Vie quotidienne Voyages
L’ado qui ne voulait rien voir, rien entendre
23 février 2012
6

Je suis allé onze étés consécutifs au Royaume Uni. 3 semaines à chaque fois. De la sixième à la troisième année de Fac, en gros. J’ai vu des dizaines de lieux dans mon adolescence dont je n’ai strictement aucun souvenir, préférant à l’époque écouter des K7 sur mon walkman que d’écouter les commentaires du (forcément chiant) guide. J’ai calculé hier soir que si je devais refaire aujourd’hui ce voyage, après avoir retrouvé quelques dépliants de l’époque, si je devais programmer la visite des châteaux, des villes, des musées, cela me prendrait plus de deux mois au pas de course et me coûterait à vue de nez quatre mois de salaire, partant de Londres, passant par le Pays de Galles, un détour par l’Écosse (tout en haut, tout en haut : l’ile de Skye) et finissant vers Durham. Oxford, Bath, Liverpool, Plymouth, Glasgow, Manchester, Aberdeen, le Lake District, Cardiff : j’ai tout vu et je n’ai rien écouté. Chiens ingrats d’ados, vraiment.

(Madrid, même période)
Je me souviens qu’ils nous avaient trainés en 1987 au Prado (brumeux souvenir de l’entrée) puis tout près, dans un musée dédié au Guernica. J’étais tellement saoulé par la visite que je me suis allongé sur la moquette, mon walkman sur les oreilles, bien sûr, contemplant le plafond rococo qui me semblait bien plus intéressant que la gigantesque toile en noir et blanc devant moi. J’ai du lui jeter un vague coup d’œil. Ah, con de moi.

1400 lectures pour cet article. Merci pour votre fidélité.

About author

Related items

/ You may check this items as well

26814644_10215856938243017_7079322755806628143_n

N’abandonne pas.

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="...

Read more
eglisematin

One is the happiest number

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="...

Read more
IMG_3186

Goethe, la CIPAV et moi.

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="...

Read more

There are 6 comments

  • Dom dit :

    Pour les lectures, c’était pareil, non ? J’ai en mémoire les Stendhal, Flaubert, Zola qu’on nous imposait comme une potion amère, huile de foie de morue du cours de littérature, et que j’ai retrouvés avec bonheur à l’âge adulte. L’adolescence, l’âge narcissique, intéressé par son seul nombril.

  • Alice dit :

    Et encore tu aurais pu être homophobe :- D 😉

  • Domi dit :

    L’adolescence… vu du côté des parents, on en rit… quand c’est fini !

  • renaud dit :

    Guernica, c’est au musée de la reine Sophia 😉 et c’est bizarre, parce que moi ado en voyage, j’adorais les visites, les explications, découvrir d’autres endroits!!! je ne me souviens que de ça, et pas du tout des gamins avec moi, des conneries que j’ai surement du faire. Surement parce que je me sentais plus vieux, ou du moins les gens de mon age m’ennuyaient. à 15 ans il me tardait d’en avoir 10, 15 de plus. en décalage quoi.

  • Snail87 dit :

    Que de billets ! C’est passionnant, ça faisait longtemps q’on n’avait pas vu ça sur ton blog !

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *