Vie quotidienne
La tentation de Bordeaux
4 mars 2016
18

J’ai, depuis quelques jours, à nouveau, cette idée folle qui me trotte dans la tête : quitter Paris après plus de douze ans de métro, de bruyants immeubles Haussmanniens et de promiscuité pour repartir vers l’Aquitaine, dans la région de Bordeaux.

Je crois que mon plus grand regret professionnel, dans la vie, est de ne pas avoir passé plus d’une année aux urgences.

Je me dis (est-ce une bêtise ?) que, avec ce que je sais de moi, désormais, de comment je fonctionne, de comment je sais m’évader, je me dis que je pourrais reprendre un emploi d’infirmier aux urgences et y vivre dans un anonymat total, durant mes heures de boulot. Et que le reste du temps, je saurais comment l’occuper. Loin de Paris.

Je veux pouvoir vivre dans une maison de nouveau, avec un chat. Pas loin de l’Océan. Et je veux pouvoir écrire tranquille.

Je saurai apprécier un quotidien plus physique si j’ai, à côté, une passion si libératrice qui me permet de toucher autrui et de donner du plaisir. Et d’en recevoir.

A Paris, je passe mon temps à éviter les news (je fais éteindre la radio dans les taxis), à vivre sans journal, sans télé, traversant les cinq mêmes arrondissements et évitant toujours les mêmes, une vie dans le métro, ne voyant jamais l’horizon sauf au boulot, ah et puis ce gris permanent, incessant, ce gris, ce gris. En écrivant cette phrase, je me retourne et prends cette photo :

IMG_0175

 

Une vie ?

About author

Related items

/ You may check this items as well

IMG_1502

Largué comme un chien !

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="...

Read more
IMG_1297

La mémoire des mûrs

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="...

Read more
img_7643

Il faut savoir dire merci

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="...

Read more

There are 18 comments

  • estèf dit :

    C’est drôle comme il arrive que ces endroits, ces paysages qui sont en nous ressortent soudain comme une évidence.
    Tu crois que tu pourrais être complètement anonyme ? Faut que tu le fasses alors ! Tu vois, maintenant que je comprends mieux ce que je suis et que quelques évènements m’ont fait toucher une forme de sérénité, je prépare tout doucement ma sortie. Je trie, je range, j’organise, je délègue et puis dans quelques mois, disons une vingtaine, j’imagine que pftttt, je disparais de ce qui m’aura pompé ma vie…

  • Melanie dit :

    Ah! Je savais bien qu’on pouvait pas supporter Paris trop longtemps quand on en est pas originaire! 😉
    Le déménagement et le changement de vie, le prochain pas dans le vide?
    Je suis à fond avec vous!

  • L’idéal serait 6 mois à Paris et 6 mois d’Océan 🙂

  • Jesagrey dit :

    Questionnement qui rejoint le mien, mais la vie fait parfois que tu ne peux pas décider seul et que tu dois t’armer de patience… Et si ce temps de célibat était l’occasion du départ, libre de reconstruire tes attaches où bon te semble?

  • Magalie dit :

    Je ne peux pas mettre de photo mais à Pau il fait un grand ciel bleu.
    Je te comprend très bien je serais incapable de vivre sur Paris. J’ai la chance d’avoir une maison et un chat dans une région magnifique, ou les Pyrénées m’émerveillent chaque jour.
    Il ne te serait pas possible de bosser en télétravail ?
    Bises du sud ouest

  • Celine dit :

    Allez, pars ! Saute dans cette nouvelle vie qui t’appelle ! Au pire, tu reviens. Au mieux, tu es heureux et serein.

  • Jan dit :

    Salut William, tu as l’air d’un garçon sympathique – tu permets que je te tutoie j’espère, et « garçon » n’est en rien condescendant comme dans la bouche de certains – je viens de tomber sur ta « tentation de Bordeaux » en googlelisant « tentation de vivre », comme quoi la tentation de vivre mène à tout… même à Bordeaux… c’est d’ailleurs là que je vis maintenant et ça n’est sans doute pas étranger au fait que j’ai lu ce que tu avais à dire… c’est bien Bordeaux, c’est beau, c’est propre, c’est bourgeois, mais on s’y ennuie un peu parfois… surtout quand on a fait beaucoup de choses avant et qu’on n’y est pas né… comme disait Baudelaire « Cette vie est un hôpital où chaque malade est possédé du désir de changer de lit »… Enjoy your days in Paris…

  • Aphie dit :

    Voir l’horizon… Je pense que c’est vital pour la santé. L’oeil humain n’est pas fait pour se cogner perpétuellement à un écran d’ordi, un mur d’immeuble, des commerces… Mais il est vrai que la vie peut-être plus ennuyeuse en Province. Pourquoi ne pas prendre un train de temps en temps pour faire un saut sur la côte normande ? ça n’est pas le même climat qu’à Bordeaux mais ça fait du bien…

  • Lectrice dit :

    A Bordeaux
    -le soleil
    -les we au bord de la mer
    -la beauté de la ville

    A Paris
    – la grisaille
    – tous les spectacles
    – l’effervescence

    Pas facile . J’ai vécu 5 ans à Bordeaux ville magnifique et
    proche de la mer .Puis Paris .j’ai toujours regretté mais
    J’étais amoureuse de mon mec qui venait travailler ici ,
    Nous venions d’avoir un bébé . J’ai fait une sorte de
    déprime qui a duré longtemps . Commencé une analyse
    pour y voir clair .

    Toujours me manqueront ce soleil et la mer .

    Pourtant je suis restée . Les attaches , les gens qu’on aime ,
    N’est ce pas le plus important ?
    D’autre part tu dois le savoir on s’ennuie un peu en province , surtout quand on est jeune !

  • Lectrice dit :

    mets des guirlandes lumineuses le soir , des fleurs , de bonnes bouteilles sur ta table et invite des potes ! Invite plein de gens !
    Prends une semaine au bord de la mer !

  • Nelly du labo dit :

    il faut le faire William …la vie est courte!
    Voir le temps qui passe d’une manière voulue et assumée est certainement plus serein et équilibrant que de le perdre dans la grisaille d’une ville trop éxitée .
    Puis le monde des urgences médicales : c’est tellement plus valorisant et laissera du temps à la procrastination devant l’océan….car il acceptera l’anonymat de l’écrivain .

  • Snail87 dit :

    Ok pour les urgences mais surtout deviens formateur IFSI et oui, à Bordeaux, c’est une bonne idée.

  • Pyb dit :

    Bordeaux. Pas loin de ton sud ouest natal, pas loin de Paris. De la ville de bonne taille avec la campagne à 30 minutes, la plage à peine plus loin, le soleil, un train train moins stressé/survolté/jmelapèteoverbooké que Paris sans aucun doute.

    Un bon compromis sans doute qui ne te laisse loin de rien ni de personne (hop en 2h de train tu vas voir les amis, les ex, les contacts pros pour une somme modique). Je te comprends. Je regrette souvent que, désormais au phare ouest de Rennes (ville que je n’aime pas trop en elle-même (dommage elle me conviendrait bien géographiquement sinon), tout me soit devenu si lointain.

    Tu arrêterais le blog ? :p

  • Emilie E dit :

    Je ne pense pas qu’on « s’ennuie » en Province. Ce n’est simplement pas la même vie que la vie parisienne. On fait des choses différentes, on voit la vie autrement. Il faut donc bien mûrir ce projet. Et puis c’est très personnel. Je n’aurais pas supporté cette grisaille plus longtemps. Après avoir grandie en région parisienne, j’ai tout quitté par amour (d’abord le sud est et maintenant le sud ouest – Toulouse -depuis 10 ans). Si je regrette? Pas le moins du monde…

  • Pierre K dit :

    Personne n’a relevé le superbe titre ?
    Du grand art William… Bravo !

    Tentation de Bordeaux / Tentation de Venise du maire de Bordeaux…

  • Bonjour,
    Je vous ai trouvé en tapant « infirmier écrivain ». Je me demandais qu’est ce que les autres infirmiers peuvent bien écrire ? Écrivent-ils sur la profession ? Sur le vécu ? Ou tout autre chose ? Je suis contente de vous lire. Je suis IDE en région parisienne et j’ai fait deux ans aux urgences. J’ai envie de vous dire que vous ne devriez avoir aucun regret, mais chaque expérience est différente. Personnellement, j’en suis sortie épuisée, sur les rotules. je partirai bientôt de la région parisienne pour la normandie 🙂
    Bravo à vous d’avoir passer le pas de l’écriture. J’écris depuis longtemps et j’ai décidé récemment de me montrer. Je vais aller visiter un peu votre site avec grand plaisir ! Bonne continuation. Christine.

  • laurence (@lopalomita) dit :

    oui mais alors vraiment sur Bordeaux… parce que les villages du bordelais c’est à mourir d’ennui ! même ceux très connus

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *