Télévision Vie quotidienne
Des nouvelles du pays
24 juin 2012
1

« Vous subissez, à chaque émancipation, depuis votre adolescence, et il y en a eu plusieurs, et des grosses, des émancipations, bref vous subissez à chaque fois un contre-coup émotionnel qui vous fait régresser et vous pèse partout dans le corps et l’âme. C’est en le surmontant que vous avancez. Pas toujours. Vous avez parfois choisi de régresser. Mais ce n’est plus vous, la régression, n’est-ce pas ? ».

N’est-ce pas.

Bon.

Sinon, le temps n’aide pas non plus, hein. Il fait gris depuis des années, non ?

J’ai cru que je devais cesser d’écrire pendant quelques mois, histoire de me remplir des histoires des autres (romans, films, séries) et ce n’est pas vraiment comme ça que je fonctionne, mon cerveau a besoin d’aération, de voyages, de rencontres, parfois d’un peu de repos mais surtout pas de s’arrêter de créer. Il se met rapidement à gamberger et rumine du noir. Je m’y suis donc remis.

J’ai été voir The Young Professionals à la Gaité Lyrique, comme à peu près 95% des homosexuels au courant du concert, rarement vu une salle aussi homogène, même à un concert de Madonna. La cohérence entre les visuels, les chansons et l’énergie dégagée était assez réjouissante. Il y a au moins trois tubes sur l’album (une vraie réussite) : la reprise de Video Games, Be with you tonight et DISCO, bien évidemment. Je les avais croisé sur le trottoir, le jour de la signature chez Polydor et le chanteur m’avait regardé avec une infinie bienveillance alors que nous ne nous connaissions pas. Cela m’avait surpris mais je n’ai pas eu le temps de creuser plus, ayant quitté la maison de disques avant de les interviewer.
Dirty Messages (live @Gaité Lyrique), vidéo filmée par un fan

La reprise de Lana Del Rey, Video Games, brillante :

Burger Tempeh sauce Dijon. Je suis pas fan-fan, je préfère la viande, de loin.

Ne pas oublier de refermer le blender avant d’appuyer sur la touche MIX :

Je vous avais pas dit que je m’étais acheté des glaçons Darth Vader au Japon ?

Formidable Julianne Moore dans ce téléfilm retraçant les coulisses de l’embauche de Sarah Palin lors de la dernière présidentielle. Limitée intellectuellement, culturellement, politiquement, elle apprend par coeur les discours et les notes rédigées par les conseillers. Sa détresse est touchante mais le danger de sa candidature bien réel. Vraiment stupéfiant de connerie, comment on peut choisir aussi rapidement une inconnue au deuxième poste le plus important de la planète…

About author

Related items

/ You may check this items as well

1382865

6 bonnes raisons de regarder la Nouvelle Star 2017

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="...

Read more
IMG_1527

Gigi, c’est toi, là-bas dans le noir ?

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="...

Read more
Fichier_009(2)

Moi je veux mourir sur scène

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="...

Read more

There is 1 comment

  • Gump dit :

    je me remets pas de la première photo et des mots en dessous , en fait .
    Mais les glaçons , la classe

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *