Cinéma
Salle 23, en haut à gauche, monsieur
1 décembre 2018
8
CINÉMA

J’ai réalisé un rêve-fantasme que j’avais depuis des années, en 2018 : aller voir TOUS les films qui “me disaient bien”. Je me suis fait aider des critiques ou des articles : j’ai donc repris des abonnements à Teaser & Première, lu les critiques dans le Parisien, le Figaro et Libé (tout ça sur Le Kiosk, presse en illimité sur iPad le matin).

J’étais toujours vaguement en manque de cinéma depuis quelques temps, submergé par l’impression diffuse, devant les Césars, que je ratais quelque chose et probablement de très grands films. Je n’allais plus au cinéma que deux à trois fois par an, uniquement pour des Blockbusters. Il faut dire que si l’offre à Paris est très riche, les conditions de visionnage se sont dégradées depuis quelques temps. L’UGC des Halles a pris un coup de vieux et il est constamment bondé, même le matin à la première séquence. Impossible de découvrir des films TRANQUILLE.

Les gens sont devenus sacrément chiants aussi à répondre sur leur portable à des messages en plein film, sans la moindre gêne, voire même à parler et commenter les scènes à l’écran à voix haute. J’ai appris que certains genres de films (horreur, surtout) n’étaient tout simplement plus diffusés dans certains quartiers pour éviter des séances de hurlements, de dégradations…Si, si. Allez chercher en ligne. Alors, oui, Paris offre l’occasion de se faire une année de cinéphile de malade mais je ne sais pas si je retenterai ma chance l’an prochain, pour les raisons évoquées ci-dessus et en dessous dans ma liste.

Mais…j’ai réalisé un rêve-fantasme et ça, ça n’a pas de prix !

J’ai consciencieusement noté dans un article du blog à paraître le 20 décembre TOUS LES FILMS vus et je leur ai attribué une note de 1 à 5 étoiles.

J’en ai découvert, à ce jour, 56. Cinquante-six films en 11 mois.

Quelques réflexions, ce matin, avant de partir voir le 57ème :

– Il y a quand même une majorité de films très médiocres. Je ne parle même pas des comédies françaises que j’évite en règle générale même si la meilleure comédie vue cette année était française.

– J’ai été surpris quelques fois par des films OVNI sortis de nulle part et dont la critique parlait peu mais qui me scotchaient.

– Les blockbusters Marvel sont devenus chiants.

– Il existe quelques salles sympas dans Paris dont j’ignorais l’existence.

– On peut désormais réserver son siège à l’avance dans certains réseaux et c’est révolutionnaire car c’était précisément ce qui me stressait le plus au cinéma : l’obligation d’arriver tôt et d’attendre pour ne pas être collé à l’écran.

– Mais…certains Parisiens résistent et décident de s’assoir quand même où ils veulent, s’attirant des remarques outrées qu’ils snobent. Quelle ville de péteuses…

– La confiserie devrait être interdite en salle. Manger du popcorn devant un film est une nuisance sonore incontestable pour les autres. Personne n’a FAIM au point de manger 2 kg de popcorn pendant 90 mn devant un film.

– Je ne vais pas prendre d’abonnement UGC en illimité car je me sens très contraint par une carte.

– Quel plaisir de voir arriver en VOD l’immense majorité des films que j’ai vus en salle 9 mois plus tôt. Première fois de ma vie.

– Un peu compliqué avec les amis de choisir un film qu’on n’a pas déjà vu…

– Un peu compliqué de trouver un autre film intéressant une fois qu’on a vu la meilleure option de la semaine.

–  Certaines semaines, deux ou trois ou quatre films cools sortent en même temps…

– Et certaines semaines, c’est la disette. On se rabat alors sur un truc moins bien noté mais…Il y a rarement de bonnes surprises.

– Les notes moyennes sur Allo Ciné (comparer toujours l’écart entre celle du public et celle de la critique) sont assez fiables. Une daube échappe rarement à la masse de gens voulant le faire savoir en ligne !

– C’est quand même bon de se faire surprendre à mon âge par un film. Le cinéma, c’est compliqué, car j’ai énormément vu de films dans ma vie sur mes 25 premières années. J’ai fait un blocage total pendant quinze ans ensuite (je n’allais voir que les James Bond en salle, en gros…) avant de revenir lentement dans les salles depuis quelques années. Je ne regrette pas ces centaines de films ratés, cette jachère m’a fait un bien fou et me permet de découvrir encore maintenant des films entre 2003 et 2013 que “tout le monde” a vu sauf moi.

Et puis, pour une raison très personnelle dont nous parlerons peut-être un jour, mais probablement jamais, le cinéma est aussi entré dans ma vie, cette année, par une autre porte, clairement surprenante. Et ça…Alors ça…Alors ça…Si on m’avait dit…

(mais si on m’avait TOUT dit, de toute façon, je ne l’aurais pas cru, d’un, et de deux, j’aurais flippé sur la manière de réagir et d’appréhender la situation donc je suis BIEN CONTENT d’être surpris par la vie, voilà…)

Bonne séance à tous et n’oubliez pas d’éteindre votre portable, merci.

 

1196 lectures pour cet article. Merci pour votre fidélité.

About author

Related items

/ You may check this items as well

_le_grand_bain____le_teaser_poilant_du_film_de_gilles_lellouche_avec_guillaume_canet_6626.jpeg_north_1200x_white

Les films qui sauvent : Le Grand Bain

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="...

Read more
girl_still_2

Girl (de Lukas Dhont)

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="...

Read more
13041242lpw-13042695-article-jpg_4946311_980x426

“Dans la brume” & “La nuit a dévoré le monde” : six ans plus tôt…

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="...

Read more

There are 8 comments

  • Séverine dit :

    Ahhh William… Faut vraiment que tu viennes à la maison!
    Marre du public en salle, marre de ne pas voir le film qu’on veut voir à l’affiche, marre des prix de dingue en Suisse. Marre de ne pas avoir de VO ailleurs qu’en centre-ville (mais là ça change un peu, ouf!). Du coup, les grandes salles, on y va rarement et en choisissant soigneusement le film.
    Il y a une année, avec mon compagnon nous nous sommes offerts un écran 100 pouces avec un projecteur digital. Au lieu de partir en vacances. C’était le même prix et surtout, on s’est dit que ça durerait plus longtemps!
    Maintenant j’organise une fois par mois une soirée à thème en invitant les ami/e/s pour partager un bon moment! Un cercle s’est construit, les habitués viennent chez nous avec beaucoup de plaisir. C’est gratuit, il faut juste amener à manger ou boire et on partage tous ensemble! La prochaine date c’est Nouvel an avec Le Seigneur des Anneaux en version longue 😉
    J’avais écrit un article explicatif par ici: http://www.cvrin.com/blog/on-sfait-une-toile

    • Séverine dit :

      Si on t’avait TOUT dit, aurais-tu vraiment flippé? Ou te serais-tu réjoui?
      Même en étant un Maître de l’Anticipation tu n’as rien, mais rien vu venir? Vraiment? ^_^

      Indirectement c’est aussi entré chez moi cette année, mais par un biais particulier. C’est plus de la création d’images en mouvement, apprendre le montage, que du cinéma au sens propre. Raconter une histoire est tellement puissant, que ce soit par écrit ou sur un écran!

    • William dit :

      Si on m’avait tout dit, j’aurais flippé de ne pas savoir comment le gérer et flippé d’envoyer tout bouler, du coup la surprise est un meilleur choix.
      Je n’ai presque rien vu venir mais, pour être franc, j’ai senti début juillet, aux premiers jours de ma sobriété, que quelque chose avait basculé dans mon rapport au monde. J’en ai eu la confirmation début août puis la certitude à la fin août, tout en refusant d’y croire.

    • William dit :

      C’est tentant, mais faut démarrer la séance à 19h sinon je vais pas tenir jusqu’au bout ^^

    • Séverine dit :

      Tu arrives encore à être surpris, c’est beau! De mon côté c’est très difficile, je vois tout arriver de loin. Alors quand cela m’arrive, c’est hyper rare mais j’apprécie d’autant plus!
      Toi? Ne pas savoir gérer? Impossible! Je te vois gérer des trucs immenses que d’autres auraient peur rien que d’effleurer. Non?

      Début juillet? Dingue. C’est complètement dingue. J’ai recommencé à vivre à ce moment-là. Après avoir rencontré la bonne personne au bon moment deux mois avant, avoir travaillé avec sur plusieurs points. Il y a eu un avant et un après, une Séverine perdue et une Séverine éveillée. Je ressens mieux les choses, tout est plus clair depuis. J’appelle ça ma troisième vie 🙂 Même pas besoin d’y croire, le fait d’être toujours là est la preuve que tout fonctionne! Sans parler des synchronicités, je ne les compte plus tellement c’est devenu normal ahahah

      La séance on peut la démarrer quand on veut, faire la nuit au salon sous les toits n’est pas difficile, même en plein été! Bon par contre il fait super méga chaud, quand on aime hein 😉

  • estèf dit :

    Roooh, tu joues dans un film ?

  • Simone dit :

    Je t’ai lu. Et ça m’inspire ça:
    Un mètre quatre-vingts, des biceps plein les manches
    Je crève l’écran de mes nuits blanches
    Où je me fais du cinéma
    Te voilà déjà dans mes bras
    Le lit arrive en avalanche

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *