plus/pas… Non, je ne trouve pas que plus d’argent rend heureux. Mais ça aide à assouvir ses envies 😉

    De mon côté, la lecture version boulimie s’est calmée depuis mon (r)éveil. J’ai réalisé que c’était une manière de fuir, vivre à travers des personnages fictifs des aventures fantastiques! Maintenant quand je prends un livre en main (ou ma liseuse), je sais que je vais passer un bon moment, court car je lis super vite, mais un bon moment quand même. C’est devenu un choix et plus un déni de la réalité. Ça m’a énormément aidée pour survivre, maintenant je n’en ai plus besoin!

    En Suisse la culture est chère. Trop. À ma petite échelle je tente depuis quelques mois de parler d’artistes que j’aime en ayant créé un magazine gratuit! C’est quelque chose qui me tient à cœur, je ne veux pas que certains groupes ou musiciens restent inconnus simplement parce que les médias qui parlent musique sont payants. J’aimerais le développer dans l’année, pouvoir proposer d’autres choses reliées mais toujours pour les artistes en premier. Je n’attends rien en retour, simplement qu’ils soient reconnus eux dans ce qu’ils font!

    Bon je m’arrête là sinon je vais encore faire un pavé!
    C’est toujours un plaisir de te lire William, de te répondre également. Profitez bien de ces quelques jours de calme!

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *