Musique Vie quotidienne
Gigi, c’est toi, là-bas dans le noir ?
15 novembre 2017
4

Nous avons tous un ange gardien qui veille au-dessus de nous. Ce n’est pas moi qui le dit, hein, je l’ai lu plein de fois dans des livres, je l’ai entendu en séances de la bouche de personnes plus ou moins cartésiennes et surtout, surtout je constate une fois de plus que lorsque je traverse une épreuve difficile, à chaque fois que je pense m’écraser sur le sol, il sort (ou elle sort ?) de l’ombre et me propose une dernière branche, juste avant de sentir le ciment sur mon visage.

C’est hallucinant. Encore hier. Une sale nuit, terrible, faite de cauchemars à tourner et retourner encore dans mon lit, à crever de chaud, à revivre sans cesse la même scène avant de quitter ses draps froissés, hagard, au petit matin, arrivant sur les rotules au boulot, au bout du rouleau, pensant au pire et même caressant l’idée du pire, des réunions qu’on écoute d’une oreille, pensant à l’avenir incertain, à l’entourage qui vieillit ou qui se meurt, aux amies qui demandent comment on va, à qui on répond “pas bien du tout” et qui répondent avec un cœur avant de disparaître alors qu’une autre prend le métro entre midi et deux pour venir me voir. Une (noir)sœur d’âme, une Belle.

Et puis, sortie du brouillard, sans prévenir et alors que je commençais déjà à envoyer chier parce que je ne voyais pas l’intérêt, une proposition, inespérée, un truc de dingue. C’est simple : j’avais besoin d’un format A45 sur papier crépon couleur rouge et je reçois un format A45 sur papier crépon de couleur rouge.

Je prends quelques secondes pour réaliser ce que je suis en train d’entendre.

Abasourdi, je regagne des couleurs durant l’après-midi. Oui, j’ai appelé à l’aide, dans mon lit, un peu plus tôt et oui j’avais demandé un peu de délai, un moment de répit. Je l’obtiens, sorti de nulle part.

Il existe des anges gardiens au-dessus de notre tête, que nous n’écoutons pas pour des raisons qui nous sont propres ou que nous ne voulons pas voir. J’ai beau ne pas y croire, force est de constater que quelqu’un, quelque part, prend soin de moi. Que je le veuille ou non.

Cette phrase, hier, de ma chef :

– Tu impactes la vie des gens pour de longues années, tu ne t’en rends pas compte.

Non, clairement. Je ne fais que ce que je pense devoir faire, en plus, je ne dis que ce qui “m’arrange” le mieux dans ma situation pro, pour créer un environnement sain et stable autour de moi. Je ne prononce que les paroles que j’aurais aimé entendre et je tâche d’être le plus juste pour être entendu et compris. Je ne fais strictement rien de plus. Visiblement c’est beaucoup et j’ai toujours autant de mal à comprendre que ce que je trouve “normal” pour moi n’est pas le “normal” d’autrui. Mais quand quelque chose vous arrive simplement, de manière récurrente et ne vous demande pas d’effort, pouvez-vous concevoir qu’on trouve ça suspect d’être remercié pour ? Qu’on puisse trouver ça même un peu bizarre, qu’on vous trouve life changer ou heart beater alors que vous êtes vous-même en permanence dans le doute complet, que vous luttez pour l’équilibre, que vous crevez du manque de tendresse et que vous n’avez qu’une envie, depuis qu’il fait nuit à 17h, c’est d’être en pyjama sous la couette à boulotter des Navettes en écoutant Saint-Saëns, un iPad à la main, et que plus personne, jamais, ne vienne vous emmerder.

Alors il paraît que tu es là à veiller sur moi et il paraît qu’on devine un jour qui est notre ange gardien (certains le savent assez vite) : moi j’aimerais bien savoir pourquoi tu prends autant soin de moi alors que je ne pense pas vraiment en valoir la peine. Ce matin, je disais à Laëtitia, par SMS : “Il paraît que je change la vie des gens. Mais que veux-tu que je fasse de ça, putain ??”

Quelques minutes après, sa réponse :

 

Alors jouons là comme Biolay.

Aucune idée de comment tenir la partoche.

About author

Related items

/ You may check this items as well

Fichier_002

Les jours & les mois

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="...

Read more
1382865

6 bonnes raisons de regarder la Nouvelle Star 2017

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="...

Read more
Fichier_009(2)

Moi je veux mourir sur scène

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="...

Read more

There are 4 comments

  • Valvita dit :

    Beau texte qui me fait réfléchir comme souvent. Cependant, j’ai une question : ” il paraît qu’on devine un jour qui est notre ange gardien”. Ca veut dire que c’est quelqu’un que nous avons connu et qui est décédé, quelqu’un dont on nous a parlé et qui était déjà mort à notre naissance, ou une personne qui nous “apparaîtrait” et qu’en la voyant (en songe) on sait ? Bref, je suis curieuse et j’aime comprendre les choses même si je crois au concept d’anges gardiens

    • Dwayne dit :

      D’après ce que j’ai lu, ce sont souvent des gens que nous avons connu dans notre vie et qui sont décédés OU de la même famille mais d’une génération d’avant mais je ne veux pas dire de bêtises (et surtout personne n’a encore pu vérifier ^^)

  • martille dit :

    il semblerait que tu la tiennes plutôt bien cette patoche.

    Plein de bienveillance et de douceur avec toi même 🙂

  • Myster.i dit :

    Bravo pour le titre ! (bon, et puis pour le contenu aussi, allez…) 😉

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *