Vie quotidienne
Le garçon qui ne savait rien
20 décembre 2018
15

Rien, je ne sais rien. 

Je ne sais pas de quoi je vais vivre en 2019 : je n’ai pas de CDI, je n’ai pas de CDD, je n’ai pas de contrat signé. J’ai plein de gens qui m’appellent et me demandent de bosser avec ou pour eux. Je passe d’une zone à une autre. J’émets des factures, je reçois des virements, j’ai de quoi payer toutes mes factures, je n’ai pas encore été à découvert depuis le mois de mai alors que les taxes, les taxes, les taxes déboulent de partout. 

Je ne sais pas si je serai un excellent thérapeute en 2019. Je sais juste que j’ai un lieu qui m’attend dans un mois, que j’ai décidé d’être présent et aidant pour les gens qui en auront besoin et que je vais continuer ma formation. Je sais que je vais donner le meilleur de ce que je suis.

Je ne sais pas comment je vais payer ma formation en 2019. Je vais quand même m’inscrire.

Je ne sais pas si je vais continuer à percevoir la magie entre nous deux, à trouver tes yeux toujours aussi beau en 2019, à aimer te toucher, à adorer quand tu t’endors au creux de mon épaule, si je vais encore trouver en moi de quoi te faire sourire et te surprendre. Nous rions beaucoup tous les deux. Je suis si bien avec toi depuis quatre mois, déjà. 

Je ne sais pas si je vais trouver la force d’être sobre en 2019 mais je vais l’être au moins aujourd’hui : un.jour.à.la.fois.

Je ne sais pas si le gouvernement ou l’État passeront le printemps. Si la république tiendra jusqu’à l’été mais je vais avec la vague, j’observe, je prends des notes, je tâche de m’adapter, de comprendre, de raison garder et de donner encore un peu de sens quand je sens passer la déraison, justement. 

Je ne sais pas si tous mes amis sont au complet. Si tout le monde est bien arrivé ou s’il reste encore de la place.

Je ne sais pas si je vais écrire ce livre ou pas. 

Je ne sais pas et j’ai envie de dire que ça ne me regarde presque pas. 

Je prie matin et soir pour remercier : c’est la seule chose que je sais, au final, en partant me coucher, c’est que la journée s’est bien passée et que demain m’emmènera probablement une belle surprise que je ne pouvais deviner tant mon imagination est limitée. 

Je ne sais rien et c’est peut-être mieux ainsi. 

10859 lectures pour cet article. Merci pour votre fidélité.

About author

Related items

/ You may check this items as well

Biarritz à deux

Je veux toucher du doigt la peau de ton tambour

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="...

Read more
basque-country-1033639_1920

Des sous, des sous, des sous

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="...

Read more
Capture d’écran 2018-12-24 à 12.05.32

Ce que j’ai appris en 2018

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="...

Read more

There are 15 comments

  • Simone dit :

    Je t’ai lu et je ne sais pas grand chose non plus…Ah si! C’est très beau ton texte!

  • Magalie dit :

    Je ne sais pas grand chose non plus mais pour financer ta formation tu as peut-être droit au dif ?
    Merci en tous cas pour tes textes qui m amènent à réfléchir sur mon propre cheminement.
    Bises du Sud Ouest

  • Julie dit :

    Tout pareil ici. Je relis “il en faut peu” en ce moment et pour te citer : “demandez, vous obtiendrez.” (encore faut-il savoir ce qu’on veut, on est bien d’accord )

  • sandrine dit :

    Je ne sais rien non plus sur ce qui nous attend mais tout ce que je sais c’est que vos textes me touchent beaucoup et depuis plusieurs années. Je vous souhaite plein de bonnes choses

  • Séverine dit :

    Très beau texte dans lequel je me retrouve en partie.
    2019 arrive avec des choses folles qui me font tellement envie depuis longtemps!
    Mais je vis dans un monde où les factures existent. Plus de travail, fin de droit au chômage. Il me faudrait un job, petit, un pourcentage. Pour pouvoir les payer. Donner ma part à mon compagnon qui, lui, travaille à 100%. Il m’admire pour ce que j’ose entreprendre, il est fier de moi. Moi qui ai encore de la peine à comprendre ma nouvelle vie depuis quelques mois!
    De nouveaux horizons s’ouvrent à moi, vais-je oser m’y aventurer? Le 27.12 sera une date à marquer d’une croix, un nouveau challenge arrive et j’en suis ravie… Jusqu’où va-t’il me mener?
    Je t’envie William, dans un sens positif! Dommage que Paris soit si loin 😉

    • William dit :

      Paris n’est pas si loin ^^

    • Séverine dit :

      J’ai un rapport ambigu avec cette ville… Pour y être allée deux fois rapidement sur deux week-ends, j’ai été, comment dire. Déçue? Peut-être que les personnes avec qui j’étais n’étaient pas les bonnes, ambiance, symbiose toussa toussa. Et les concerts vus (d’un artiste suisse que j’aimais beaucoup à l’époque) m’ont laissé un goût amer… Il faudrait que je change ces impressions un jour, c’est sûr!

  • Sandrine dit :

    Je ne sais pas si tu continueras à nous offrir à lire sur ce blog mais je savoure chaque article. Merci

  • JacquieB dit :

    En 2019…. continuez à nous faire lire vos si belles lignes William. On vous aime et on vous souhaite une belle et réjouissante année.
    Je vous embrasse.

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *