Vie quotidienne
Ce que j’ai appris des gens que j’aime
16 septembre 2014
2

Pas d’ordre particulier dans ces leçons de vie.
Certains sont des amis, d’autres des gens que je respecte, d’autres enfin ont leur importance dans mon cheminement (et donc je leur octroie une place toute particulière)

Entre guillemets : des phrases entendues dans leur bouche.

Ce billet sera mis à jour.

“Gagne du temps, gagne de l’énergie en te réjouissant du succès des autres : sois heureux du bonheur d’autrui”
Eric

“Si tu hésites avant de doubler une voiture, c’est qu’il ne faut pas doubler”
(Conseil donné le jour de l’obtention de mon permis de conduire, m’a sauvé la vie mille fois probablement)
Marie

“Tu sais que tu peux tout me dire, à moi, je suis une tombe”
Nora.

On peut mener de front deux combats en étant enceinte de huit mois, on peut devenir une mère avant d’accoucher, pour d’autres, le temps d’une longue épreuve.
Céline

“On t’a toujours dit que tu étais trop sensible mais on n’a jamais fini la phrase correctement. Tu es trop sensible…pour le garder pour toi : écris ce que tu vois”
Marie-Lore

“Apprends à pardonner, tu verras, ça apaise”
Céline D

“Si l’émission que tu regardes à la TV ne te plaît pas, c’est que tu n’es pas la cible”
Christophe

“Soit on est fan d’un artiste, soit on est collaborateur d’un artiste. Les deux ne sont pas compatibles.”
Christian.

“J’ai besoin de le voir tomber pour réaliser à quel point j’avais raison même si je sais que je n’en retirerai aucune satisfaction”
Et rien de ce que je peux te dire ne te fera changer d’avis. Il vient de tomber, ces jours-ci, et je me demande si tu as désormais besoin d’autre chose ou si cette brûlure s’est apaisée, enfin.
Jérémie.

Contre les boutons de fièvre, à prendre trois fois par jour, dès les premiers symptômes, miraculeux, disponible en pharmacie, ça marche au bout de 5 minutes :

“Je l’aime trop, je ne vais pas lutter contre moi, contre ce que je suis, je suis entière, j’aime les gens, depuis quand est-ce un défaut ?”
Et tu as bien raison.
Mathilde.

“Si tu les fais rire, c’est que c’est bien pensé. Si tu te fais rire toi-même, c’est que c’est vraiment drôle. Si on arrive à faire rire de toi, mémorise et apprends, c’est que c’est forcément bien vu”
Anne

“How does it scale ?”
Rafi

“Si tu penses que ça ne t’arrivera plus jamais, c’est que tu n’as rien compris. Ca t’arrivera encore et tu sauras comment ne plus être touché, voilà la vraie réponse”
Florence

“Explique moi (…) raconte moi (…) dis moi (…) je t’écoute, c’est passionnant”
Christophe.

“Mon garçon, tu devrais travailler plus !”
Frédéric.

“La meilleure arme, la seule réponse efficace, la meilleure façon de clore le débat ou d’ouvrir les perspectives : l’humour…”
Marie-Lore alors que je lui faisais remarquer qu’un troll me reprochait d’être peu lu sur une plate-forme de blog, jugeant les chiffres sur les compteurs de partage de billet peu élevés.
Après avoir réfléchi, j’écris comme réponse :
“Puisque tu sembles si obsédé par mes chiffres, pose donc un RTT lundi, j’ai EDF qui vient relever les compteurs, ça m’arrange que quelqu’un soit là”

“Tu es la personne la plus (…) que je connaisse”
Changer d’adjectif tous les neuf mois.
Benoît.

“Je suis pas beau”
Mark (mannequin, artiste, flippé)

“Ne l’appelle pas, ne lui envoie pas de SMS, ne répond pas à ses SMS, je te le dis, ce garçon n’est PAS pour toi. S’il était pour toi, tu ne serais PAS dans cet état-là”
Marie

“Ce n’est pas parce que je ne te suis plus sur Instagram que je ne t’aime plus, prends un peu de recul par rapport aux réseaux sociaux, franchement. Tu prends tout ça trop à coeur”
Steven

“N’achète pas de places de concert au marché noir, il y a toujours une solution” // “Je n’aurais jamais cru que tout puisse se passer aussi bien avant de mettre le pied dans le vide”
France

“Quand on bosse pour moi, je suis présente de la première à la dernière seconde, je ne considère pas le travail fini quand le travail est rendu, je vérifie que tout se passe bien, aussi, ensuite, jusqu’à la compta et là, après, quand tu as été payé, éventuellement je passe à autre chose”
Pauline

“Le monde du travail n’est pas simple pour une femme…de 28 ans…qui sait ce qu’il convient de faire…”
Clémence

“Tes amis sont épatants”
Et je m’en suis rendu compte moi-même à mon anniversaire. La chance que j’ai…Oui, je ne me le dis pas assez : mes amis sont épatants.
Thomas

“Tu peux faire mieux”
Aude

“J’ai toujours cru en toi depuis le premier jour, et tu verras, ce n’est pas fini…”
David

163 lectures pour cet article. Merci pour votre fidélité.

About author

Related items

/ You may check this items as well

IMG_3186

Goethe, la CIPAV et moi.

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="...

Read more
Grande muraille de Chine, mai 2009

This is the end

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="...

Read more
Capture d’écran 2018-05-31 à 20.30.07

La troisième année.

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="...

Read more

There are 2 comments

  • Corinne dit :

    des phrases de “vrais gens” ; c’est vrai qu’ils ont l’air chouette tes amis;;;

  • Myriam dit :

    Quel beau billet! Ca donne envie de faire la même chose.
    Il est toujours important de se rappeler que l’on est bien entouré. Cela semble être le cas pour vous 🙂

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *