Musique
L’homme qui hacka un site pour me prouver son amour
21 janvier 2016
3

Je ne touchais plus terre. Madonna avait annoncé les dates de sa tournée “Confessions” (les fans disent #CT) et les rumeurs annonçaient le pire : l’album avait cartonné, les quatre dates à Bercy allaient être complètes en quelques minutes. On parlait de queues gigantesques devant les magasins Fnac au petit matin, pour être les premiers à l’ouverture, certains fans disaient même sur les forums qu’ils allaient dormir dans la rue pour être bien sûr d’obtenir leur précieux sésame (je parle comme un journaliste, si je veux ^^)

Bref, chanceux comme j’étais, je me disais que je ne verrais jamais Madonna en concert. C’était bien dommage, j’avais raté la précédente tournée (Re-invention Tour, les fans disent #RIT) car il avait bien fallu arbitrer. Je gagnais 1346 euros par mois, petit infirmier tout en bas de l’échelle d’une bien mauvaise convention, et cette année-là, en 2004, Paul McCartney et Madonna annonçaient des World Tour. Je n’avais jamais vu ni l’un, ni l’autre. Mes deux idoles. Il fallait trancher. Ce fut Paul.

Mon amoureux de l’époque (certains des lecteurs le connaissent sous le nom de la Marmotte mais je l’appelle désormais le Lion, allez comprendre) comprenait mon désespoir et voulait lui aussi assister au concert. Il n’était pas particulièrement fan de Madonna mais l’album tournait en boucle sur la chaîne du salon et il était hautement contagieux. Super efficace. Je ne parlais que de ça : on n’aura jamais de place, on n’aura jamais de place. Je le sais, on n’aura jamais de place (ajouter la petite mine déconfite qui me rend irrésistible)…

Un soir, alors que je rentre du boulot, désespéré, la vente commençant le lendemain matin, je me revois encore en train de lui expliquer comment je voyais les choses. Réveil à 4H, douche express, petit déjeuner vite avalé, premier métro ou taxi si pas de métro et rejoindre la queue du Virgin de la Gare de Lyon, loin loin derrière les fans hardcore qui attendaient depuis deux jours déjà. Mince espoir de choper des places. J’avais prévenu le boulot : j’arriverais quand j’arriverais.

Avec son petit sourire malicieux, assis en tailleur sur son fauteuil de bureau, penché en avant pour m’écouter, dans un calme Olympien, je le voyais savourer la surprise qu’il allait me balancer en pleine poire :

– C’est bon pour les places.

– Hein ?

– On aura celles que tu veux, comme tu veux.

– Mais de quoi tu parles ? C’est la folie partout sur les forums. Les fans sont tous angoissés. Il n’y en aura pas pour tout le monde, c’est genre évident, quoi.

– Tu as besoin de combien de places ? Tu les veux assises, debout ? En face, sur le côté ?

Mon cœur bat la chamade. Je n’ose croire à sa proposition mais cet homme, depuis notre rencontre deux ans plus tôt, est tellement Mark Darcy en tout, réellement tout ce qu’on peut attendre d’un partenaire en mieux. Comme au cinéma. La perle. Excellent cuisinier, excellent amant, excellent compagnon, bonne situation et très joli garçon. Ok, bitch, NOW SHOW ME THE F. TICKETS!

– Deux, dans la fosse. Ou plutôt, non, six. On va en prendre pour les copains. Mais comment tu fais ?

– Et bien figure-toi que j’ai trouvé une faille sur le site de Carrefour. Techniquement les places ne sont en vente que demain à 9H mais ils ont déjà crée la page pour accéder à l’événement et…en tapant une ligne de code, là et là, je..

– Non ?!!! NON !!! Tu es entré dans le site ?

– Il est pas très bien conçu, hihihihi. Combien de places, tu disais ?

Une heure après, n’y tenant plus, je me présente au Carrefour porte de Bagnolet. Je donne mon numéro de réservation ou ma CB, je ne sais plus, fébrile, et la nana imprime les places, super surprise :

– Tiens, j’étais persuadée que la vente ne commençait que demain…Bizarre…Bon, bon.

Elle me remet les places. Je meurs de bonheur sur place.

Le lendemain matin, j’apprends qu’à dix heures, tout est vendu. Beaucoup de fans ont fait la queue pour rien.

Le concert ? Probablement le plus formidable de toute ma vie de fan. Confessions, quoi. Confessions. Le Graal de Madonna.  Hung up, sur scène, si vous ne l’avez jamais vu, mérite vraiment quelques minutes de votre temps. Perfect body, perfect face. 2006. La meilleure année de mon idole ?

 

Des mois plus tard, alors que Paul McCartney était à l’Olympia et qu’il fallait pour entrer un bracelet uniquement achetable à l’accueil, j’avais abandonné sans même essayer. L’Olympia, tu parles. Impossible. Même pas en rêve. Je travaillais dans le 91, en plus. L’amoureux était sorti de son boulot, sur les Grands Boulevards et il avait demandé, à tout hasard, s’il restait des places, à 19H. “Oui, bien sûr, mais il faut venir les chercher ici. Nous ne vous vendons pas deux bracelets…Dîtes à votre copain de venir, le concert ne démarre que dans une heure, de toute façon…

Il m’avait appelé. J’étais terrorisé à l’idée d’arriver trop tard de ma banlieue et donc, en toute logique, j’avais capitulé avant même d’essayer. Les peurs. Les angoisses. On n’efface pas son histoire et son pathos familial comme ça.

Depuis, même si mon amie France (qui bosse à…l’Olympia !) déteste l’idée, j’achète toutes mes places sur Viagogo. Le nom est risible en Français, les prix sont délirants mais…J’obtiens toujours LA place que je veux, dans la rangée que je veux. Je ne sais pas si c’est légal, c’est clairement pas super moral, en tout cas. Mais j’ai ma place.

Et j’ai vu cinq fois Paul McCartney sur scène, dont la dernière fois assis à cinq mètres, épaté et heureux.

Rien ne me transporte plus que l’idée de savoir que je vais voir un de ces deux artistes sur scène…

Rien.

 

About author

Related items

/ You may check this items as well

1382865

6 bonnes raisons de regarder la Nouvelle Star 2017

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="...

Read more
IMG_1527

Gigi, c’est toi, là-bas dans le noir ?

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="...

Read more
U2-I-Still-Havent-Found

J’ai peut-être enfin trouvé ce que je cherchais

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="...

Read more

There are 3 comments

  • isabelle dit :

    Quand je revend mes places sur Viagogo car je ne peux y aller , je les vend le prix d’achat plus les frais Viagogo .
    je ne fais pas de bénéfices dessus .
    et je les vend toujours

  • Pmgirl dit :

    Ah la marmotte.
    C’est assez incroyable qu’il soit devenu Lion.
    En tout cas c’est plaisant de te lire tous les jours.
    Merci

  • Je lis ce billet avec retard (début de ma période de presque deux mois sans internet). J’adore Madonna et particulièrement cet album et les clips qui en sont sortis. Je ne connaissais pas ce live qui vient de faire mon bonheur au travail (avec écouteurs quand même)! Cette allure, ce design. J’ai même eu à une époque Madonna période Abba en fond d’écran. Merci pour ce moment.
    😉

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *