Vie quotidienne
Double plaisir
9 février 2004
0

J’aurai dû mieux lire mon contrat avant de le signer. Quand le directeur m’a dit que je ferais deux dimanches par mois, clair que j’avais tiqué. De suite il avait sorti les bons arguments :

– Oui mais vous avez une prime de dimanche, vous savez !
– Ah bon ?
– Oui oui oui ! Une prime par dimanche travaillé.

Comme j’avais vaguement entendu que les caissières dans les supermarchés doublaient leur salaire en travaillant ce jour-là, banco, je m’étais attendu à un truc de fou sur mon premier bulletin. Genre j’accède à la propriété en un seul mois de salaire, vous voyez.

Le bulletin arrive.
26 euros.
Brut.
26 euros brut.
Soit 52 euros brut pour deux samedi/dimanche travaillés par mois.

Il manque 8000 infirmières en France. C’est parce qu’elles ont dû toucher leur prime de dimanche et depuis elles font les travaux de réhabilitation, ça prend du temps, à rafraîchir, un duplex, je ne vois que ça.

1292 lectures pour cet article. Merci pour votre fidélité.

About author

Related items

/ You may check this items as well

IMG_3186

Goethe, la CIPAV et moi.

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="...

Read more
Grande muraille de Chine, mai 2009

This is the end

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="...

Read more
Capture d’écran 2018-05-31 à 20.30.07

La troisième année.

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="...

Read more

There are 0 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *