Vie quotidienne
Alex Lutz, Anne Roumanoff, Bérengère Krief, Margaret Cho et moi.
27 janvier 2014
5

Dimanche soir, j’étais à l’Olympia pour découvrir Alex Lutz, dont j’entends tellement parler depuis deux ou trois ans. Catherine et Liliane, bien sûr, le soir, dans le Petit Journal (j’ai une tendresse particulière pour les séquences du vendredi, quand elles chantent) : fasciné à tel point que je me suis fait l’intégrale des sketches cet été les uns à la suite des autres, pendant les vacances. Visibles ici

On était placés comme des rois, merci, une fois de plus, à l’équipe de la salle (au taquet sur les réseaux sociaux !) et comme des rois, pour ma part, ça veut dire juste à côté de Pierre Richard. Qui n’en pouvait plus de rire. Et moi aussi. C’était fin, c’était bien vu, c’était écrit avec une précision de dingue mais surtout, surtout, c’est joué avec une puissance rarement vue sur scène. Oui, Alex Lutz est formidablement drôle mais quel comédien, avant tout, quelle galerie de personnages, quel jeu d’acteur ! Epaté.

Je me suis dit, en sortant, que ce spectacle rentrait illico dans les choses les plus fines vues sur une scène, de ma vie, et qu’un bon petit top 10 de derrière les fagots restait à pondre sur le sujet.

Alors voilà, mon Top 10 des artistes qui m’ont fait le plus marrer un jour dans une salle.

Regret éternel pour Sylvie Joly, probablement ma plus grosse erreur d’ego. Nous avions deux places pour un 1er janvier, le spectacle avait été reporté car plus de dates étaient prévues, j’avais été vexé de ne pas la voir CE SOIR LA car c’était mon cadeau de Noël et j’avais dit “Fuck this shit”. Elle ne joue plus. Quand on est trop con, on vit plus sur des regrets que sur des souvenirs. Dommage. Et Zouc, aussi, bien sûr. Son entretien avec Hervé Guibert est à lire absolument.

10 – Madeleine Proust / Je ne sais pas ce qu’elle est devenue, au passage. Je m’étais bidonné d’un bout à l’autre du spectacle.

9 – Nora Hamzawi / Mon coup de coeur humain et scénique de ces trois dernières années. J’ai eu l’occasion de travaille ensuite avec elle, micro à la main, dans la rue et j’en garde un souvenir énorme même si les scènes les plus drôles ont fini sur le sol de la table de montage, as usual.

 

 

 

8 – Bérengère Krief : vue dans un ancien peep-show à Pigalle où nous étions dix dans la salle. J’ai adoré cette fille, immédiatement et je fus son premier “Jérôme gay”, pour ceux qui connaissent son spectacle. Elle a une carrière au taquet et c’est tellement mérité. J’ai beaucoup de tendresse pour elle.

 

 

 

7 – Anne Roumanoff / Un rire garanti toutes les 15 secondes. J’avais un peu halluciné de l’avoir au téléphone pendant un quart d’heure, l’hiver dernier, pour lui “expliquer” Twitter mais je n’avais pas osé lui dire que je l’avais vue dans des endroits improbables dont elle ne devait pas se souvenir elle-même : Serres-Castet (64), Muret (31) ou Saint-Louis (68), étant sorti avec un homme de théâtre, dans l’ombre, qui m’emmenait partout avec lui. Elle est associée à une période triste de ma vie et ne me fait plus rire du tout. Ce n’est pas elle, bien sûr, mais les souvenirs liés à ces années.

 

 

 

6 – Michel Muller / Je crois que je n’ai jamais entendu autant d’horreurs sur une scène en si peu de temps. Je l’ai perdu de vue, depuis.

michel muller – la colo par MOS-ONE

 

 

 

5 – Guy Bedos & Muriel Robin, vus sur scène ensemble, à Pau. Soirée magique. Le DVD de la captation est à la hauteur des images que j’ai encore en tête, plus de vingt ans plus tard.

 

 

 

4 – Valérie Lemercier / la coquine qui refuse qu’on filme ses spectacles, ce que je trouve bien dommage. J’ai vu ses deux dernières tournées, je n’ai plus que quelques rares souvenirs en tête dont celui d’un énorme trou de mémoire, immense et lancinant, qu’elle assuma avec courage, avant de rebondir.

 

 

 

3 – Margaret Cho / La reine des reines, malheureusement plus mainstream avec les années, mais quelle puissance de feu ! Rechercher plutôt les anciens spectacles, comme celui-ci. La voir à Paris fut un rêve devenu réalité.

 

2 – Alex Lutz, donc, hier soir

 

 

1 – Pam Ann / deux heures de folie aérienne sur scène, d’impro et d’horreurs #AvGeek + #LGBT : je n’ai jamais autant ri de ma vie. Jamais. Il faut être presque bilingue pour tout comprendre, tellement ça va vite, mais quel pied. Quel pied. Merci, Maxime…

1678 lectures pour cet article. Merci pour votre fidélité.

About author

Related items

/ You may check this items as well

IMG_3186

Goethe, la CIPAV et moi.

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="...

Read more
Grande muraille de Chine, mai 2009

This is the end

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="...

Read more
Capture d’écran 2018-05-31 à 20.30.07

La troisième année.

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="...

Read more

There are 5 comments

  • Sofy dit :

    J’ai pas tout bien compris ce top 10 qui part crescendo… et repart decrescendo arrivé à 5 … [Bug ?… ou concept trop subtil pour moi 😀 ]
    mais j’espère en tout cas que mon frérot (à qui j’avais offert pour Noël 2 places pour Alex Lutz samedi soir) aura été aussi emballé que toi ! Je n’ai pas encore eu son débrief mais je croisais les doigts… et suis plutôt optimiste du coup 😉

  • Marie dit :

    T’as coupé le 2/ dans ton redécoupage

  • Pmgirl dit :

    Je me rappelle être allé voir Valerie Lemercier lors de son dernier spectacle au Palace suite à un de tes articles.
    Je dois avouer être passé à côté…
    Mais complètement.
    Alors qu’à 2 sièges de là, Laurent Ruquier était mort de rire, j’étais morte d’ennui…

  • roussix dit :

    Ma place pour Alex Lutz le 11/06 à Nantes est déjà achetée depuis le mois d’octobre, pour rien au monde je ne louperai ce rendez-vous. Je trouve qu’Alex a un petit truc en plus, peut-être dans la manière d’incarner ses personnages, féminin notamment où il excelle vraiment.
    En général, je suis plutôt friande d’un humour bien trash et noir comme le fait (faisait ?) Michel Muller. Que devient-il ? La dernière fois que je l’ai vu, c’est dans la série “The Borgias”.

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *