Vie quotidienne
Ces défauts qui me rendent dingue.
24 mars 2020
106

Oh, mais dîtes, c’est notre premier anniversaire de confinement qu’on fête à midi, là, coucou, joyeux anniversaire à tous, et hop une semaine de passée, vous avez vu comment le temps passe vite quand on s’amuse ?

(ou pas)

L’espace d’une vie est le même, qu’on le passe en chantant ou en pleurant. Proverbe Japonais.

Bon, alors hier, je me suis fait un soin Reiki d’une heure (comme tous les jours) en écoutant du Michel Berger et ce fut une énorme révélation car je connaissais une dizaine de titres, les plus connus, mais je n’avais jamais trop creusé plus loin, je sais, shame shame shame. Du coup (ah, ce tic verbal insupportable !) je vais me faire toute la discographie cette semaine, sans pression, juste avec la joie d’arriver sur le tard. J’ai été regarder sur Wikipedia, il est mort à 44 ans. J’ai plus vécu que lui. Ça m’a mis un petit coup comme à chaque fois que je vois les artistes mourant « jeune ». Quand on vieillit, quand on a la chance de vieillir en tout cas, je crois que le pire c’est de voir partir avant soi les gens qu’on aime. Quand j’avais 17 ans, Michel Berger me semblait très vieux, 44 ans était un âge « normal » pour mourir. Désormais, même 74 ans me semble un peu jeune encore pour y passer. C’est fou, non ? De même, quand je regarde en arrière, je me vois à 22 ans en service, je me trouvais hyper mûr, hyper sûr de moi, au taquet alors que maintenant, bien souvent, les bébés de 22 ans, j’ai envie de leur dire : oh, mon poussinet, mais tu vas te fatiguer pour rien si tu persistes à vouloir aller là mais c’est comme tu veux tu choises, hein, chacun sa petite route vers la sagesse.

Des nouvelles du front : toujours le nez bouché, la fameuse allergie au bouleau (on peut pas l’inventer, celle-là), toujours un petit feu qui crépite dans les poumons et toujours aussi excédé / intrigué par l’affaire « Pr. Raoult et son « médicament miracle », je vais tirer dans le tas, ils me cassent tous les pieds, lui que je trouve d’une humilité folle (non) et eux qui sont hyper cassants, hyper hautains et très très « normés » dans un système que je connais bien pour m’y être mille fois cassé les dents.

Juste derrière viennent les teubés qui se ruent en pharmacie pour acheter le sus-dit médicament et juste derrière, planqués, on trouve quelques pharmaciens qui vendent au marché noir des masques, à prix d’or. Ce pays ne changera donc jamais. La douce période sous occupation n’était pas une parenthèse mais bien une constante sociologique : en temps de crise, chacun pour soi et Dieu pour tous. Une amie a dénoncé aux flics son pharmacien qui vendait des masques derrière le comptoir, en demandant à être payé en liquide, la pauvre culpabilisait et nous sommes ensuite tombés sur un article du Parisien le lendemain qui racontait les multiples descentes de flics chez les uns et les autres pour tenter de faire cesser cet odieux marché noir.

Est-ce que le médicament qui coûte rien sauvera des vies ? Je n’en sais rien mais je l’espère. Est-ce qu’il faut-être prudent avec en réa ? Il est mis sur le marché depuis des décennies et les prescripteurs savent ce qu’ils font, foutez-leur la paix. Est-ce que je suis agacé par l’omniprésence de Michel C, médecin star, qui dit tout le contraire de ce qu’il disait il y a un mois, en direct à la télé ? Oui. Est-ce que Roselyne Bachelot ne vit pas un superbe moment Karmique avec la moitié de la population médicale qui vient s’excuser à plat devant elle ? Grave, j’espère qu’elle aime, ça n’arrive pas souvent de voir des donneurs de leçon venir vous dire qu’ils ont merdé et que vous aviez raison. Enjoy, ma Rose. Tu m’as offert le plus beau siège de l’Opéra de Paris à tes côtés pour mes 40 ans, je n’oublierai jamais. Est-ce qu’on va s’en sortir ? Oui, mille fois oui, dans toute crise, il y a une sortie de crise et l’humanité a des besoins. Il faut y répondre par une offre. Il y aura des gens qui ne sauront plus offrir ce qui va émerger comme nouveau besoin et d’autres qui anticiperont les besoins pérennes, d’autres aussi qui ont compris les failles du système et sont déjà dedans pour tenter de faire émerger de nouveaux besoins. Va falloir être souple, mes bichons. Va falloir être souple. C’est pour ça que je refais du yoga, putain, y’en a deux qui suivent, ça fait plaisir :p

Les défauts qui me rendent dingue :

  • Les gens radins : radin du portefeuille = radin du coeur. T’as tout dit. Ça ne se soigne pas, hélas. Et plus je vieillis, plus je crois que moins tu en as et plus tu donnes.
  • Les gens en retard TOUT LE TEMPS : c’est lourd. C’est pénible. C’est pas excusable quand c’est systématique. Je me détourne, au bout d’un moment.
  • Les gens sales. J’ai connu un type qui venait à la rédaction pas lavé, mal habillé et qui sentait la sueur. Le mec, brillant, était fan des Golden Girls, du 4 o’clock tea et des petites vieilleries en porcelaine. Je n’ose même pas imaginer l’odeur de ses sous-vêtements. Il avait les ongles longs et sales. Je ne comprends pas, ça me dépasse, je n’ai pas le début d’une explication. Les gens sales ont un gros problème que mon cerveau ne sait pas traiter.
  • Les gens qui doublent les autres dans la queue. Je suis partisan de rester calme et de tirer une balle doumdoum dans la nuque.
  • Les gens qui écoutent la musique sur leur enceinte dans la rue. Je suis partisan de rester calme et de tirer une balle dans chaque genou, jusqu’à que les cris de douleur soient plus forts que la musique (généralement immonde) qu’ils nous font subir.

Bon, je vais aller méditer, je suis un peu en nerf ce matin, moi. Je sais pourquoi, ils avaient plus de Nutella au supermarché, ça m’a rendu O.U.F ! Confiné, d’accord. Mais glutenisé à mort, quoi. Je bouche mes artères au Comté, au Nutella, aux bonbons Haribo et le soir, je me mange une courgette pour équilibrer. J’ai arrêté le Coca Zéro le premier mai, on va fêter les 1 an bientôt.

(Au fait, vous commanderiez des sushis, vous ? J’en meurs d’envie mais avec tout ce qu’on lit…Non ? Autre chose, j’ai des coquilles Saint-Jacques périmées mais je sais pas si je peux les mettre au compost. La Saint-Jacques se composte-t-elle ?)


Je posterai tous les midi sur mon site le temps du confinement. A demain. Si vous avez lu et aimé, commentez. Partagez. Montrez que vous êtes là. Si vous ne savez pas quoi écrire en commentaire, dites moi  quel âge vous avez, juste. Allez, quoi.

About author

Fermanville

C’est la vie, Lily

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="...

Read more
Bayonne, la Nive

Dernières nouvelle du front

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="...

Read more
Partir à la plage

L’été sera chaud

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="...

Read more

There are 106 comments

  • Anne dit :

    Je conseille la lecture ou la relecture des Français sous l’occupation de Amouroux.
    Je jure de ne plus me moquer de ma mère de 91 ans qui stockait tout. Grâce à elle j’ai récupéré une vingtaine de masques pour mon infirmier, mon facteur et mes commerçants

    63 ans

  • L dit :

    Toujours merci pour ce rendez-vous.
    41 ans encore jusqu’à début juillet…

  • marie dit :

    « La Saint-Jacques se composte-t-elle ? » -> magnifique 🙂

  • Sandrine dit :

    J’ai pris le parti d’aller chercher l’info quand j’en ressens le besoin et je ne regarde pas la « télé », ça m’évite bien des énervements contre ces pseudo-médecins, pseudo-savants et j’en passe (j’ai oublié les prédicteurs du futur).
    Je suis en boule contre ceux savent tout, ou qui croient tout savoir by the way.
    « A ce qui parait, on ne va plus sortir », « c’est certain que tout sera fini dans 1 semaine / 1 mois…. », « c’est juste une petite grippe et tu t’en remets avec de la vitamine C ».
    STOP ! Stop, j’en ai marre de la pollution de l’information.
    Merci William, j’ai pu CRIER en laissant un commentaire ! Ça fait du bien…

  • Nathalie Gallet dit :

    J’ai 27 ans

  • Julie dit :

    Merci pour cette bulle reconfortante de lecture.
    Mli je pense accrocher mes filles sur un poteau, avec du scotch sur la bouche. Ou prendre un lexomil. (=piquer celui de mon mari…)
    37 ans en mai, ressenti 18956 apres 1 semaine avec mes 2 enfants (oui je les aime mais pu…naise h24, c est dur….)

    Vivement demain !
    Des bises

    • William dit :

      Ahahaha j’adore quand les parents veulent punaiser leur enfant, ça me réconforte de toutes ces heures de TGV à supporter les cris !! (sorry)
      COURAGE JULIE

  • Vannina dit :

    J’aime beaucoup le proverbe japonais c’est tellement juste.

  • Magalie dit :

    Bonjour,
    J’ai lu, et merci pour ces sourires .

  • Chloé dit :

    Un peu tendu ? Mais plutôt bien vu!
    35 ans 2 enfants ( dans un entourage pro de millenials sans enfant qui vit avec passion son fantasme de télétravail / yoga / netflix > ressenti 75 ans)

  • Claire dit :

    Pour mon cerveau les gens sales sont rangés dans la case maladie. ça fait comme un raccourci rapide ( alors pour ton mec dans la rédaction, mon cerveau prédit alcool) donc ça ne m’énerve pas.
    Ce qui me rend vraiment dingue, c’est le mépris. Les gens qui méprisent les autres, ou encore pire, la combinaison bienpensance et mépris. Là je bouillonne.

  • Olivia dit :

    Effectivement dans les défauts des gens je ne supporte pas les personnes qui grugent dans la file d’attente.
    D’années en années cela me met hors de moi, je me souviens que lorsque j’avais la vingtaine cela m’énervait, mais je ne disais rien.
    Et depuis ma trentaine, ah la la je ne m’arrête pas, je le dis à la personne, généralement les gens se sentent un peu cons et se replacent à la fin, mais je ne laisse rien passer.
    Je n’apprécie pas non plus le comportement de gens qui sous couvert d’humour ou de vannes balancent de vraies saloperies à tout va aux autres. Mais l’inverse n’est pas possible. Je trouve que cela peut vite donner lieu à une forme de ‘harcèlement’ et cela me rappelle les moments en primaire, collège ou lycée où une personne devient le bouc émissaire. L’effet de groupe dans ce cadre est terrifiant. Et cela m’insupporte.
    J’ai 39 ans, mais généralement les gens me donnent 25 ou 26 ou 27 ans car physiquement il semblerait que je fasse beaucoup plus jeune que mon âge.

    • William dit :

      Olivia, quel est le secret de ta jeunesse ? Oil of Olaz ? (j’ai jamais oublié la pub de quand j’étais petit !)

    • Olivia dit :

      Ah les pubs mythiques des années 80
      Je ne sais même pas si la marque existe encore
      Mon secret ? La génétique, ma mère fait aussi beaucoup plus jeune que son âge 20 ans de moins facile

  • estèf dit :

    J’aime te lire mais là j’ai adoré ce billet, sa densité et cette rapidité haletante.
    Même avis sur ces relents d’occupation, ces constances qui elles ne sont pas du roman national…
    J’avoue aussi que je me suis parfois un peu moqué de Roselyne, mais pas trop parce que cette femme a toujours eu de l’humilité, sans parler de son humanité.
    Je ne donne mon âge qu’en direct, mais ça va j’ai trouvé autre chose à dire…
    PS : Tant mieux pour le nutella, si tu savais comment c’est fabriqué… cherche en replay tu dois trouver un reportage édifiant sur Arte…

    • William dit :

      Mais le pire c’est que je sais comment c’est fabriqué, comme les bonbons Haribo mais ça ne m’empêche pas d’y revenir comme une mouche sur son ampoule.

  • Chloë dit :

    Le proverbe japonais est très beau.
    Cymès sur les plateaux TV je n’en peux plus non plus… (Et ça recommence ce soir !)

    C’est drôle ce collègue sale, j’en ai une aussi dans ma rédaction. Toujours habillée de polaires qui sentent mauvais, le matin son visage porte encore les traces de l’oreiller… Ça me dégoûte !

    Je suis également intriguée par le Pr Raoult : il semble si certain tandis que certains changent d’avis petit à petit… Ça me met mal à l’aise que certains puissent bénéficier d’un traitement (ou du moins ce qui semble en être un), tandis que d’autres meurent… J’ai hâte que l’on nous informe un peu mieux…

    À demain William

    (J’ai 27 ans)

  • Funambule dit :

    Rien à voir, mais c’est le gluten et le Nutella qui m’y font penser, il me semble qu’à un moment tu étais branché crudivorisme, tu as arrêté parce qu’ingerable avec un quotidien parisien, parce que tu ne t’u sentais pas si bien, pour une autre raison? Est ce que tu en as gardé des habitudes alimentaires ?
    41 ans

  • Véro b dit :

    50 ans mais la blague en ce moment c’est de dire que je suis dans la ‘quarantaine’…oui je sais c’est moyen

  • Béthanie dit :

    Bonjour William, en lisant le passage sur les défauts qui m’agacent, j’ai grincé des dents au sujet de la radinerie. Je me vois comme tel, et je me suis demandée, ou plutôt je suis « près de mes sous ». Y a t-il une différence entre ses deux attitudes ? Ensuite, j »ai réalisé qu »avec mes plus proches amis, je ne suis pas radine. Il y a toujours une place à table pour eux. C »est déjà ça ! Un défaut qui m »enerve, c »est le manque de civilités. Quand les voisins mettent leur musique à fond (maison mitoyenne), ils ne se posentbpas la question de savoir si ça nous gêne ou non. Et forcément, la musique est merdique.
    Pour finir, j »aurai 48 ans en octobre. Bises et bonne journée.

    • William dit :

      Béthanie, la radinerie, la vraie, c’est aussi avec les amis. Je me rappelle de ma mère qui partait « en ville » à 48km et sa copine lui demandait de prendre tel ou tel livre. Ma mère revenait avec le ticket de caisse : 19 euros 43 et l’autre lui faisait un chèque de 19 euros 43 en ajoutant « les bons comptes font les bons amis ». Et ben elles sont plus amies et c’est tant mieux.

  • Vincent dit :

    Je te lis toujours avec un grand plaisir

  • Sofy dit :

    A peu près la même exaspération que toi face aux même phénomènes… avec une tolérance en plus pour les (petits) retards, étant moi-même souvent pratiquante du « quart d’heure [insère ici le nom de ta région natale] », enfin sauf si rv médical, professionnel ou si la personne que je rejoins risque de poireauter seule au milieu de rien. Comme j’aimerais pas trop qu’on me le fasse, j’évite de le faire subir. Et d’ailleurs, voilà je crois ce qui m’agace le plus : Les gens qui sont hyper exigeants avec les autres sans s’appliquer cette exigence à eux-même, qui s’indignent sans cesse des comportements des autres sans jamais remettre en question les leurs… L’histoire de la paille et de la poutre en gros. Ce manque de cohérence a tendance a me faire vriller très vite…
    Et sinon, j’aurai 41 mi-mai
    Bise !

    • William dit :

      Le drame de ma vie : j’arrive toujours en avance, partout, tout le temps. Quand j’arrive à l’heure, ça étonne les amis. Quand j’arrive en retard, ils pensent que je suis mort.

  • Isabelle dit :

    J’ai acheté des sushis a Monoprix
    Pour mon fils
    Il a apprécié le geste

  • Valvita dit :

    J’adore ce château que je me suis décidée à revisiter l’été passé.
    49 ans

  • Olivier dit :

    Ça, c’est du jeu de mots qui vient de loin ! (du Havre, tiens, si ça se trouve ?)
    Et donc, 45 ans.

  • Marie-Hélène dit :

    43 ans… Sinon, aux questions précédentes, mon prénom préféré, valable pour fille et garçon : Camille, le prénom de mon grand-père dont je garde le souvenir de quelqu’un de très doux. La ville la plus moche : Vesoul et pour poursuivre avec la Haute-Saône et les choses moches, un village dont le nom est vraiment hideux : Raddon et Chapendu (ça existe pour de vrai).
    Pour les sushis, j’avoue, je ne tenterais pas. Le comté (en bonne franc-comtoise d’origine), je ne peux qu’approuver, j’ai bien du mal à m’en passer. Heureusement qu’on en trouve partout sinon je serais une néo-bretonne bien malheureuse.
    J’ai les même agacements, sans doute mon côté (trop) sensible et empathique qui fait que ceux qui se comportent de manière hyper individualiste et sans aucune considération pour ceux qui les entourent m’insupportent.
    Plein de bonnes ondes également, beau programme que de (re)découvrir des artistes et leurs chansons.

  • Rose dit :

    Je lis tous les jours et j’ai 62 ans (mais çà me fait très bizarre de l’écrire….)

  • SOPHIE G. dit :

    Ha, ha, ha !!!

  • Ali dit :

    36.
    Suite à ton billet « au fond du puy », j’espère que te croiser un jour au Puy en Velay si on existe encore après tout ça 😉

  • Fabulous Fabs (Fabienne) dit :

    Bonjour William et merci pour tous ces billets. Après avoir longtemps écouté surtout des vidéos sur YT, je me suis remise à la lecture de blogs, et j’aime bien le vôtre en particulier, ceux qui ont de la substance.

    Avant le Y2K, je me disais toujours: En l’an 2000, j’aurais 36 ans et je trouvais ça terriblement vieux, j’en ai 20 de plus et je ne me sens pas si vieille que ça.

    Ça faisait longtemps que je voulais essayer le yoga, et bin j’écoute maintenant « Yoga with Adrienne » et je me suis tapée deux sessions de 30 minutes. Je suis très rouillée et fourbue, mais ces étirements font du bien.

    En passant, très bon jeu de mot…

    • Fabulous Fabs (Fabienne) dit :

      J’ai oublié de mentionner que moi non plus je n’aime pas trop les gens toujours en retard. Quand nous nous courtisions (hahaha), mon mari était toujours très en retard, genre 45 minutes voire 1 heure, et je trouvais que c’était un manque de respect. 30 ans plus tard il est toujours en retard, mais un peu moins. Je m’aperçois que c’est dû à un manque d’organisation. Il commence toujours quelque chose quand c’est pas le moment!

      En même temps, je n’aime pas trop les gens qui sont toujours à l’avance. J’aime bien ce que vous appelez le quart d’heure de politesse (ou quart d’heure toulousain, ou autre…)

      Pour ce qui est de faire la file/queue, venez au Québec, les gens respectent les files!

    • William dit :

      Mais oui, ça m’avait marqué chez Jean Coutu :p

    • William dit :

      Adriene, elle me tue !!

  • Muriel dit :

    Énervée par à peu près les mêmes choses que toi, même si je suis plus cool sur les retards des gens. Mon père était l’homme le plus en retard du monde. J’ai pu l’attendre des heures parfois (à la sortie de l’école, du collège, de tel magasin, du cinéma…), parfois dans des conditions pénibles (dehors, sous la pluie, dans le froid…) et à une époque où on n’avait pas de portables… Galère. J’ai ensuite eu beaucoup d’amis très très en retard, et pendant longtemps je l’étais aussi (mais moins que mon père, lui il est imbattable). Puis j’ai arrêté de l’être : ça me stressait énormément, et je culpabilisais beaucoup… Ce n’était rien que de la très mauvaise organisation associée à un optimisme totalement déconnecté de la réalité (chuis laaaarge, là…). Depuis je suis très ponctuelle, au pire avec deux ou trois minutes de retard (que je me reproche comme une malade, comme si c’était un défi auquel j’avais échoué lamentablement…), au mieux, avec une bonne dizaine de minutes d’avance. Bref, j’ai changé quoi… Mais je supporte toujours assez bien les retards des autres, probablement parce que jamais personne ne m’a fait attendre aussi longtemps que mon paternel dans ma vie, donc en comparaison, ça me paraît tout à fait supportable. Quant aux gens qui doublent dans la queue (rare par chez moi) ou ceux qui écoutent leur musique à fond sur leur enceinte dans la rue (beaucoup plus nombreux hélas…), là ça me donne carrément des envies de meurtre… Et moi, c’est ça qui me fait bugger, c’est ça que mon cerveau n’arrive pas à traiter : j’arrive pas à comprendre qu’on puisse être à l’aise à ce point quand on fait chier les autres à ce point. Ça. Me. Dépasse. Bref, et sinon, j’ai 43 ans. Des bises William (oui je me permets, en ces temps confinés : j’espère qu’on peut encore s’envoyer des bises virtuelles…).

  • Sylvie dit :

    Encore plus vertigineux : 68. Et je te lis depuis très longtemps.

  • Chantal dit :

    C’est une vraie bonne idée de poser une question comme vous le faites, sinon je crois que je ne laisserais pas de commentaire.
    62 ans.

  • Claire dit :

    Je calcule… 48 ! Merci William.

  • Fred dit :

    Hello.
    ** proverbe japonais: j’adore
    **l’age: ah oui, moi aussi quand je vois les petits jeunots de 25 ans, je les trouve bien jeunots. Pourtant à leur age, un mec de 30 ans était déjà vieux!!!!! Bon, comme dirait Estef, je ne dis que en direct.. héhéhé… et puis il parait qu’on me donne 10 ans de moins, donc à quoi ca sert? dans ma tete, j’ai , disons, 30 ans (plus trop naif, encore avec des illusions, et oui….un peu mûr, de l’énergie (quoique), et toujours des envies, et des envies de découvertes en tous genres….). En réel, avec ce que j’ai écrit plus haut, et bien , on pourrait dire qu’on a le meme age (mais en réalité , non, je suis compliqué en fait!)
    ** »du coup »: si ca t’énerve, ne l’écris pas. ou remplace par « alors », ou « et bien », ou « par conséquent »(un peu long) ou betement « donc ». MAis ce n’est pas à moi qui vais te dire comment écrire, tu sais très bien faire. Tout ca pour dire que ca m’énerve aussi, et que je n’arrive pas non plus à m’en détacher.
    **BAchelot: tu as raconté cette folle soirée à l’opéra pour le debut de ta quarantaine(hahah!)? dis-nous où? c’est terrible, ca!! (dans le sens génial!)
    **les défauts: on partage. je suis toujours en retard. Mais depuis que j’ai quitté le pays de la raviole (minimum 15 min de retard), je me suis amélioré. 3 à 4 min maximum, et très souvent à l’heure!! on m’a mis au pas , il faut dire!
    ** j’en rajouterai un: les gens rigides et pas souples, campés dans leurs certitudes, incapables de douter. Je ne peux pas. je ne les comprends pas. Et ils ont le don de me mettre hors de moi.
    A demain!

    • William dit :

      Je crois n’avoir jamais raconté cette folle soirée à l’Opéra, nulle part, mais est-ce que tout se raconte, je ne sais pas…
      Elle est assez incroyable, Roselyne.

  • Caro.B dit :

    Moi j’ai 46 ans tout comme toi (je suis allée voir sur Wikipedia ton année de naissance).
    Et tes st Jacques m’ont fait pouffer, j’adore.
    je ne supporte pas les gens en colère tout le temps, ça me paralyse. Pourtant, je suis moi-même souvent en colère, mais je dédramatise toujours avec un trait d’humour. Sans doute pour ça que j’attends que les autres fassent de même…

  • Al West dit :

    Ah, merci pour tes détestions ordinaires. J’avais surnommé mon ancien responsable des ventes Black-Nails™ -avec les ongles aussi noirs que les pensées qu’il m’inspire. Je n’ai jamais compris cette négligence (et ce n’était que la partie émergée de l’iceberg.) Et l’enceinte portative, et la radinerie…

    En fait, non, merci pour ce billet entier.

    Et bien à toi.

    Al, 1/2 siècle.

  • Bénédicte dit :

    47 en juin.
    Tellement d’accord sur tout ! Les radins, les pas ponctuels, les crados… ( suis dentiste et certains patients cumulent les 3…).
    Attention aux haribos, ça va être compliqué pour être pris en urgence chez un dentiste
    Les saint Jacques m’on Tuée, je ne l’avais pas vu arriver !

    • William dit :

      C’est vraiment une sale drogue, ces Haribo, j’ai beau le savoir, pourtant, c’est même fait avec que du mauvais dedans, je replonge régulièrement.

  • Carson dit :

    Kalimera William,
    tout pareil pour les défauts qui me rendent dingue.
    Je rajouterai ceux qui font du bruit en buvant une boissons chaude (un peu comme la chanson de Brel sur les vieux : « et ça fait des grands slurps… »). J’ai 2 copines au boulot qui font ça et j’oublie toujours quand je leur offre un café. Résultat 2 secondes après, j’ai envie de les éviscérer !

    Sinon 53 et 54 dans même pas un mois alors que dans ma tête j’en ai 40 et parfois 6 1/2.

  • La lilloise dit :

    Bonsoir

    45 ans jusqu’en octobre ! J’ai compté comme chaque fois qu’on me demande mon âge. Honnêtement je m’en fiche, je n’ai tellement pas l’impression d’avoir la quarantaine et surtout d’aller vers la cinquantaine…
    Le temps est une donnée étrange en ce moment : il s’allonge, il se contracte, il n’existe plus… Ce soir je suis fatiguée. Fatiguée de voir des personnes faire leur jogging avec un masque canard, fatiguée de dire que non nous n’avons toujours rien reçu, de donner clope par clope à des résidents pour éviter qu’ils sortent et qu’ils ne fument leur paquet en 1/2 journée, fatiguée de sourire à mon équipe même s’ils sont super bienveillant avec moi et qu’elle accepte mes faiblesses… bref j’ai peut-être 45 ans !

    Nous avons la même liste des défauts à laquelle j’ajoute l’injustice…

    Un peu triste et hors de propos mais je me sent bien.
    Bonne soirée et à demain
    La lilloise

  • Marie-Aude dit :

    Bonsoir William

    « Est-ce que Roselyne Bachelot ne vit pas un superbe moment Karmique avec la moitié de la population médicale qui vient s’excuser à plat devant elle ? Grave, j’espère qu’elle aime »

    … d’ailleurs en fait, amha, c’est elle qui a lancé le virus en coopération avec les chinois, juste pour kiffer. Il faudrait lancer la rumeur… mais des gens seraient assez cons pour y croire !

    « Les gens qui doublent les autres dans la queue. Je suis partisan de rester calme et de tirer une balle doumdoum dans la nuque. »
    Tu dois éviter à tout prix certains pays 🙂

    « La Saint-Jacques se composte-t-elle ? »
    Non absolument pas. Pas du tout du tout. A moins de considérer cela comme un outil de distanciation sociale.

    Bonne soirée

  • Véronique dit :

    J’ai fêté mes 41 ans mercredi dernier (youhou grosse ambiance ^^)

  • Séverine dit :

    Mes papiers annoncent 40 ans en octobre, par contre dans ma tête je suis jeune!
    Dans les défauts que je ne supportais, ne tolérais pas avant? Le retard. Pendant longtemps j’arrivais 30 minutes avant TOUS mes rendez-vous. Quitte à rester dans la voiture ou me promener en attendant. J’ai arrêté lorsque je me suis rendue compte que ça stressait les gens autour de moi! Enfin arrêter, hum, 15 minutes c’est mieux non? hihi
    Maintenant je manage des musiciens. Parfois, pas systématiquement, j’avance les horaires pour qu’ils soient à l’heure! Ohhh oui c’est petit, mais au moins tout le monde est là et ils ne sont pas bousculés par le programme de la soirée.
    L’injustice aussi, je n’aime pas beaucoup. Du tout pas en fait. Oh non. Cela me serre le haut du dos lorsque cela arrive à quelqu’un ou moi-même…

    Pas d’enfants chez nous. Plus d’animaux non plus. Et c’est un bonheur! Un choix de vie différent par rapport à beaucoup d’autres personnes, parfois incompris surtout lorsqu’on est en couple depuis 19 ans comme nous. On a choisi notre vie, laissez-nous tranquille à la fin!

    Michel Berger, jamais réussi à entrer dans son univers… Mon compagnon connaît bien mieux que moi! Ses parents écoutaient beaucoup de musique quand il était enfant, contrairement à moi.

    Le fromage ne me manque pas trop. Quoique. J’ai réclamé une fondue à mon homme hier, lorsqu’il est rentré du travail (oui son garage est toujours ouvert, la CONfédération helvétique est pathétique…). À voir mais je pense bientôt en manger une, on pensera à toi!

    Merci pour tous tes billets, lus systématiquement, commentaires en retard de mon côté car mille choses à faire et j’aime trop ça! Je t’embrasse William.

  • Antonia dit :

    46 bientôt. Plus jeune que Keanu Reeves mais plus âgée que Macron.

  • Addie dit :

    J’ai une passion pour les proverbes africains parce que l’Afrique quoi mais j’avoue que je viens de noter celui-ci à la date du jour dans mon to-do-bullet-agenda-cahier d’écolier qui sert d’annexe à mon cerveau.

    J’ai repris le coca zero, mais sans caféine. Et j’en bois moins, beaucoup moins. Je compense pas les thés/tisanes et autres eaux chaudes en tout genre. A voir quand les températures remonteront vraiment si j’arrive à garder ce rythme.

    « Les défauts sont semblables à une colline vous escaladez la vôtre et vous ne voyez que ceux des autres ».

    41

    Prends soin de toi

  • Myriam dit :

    Rhaaaa oui, pire que tout les radins, je ne peux pas non plus. Il y a dans ma famille par alliance une personne tellement radine que même la nouvelle de sa grossesse (pourtant désirée) a été tenue secrète jusqu’à 7.5 mois, planquant l’affaire tant qu’elle a pu. Je n’ai pas pu m’empêcher de penser que, même une si bonne nouvelle, elle se refusait à la partager. Le bonheur d’attendre l’arrivée de cet enfant, de la voir s’arrondir, a été refusé même aux plus proches : ses propres parents, son adorable grand-mère. Tout le monde était sous le choc. Et bien sûr après ça on a eu un faire-part pour 12!!!
    A part ça, au train où vont les choses, je fêterai mes 50 ans en confinement, prout.

  • Marie dit :

    À un moment, il y a longtemps, je travaillais dans un magasin bio, et l’un de mes collègues, comment dire… puait la mort. C’était atroce. Le type vivait seul avec ses chiens, je pense qu’il ne se « sentait » plus… Personne n’osait le lui dire. Je trouvais ça surtout horriblement triste en fait. Ça témoigne d’une si grande solitude…
    Et sinon j’ai eu 40 ans la semaine dernière, pile pour la quarantaine dis donc !

  • Lola dit :

    Je ne supporte pas les gens qui grugent en voiture, font comme s’ils allaient tourner à droite et au dernier moment se rabattent, ayant allégrement doublé 10 bagnoles qui attendent patiemment leur tour. Je serais prête à avoir un accident (ça a failli m’arriver plusieurs fois) plutôt que de les laisser s’insérer, triomphants, contents d’eux-mêmes et d’avoir planté là ces pauvres couillons qui respectent le code de la route et les autres conducteurs.
    Sinon 48.

  • Marina dit :

    Ohlala, quand j’ai lu le titre de l’article, le défaut qui m’est venu en premier, le top 1, ma nemesis : la RADINERIE. Je hais les radins, c’est viscéral.
    Ravie de voir sinon que ma liste concorde en tous points avec la tienne ; j’y aurais juste ajouté la mauvaise foi. Encore un défaut qui peut me faire vriller très très vite (parce qu’il va de soi que j’ai raison, et que c’est toujours l’autre qui est de mauvaise foi).

    • William dit :

      Alors que moi, la mauvaise foi, de suite je passe au meurtre, ce qui pénalement est un peu lourdingue, je te le concède, mais qui détend d’une force…
      #Hannibal

  • Flo dit :

    Le retard je ne supporte pas non plus, hormis le quart d’heure « bigouden » comme on l’appelle chez moi qui consiste à ne pas venir à l’heure quand on est invités à un dîner.
    La radinerie ne me dérange pas s’il y a d’autres choses qui compensent, j’avais un copain hyper radin mais tellement intéressant. En même temps, j’ai dit  » j’avais »…
    La saleté, c’est terrible , je ne comprends pas l’histoire du gel douche, pour moi ça ne lave pas. J’ai sans doute un problème.
    Par contre, j’adore la musique alors j’aime croiser les jeunes qui l’écoutent fort. La plupart du temps, c’est du rap , même si je n’aime pas , je suis toujours curieuse de ce qu’ils écoutent .
    Roselyne je l’avais bien écoutée et je m’étais faite vacciner . J’ai bien aimé son attitude très classe ces derniers jours.
    Et j’ai 55 ans . Misère

  • Clémence dit :

    C’est bête, ça fait plusieurs jours que j’ai lu cet article (et concrètement, plusieurs années que je lis ce blog sans jamais laisser de commentaire) (je m’auto-flagelle) et ce « radin du portefeuille = radin du coeur » trotte dans ma tête depuis.
    Il y a quelques mois, j’ai vécu (et vis toujours) une rupture très difficile, du genre de celles qui font tout valser et aller voir un psychiatre. Et bah cette phrase, ce radin du portefeuille, radin du coeur, me permet de voir le fameux ex sous un jour différent. Et ça aide.

    Merci beaucoup William <3

    • William dit :

      C’est la beauté des réunions Alcooliques Anonymes, les gens y vont pour parler d’eux avant de se rendre compte qu’une petite phrase dans la bouche d’un autre (souvent de quelqu’un qu’ils n’aiment pas, inconsciemment, va comprendre) sort une phrase qui éclaire toute leur vie. On en ressort chaviré. Illuminé. C’est une expérience unique.

  • Répondre à Julie Annuler la réponse

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *