Vie quotidienne
C’était un 13 novembre
15 novembre 2015
1

Les abords du Bataclan, ce matin.

Une bougie pour T.

Le garçon le plus gentil de la terre. On le dit souvent des morts. Dans son cas, c’était vrai.

Je n’ai que de bons souvenirs de lui, dans son bureau, chez Universal Music.

La même peine immense qu’en janvier mais plus sournoise, cette fois-ci. Plus profonde, encore.

Les mots ne servent plus à rien pour exprimer le mal-être.

J’ai intégré où j’habitais, désormais. J’ai compris le risque. La fragilité. J’ai entendu le message.

1622 lectures pour cet article. Merci pour votre fidélité.

About author

Related items

/ You may check this items as well

26814644_10215856938243017_7079322755806628143_n

N’abandonne pas.

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="...

Read more
eglisematin

One is the happiest number

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="...

Read more
IMG_3186

Goethe, la CIPAV et moi.

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="...

Read more

There is 1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *