Musique Télévision
Les Revenants, Pierre Perrier & le retour de la Nouvelle Star
9 novembre 2012
4

Cette semaine, j’ai pu découvrir les deux premiers épisodes des “Revenants”, diffusés sur Canal + le 26 novembre. Enfin une vraie fiction française, du niveau de celles que je télécharge ou achète chaque semaine en provenance des US (oui, j’achète Mad Men et Downton Abbey en bluray, des mois après vous, juste pour savourer la meilleure image possible et rémunérer les scénaristes qui m’ont transporté. Bonjour les spoilers à éviter pendant ce temps !).

“Les revenants”, série adaptée du film éponyme sorti il y a quelques années, traite du retour dans une petite ville des Alpes de disparus, quelques années après leur mort. Ils semblent en pleine forme, portent les vêtements qu’ils avaient sur eux le jour de leur décès et ne se souviennent de rien. Ils veulent bien évidemment reprendre leur vie d’avant et frappent à la porte de leur ancien domicile, comme si de rien n’était. Bien sûr, la vie a suivi son cours : la veuve s’est remariée, la soeur jumelle est devenue une adolescente à problème et le tueur fou reprend ses meurtres. Un seul être mystérieux, mutique, un enfant, crée le trouble. Qui est-il ? Quels sont ses pouvoirs réels ? Le gamin colle les jetons à tout le monde sauf à la pauvre infirmière qui l’a recueilli.

C’est réussi. Vraiment. L’ambiance SF se diffuse dans le choix des couleurs, des décors, des musiques (signées Mogwai) et la réalisation, par fines touches, distille un malaise croissant et déclenche une batterie de questions autant sur les morts que sur les conséquences sociales et affectives de leur retour. Encombrants, de nouveau, alors qu’on a fait son deuil et refait sa vie. Compliqué, de voir revenir sa fille, quatre ans après l’avoir enterrée, ce décès, cause d’un divorce, d’une famille éclatée, explosée et soudain la revoilà. Doit-on s’aimer, se donner une nouvelle chance ? Cela suffit-il à recoller les morceaux ? Et revient-elle pour rester ou partira t’elle encore un jour, de nouveau ?

Excellentes questions. Je n’ai pas Canal + à la maison donc j’attendrai de voir la suite en DVD un jour.

La réalisation est excellente, la direction d’acteur laisse parfois un peu à désirer (les femmes sont impeccables, les hommes nettement moins) mais la qualité est là, énorme, de suite. Un regret : je sais que la région Rhône-Alpes doit être généreuse avec les tournages mais ça commence à faire beaucoup, à l’écran. Il n’existe que deux zones, en France, pour les films et les séries, on dirait : Paris et Grenoble. Les chalets angoissants de la région de Grenoble (et les décors naturels) sont superbes mais Kassovitz a déjà traité le sujet, Lucas Belvaux aussi et tant d’autres. A quand une série en Béarn ? Dans le Bordelais ? Je vous assure que j’avais l’impression d’avoir vu cent fois déjà les décors.

Deuxième surprise, Pierre Perrier

Et là, j’ai eu de la chance, j’écris une série en ce moment et je cherchais depuis des semaines une photo d’acteur à coller sur mon personnage, pour m’inspirer un peu et le faire vivre. Pim. Pierre Perrier, qui impose en quelques scènes, sans un mot, par sa seule présence, un personnage et un univers fort. Une vraie claque. Pierre, j’ai posé ta photo sur le portrait de “Louis”, que j’écris avec toi en tête, désormais. C’est toi et personne d’autre.

Ca fait du bien de voir que la fiction française de qualité peut enfin exister dans ce pays. Des dialogues qui sonnent justes. Des scènes qui se tiennent. Des atmosphères étouffantes comme on en trouve cent fois dans les fictions US, enfin chez nous. Toujours un peu de mal avec les gendarmes français à l’écran (ça sonne Julie Lescaut tout de suite) mais c’est comme ça. On est en France. Les taxis ne sont pas jaunes, les serial-killers n’habitent pas Miami et le FBI ne se bat pas contre la CIA quand Abu Nazir menace le pays.

Excellente surprise, donc. La bande-annonce

Les Revenants, série créée par Fabrice Gobert, réalisée par Fabrice Gobert et Frédéric Mermoud (France, 2012), avec Anne Consigny, Frédéric Pierrot, Clotilde Hesme, Grégory Gadebois, Pierre Perrier, Jenna Thiam, Yara Pilartz, Ana Girardot, Guillaume Gouix, Céline Sallette. Série en huit épisodes, diffusée sur Canal + tous les lundis soirs en prime time à partir du 26 novembre 2012

Et sinon la Nouvelle Star revient dans ma vie la semaine prochaine. Can’t wait…

About author

Related items

/ You may check this items as well

IMG_0103

2017 c’est (presque) fini

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="...

Read more
1382865

6 bonnes raisons de regarder la Nouvelle Star 2017

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="...

Read more
IMG_1527

Gigi, c’est toi, là-bas dans le noir ?

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="...

Read more

There are 4 comments

  • elodie dit :

    Bonjour William!

    Tout d’abord c’est toujours un plaisir de vous lire :-)! Je vais vous faire mentir concernant le tournage des séries. J’habite un charmant coin de Lille où il n’est pas un mois sans qu’une équipe de France 3 (bouh la chaîne des régions) tourne une série. Bon on est d’accord, c’est carrément moins branchouille que “les revenants”, à Lille on tourne plutôt les téléfilms qui passent sur France télé le samedi soir mais on tourne quand même. Je me souviens aussi d’une formidable série française “les invincibles” qui passait sur Arte et qui avait été filmée à … Strasbourg! Oui oui, en Alsace. LE truc de oufs quoi !

  • Karen dit :

    Normal qu’ils ne choisissent que ces deux regions…je suis parisienne et je vis en Rhone Alpes! Et pour Kassovitz…ce n’était pas Grenoble, ni même l’Isère, mais la vallée de la Maurienne en Savoie…pas vraiment à coté…mais la aussi, normal…je vivais dans ce bled a cette époque!!!! Trop dur la célébrité!!!!

    • sarah dit :

      Bonjour,

      En tant que Grenobloise, je suis obligée de corriger car une partie des Rivières Pourpres a bien été tournée en Maurienne, mais aussi bien sûr une bonne partie en Isère, à Grenoble et à Livet-et-Gavet ainsi que dans plusieurs autres communes du département. Et également en Haute Savoie. Dans tous les cas ça reste dans nos montagnes, ça fait toujours plaisir de reconnaître à la télé des paysages familiers!

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *