Vie quotidienne
La Madeleine
13 octobre 2012
12

J’aipensétoutcequisuitenmêmetemps.

– Je devais lire un texte à l’église pour le baptême de ma filleule et je n’avais pas mis les pieds dans une église depuis…pfiuu…(Je ne suis plus croyant, les rites de l’église catholique romaine me sortent par tous les trous). Nous entrons, il faut se signer, cela m’exaspère déjà. Le prêtre est à l’ancienne : souriant, accueillant, ouvert, drôle, même, parfois. Humain –

On me demande de me lever. Je vais devant l’autel, prends le cahier et me retourne vers les gens assis dans l’église. C’est un texte sur l’amour de Dieu. Le vocabulaire est d’une pauvreté : cela me frappe. L’emploi de certains mots (Seigneur, Dieu, etc) me fait sursauter mais tout cela n’est rien comparé à l’émotion qui s’empare de moi alors que j’entends le son de ma propre voix résonner dans l’église. Défilent alors en un instant plus de vingt-cinq ans, comme un éclair de sons, d’émotions, de visages de gens aimés disparus depuis et puis mes propres anniversaires, mes déménagements, mes amours, ma vie qui avance, inexorablement.

Je n’avais pas parlé à voix haute dans une église depuis 1986.
Une partie de moi tâchait de se concentrer sur le texte, une autre écoutait le son de ma voix et aimait cet écho. Et cet écho du passé.

Mon compagnon m’avoua, le soir, qu’il avait saisi mon émotion car mes tout premiers mots sonnèrent étrangement. Ma voix n’était pas la même. Oui. Il avait probablement dû entendre celle de l’adolescent qui, désormais, regardait l’homme parler.

About author

Related items

/ You may check this items as well

IMG_1527

Gigi, c’est toi, là-bas dans le noir ?

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="...

Read more
Fichier_009(2)

Moi je veux mourir sur scène

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="...

Read more
IMG_3486

Les années

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="...

Read more

There are 12 comments

  • Florence dit :

    Très beau, merci

  • kangourourou dit :

    C’est beau.
    La photo, c’est Bayonne, quai des Corsaires ?

  • laurence dit :

    itou : bizarre cette sensation de retrouver un « chez soi » quand on vient d’une famille catho et qu’on se retrouve dans une église et autant frappant quand, comme toi, on y retourne depuis bien longtemps on est choqué par les mots (seigneur…. ) et qu’on a , pour notre part , eu l’impression d’être dans une….. secte (ouch je sais c’est fort mais ça nous a vraiment fait cette impression là)….

  • Nat dit :

    j’ai la lubie ou tu as déjà partagé ce texte avec nous ?

  • A. dit :

    Le parrain et la marraine s’engagent à accompagner l’enfant dans son éducation chrétienne.
    Un minimum d’honnêteté intellectuelle aurait été de refuser ce rôle de parrain.

    • William dit :

      Ah, un pisse-froid.
      Et quand les parents eux-même ne croient pas en Dieu, on fait quoi ?
      Elle aura une éducation spirituelle, ce qui est moins cloisonnant que cette église catholique romaine puant le renfermé.

    • laurence dit :

      moi j’aime les valeurs chrétiennes, c’est pour cela par exemple que j’ai accepté d’être marraine…. mais ces même valeurs ont tellement été foulées au pied, piétinées, oubliées par ceux qui sont censés les incarner et encore plus par ceux qui font communier leurs enfants (qui pour leur part le font pour les cadeaux) que je me permets de critiquer cette église qui ne veut plus rien dire du tout. Pas si malhonnête ou incohérent que cela.

    • laurence dit :

      et je ne parlerai même pas des positions complètement intolérantes sur ce que , ces même « chrétiens » osent dire ou penser sur les homos, les étrangers, etc… à vomir mais à chaque fois je m’oblige à rectifier, faire réfléchir sur ces positions complètement obsolètes…

  • A. dit :

    Des parents athées faisant entrer leur enfant dans une secte qui pue le renfermé, et tant qu’à faire, choisissant un parrain anticlérical, qui cependant joue le jeu cérémoniel… c’est un peu ubuesque, non ?.

    (pisse-froid n’est guère aimable)

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *