Vie quotidienne
D’un président à l’autre
12 mai 2012
1

20120512-051703.jpg

Je suis né sous Giscard, que j’ai vu partir à la télé, je m’en souviens.
Je me souviens du champagne bu par mes parents en 1981.
Je me souviens du « oui » gourmand prononcé par Mitterrand en 1988 quand on lui avait demandé en direct si il était candidat.
Je me souviens, stupéfait, de la campagne de Chirac, en 1995, qui partait de si loin.
Je n’avais pas voté, en 2002. Déjà. J’avais cessé.

Un magazine papier. Le visage qui va gouverner la France.

La technologie est passée par là. Il y a cinq ans, entrant dans l’avion Air France qui me ramenait de San Francisco à Paris, j’avais découvert la couverture du Point, avec Nicolas Sarkozy. Le nouveau président. J’avais fui la campagne : les grands parcs américains me semblaient loin de tout ce tintamarre. Je ne voulais voter pour personne. C’est en téléchargeant le Point via le wifi gratuit de l’aéroport de Tokyo que j’ai découvert le visage du Président sur la Une d’un magazine. Je connaissais le résultat. Voir son visage officialisé de la sorte m’a fait un effet bizarre.

Cette année, je suis parti encore plus tôt, j’ai anticipé : un mois au Japon. Ni premier, ni second tour. Rien. Pas une seule chaîne en français, là-bas, sur ma route, en tout cas, et très rarement une chaîne en anglais dans mes hôtels. La tête ailleurs. Je lisais parfois Libération sur l’iPad, quand je trouvais du wifi gratuit (la gare de Nagasaki, devant l’hôtel de ville de Sendai, dans le musée de la Paix à Hiroshima) et sinon je ne m’informais pas. Les derniers jours semblaient si violents, vus de loin, que j’avais beaucoup mieux à faire.

Une dernière photo avant de s’en aller. Cinq années pour quel résultat, au final ?

20120512-052353.jpg

About author

Related items

/ You may check this items as well

IMG_1297

La mémoire des mûrs

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="...

Read more
img_7643

Il faut savoir dire merci

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="...

Read more
Capture d’écran 2017-09-10 à 21.07.59

La première nuit (dans tes bras)

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="...

Read more

There is 1 comment

  • Cécile - Une quadra dit :

    Je suis née sous De Gaulle, je ne me souviens pas réellement de son départ par contre je me souviens très bien de l’annonce du décès de Pompidou, de l’arrêt des émissions de télé, j’avais le droit de la regarder ce jour là c’était un mardi, et même si mes parents n’étaient pas franchement du même coté politique je me souviens d’un moment de surprise et de quasi peine.
    Puis plus grande y a eu le départ volontaire de Giscard qui nous avait bien plu, surtout qu’il avait été précédé de l’annonce de l’élection de Mitterrand avec l’image qui apparaissait par le haut du crane, avec deux quasi chauve en lice le suspens avait bien un peu duré, y avait pas Twitter à l’époque 😉
    Les autres résultats m’ont moins marquée, enfin si celle de 2007 m’avait bien crispée même si j’avais pas forcément attendu 20h pour savoir.
    Sinon j’ai toujours voté, à tous les scrutins. Sans doute lié au fait que la politique et le syndicalisme je suis tombée dedans toute petite.
    Je ne suis pas toujorus convaincue par ce qu’on me raconte, satisfaite des gens qui se présentent mais j’y vais.
    Ensuite les campagnes je ne les suis pas forcément de façon très attentive, et j’évite la télé, je préfère la presse papier des différents bords et j’adore me rendre aux meetings, y aune ambiance de fête partagée que j’adore, enfin quand ils sont bien faits et que l’orateur est bon.

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *