Musique
Garbage à l’Olympia
22 mai 2012
0

Setlist

Wow. Juste wow. Un mot, avant de commencer, mais je vous l’ai déjà dit cent fois, j’achète mes places directement sur le site de l’Olympia, car elles sont mieux placées et, surtout, en dernière minute, si jamais il en reste, c’est là et pas ailleurs que vous les toperez.

Grosse, grosse claque pour Garbage qui me rappelle sur scène que, le rock, c’est un groupe sur scène, sans changement de costume, sans effets pyrotechniques de ouf, juste des instruments, du gros son, des tubes. J’oublie à force de voir des « spectacles » que la musique se joue, s’interprète. Pas besoin d’artifices, on en prend plein les oreilles, pas plein les yeux, point. A ce sujet, pour la première fois, j’avais acheté des bouchons de protection Acoufun et j’ai un peu halluciné : on entendait mieux la voix de Shirley Manson AVEC. C’est étudié pour, tu vas me dire, oui mais ça surprend quand même. Je les ai ôtés pour écouter les tubes. Et il y en avait. Voir la setlist au-dessus : grosse claque et retour aux 90’s. C’est bien là le problème : Garbage semble avoir du mal à se renouveler. Pas de souci le temps d’une soirée, quand on écoute tout ce qui a fait leur gloire. C’est plus gênant sur le dernier album du groupe qui tourne vraiment en rond et ne rend pas spécialement bien sur scène (le single, en tout cas). Augmenter le son ne change rien à l’affaire, hein monsieur l’ingé.
En négatif, ratage de « The World is Not Enough » : la voix était belle mais les arrangements ratés. Dommage, en bon James Bond fan, je ne venais (presque) que pour ça.
Les 11 meilleures chansons de Garbage, au passage.

Shirley Manson était juste démente : il y a Elle + son (super) groupe d’accompagnement, en fait. Garbage peut balancer tous les tubes du monde : sans Shirley Manson, ça ne passerait pas pareil. Elle est Garbage. Toutes les filles de la salle (il y en avait beaucoup) étaient d’accord avec moi.

****/5

L’extrait filmé par un fan, ci-dessous :

About author

Related items

/ You may check this items as well

U2-I-Still-Havent-Found

J’ai peut-être enfin trouvé ce que je cherchais

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="...

Read more

Rencontre avec Bernard Lavilliers

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="...

Read more
COCOON_017-®Yann_Orhan-bd

Rupture, clash, maladie, insuccès : Cocoon revient de loin. Je raconte.

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="...

Read more

There are 0 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *