Vie quotidienne
L’ironie de la chose
25 juin 2019
2

Tu as le droit de te moquer – mais tu es plus charitable que moi, ami lecteur tapi dans l’ombre, ne fais pas le timide, je le sais que tu es bienveillant et que tu ne me veux pas de mal – et peut-être le feras-tu mais l’Univers fait bien les choses, quand même, et avec toujours pas mal d’humour quand il s’agit de me faire apprendre une leçon ; Me voilà bien attrapé !

Je dois passer demain une fibroscopie et une coloscopie, sous anesthésie générale, suite à quelques problèmes de santé ces dernières semaines et j’ai donc du adapter mon régime alimentaire en vue d’arriver propre et vide le jours de l’examen. Me voilà donc depuis trois jours au “régime sans fibre” dont je n’avais jamais entendu parler (en tout cas pas depuis 1996 et mes années d’élève-infirmier), feuille de papier en main listant les aliments interdits et ceux autorisés, errant dans les rayons du supermarché, interdit et hébété comme une poule devant un couteau.

Pour la faire simple : je n’ai le droit de manger que les choses dont je me suis gavé sans limite pendant des années, celles qui m’ont bien fait du mal et on m’interdit de manger celles que je ne désirais absolument pas mais qui me sont devenues vitales depuis quatre ans. Adieu les fruits et les légumes. Bonjour la viande, les pâtes, le pain et le fromage.

Tu m’aurais dit ça en 2014, j’aurais ri : un régime de pain et de fromage exclusivement ? Mais oui ! Je signe où ?

En 2019, je saisis l’ironie de la chose…et je prends mon mal en patience. Je frémis en imaginant que si j’étais malade pour de bon, je ne devrais manger plus que ça jusqu’à la fin de mes jours. L’ennui me plombe d’un coup d’un seul, le plaisir de la dégustation semble bien loin et je réalise que ce régime sans fibre que je me suis imposé était d’une tristesse folle. Mais je l’avais choisi ! Quand je dois composer avec et uniquement avec, c’est une toute autre paire de manches. Je regarde le fromage, le pain et je me dis que c’est pas dieu possible de ne manger que ça. Quel manque d’imagination, quelle lassitude. Comment ai-je pu m’infliger ça pendant si longtemps ?

Deux remarques qui n’ont rien à voir :

Mon coeur va très bien et les artères / coronaires sont “énormes” et vides de toute plaque, amas graisseux. Ça valait le coup de se taper un angioscanner avec injection d’iode où j’ai cru que j’allais y passer tant c’était désagréable. Mon coeur va bien.

J’ai écrit en trois semaines à Biarritz mon huitième livre qui sortira début 2020.

14991 lectures pour cet article. Merci pour votre fidélité.

About author

Related items

/ You may check this items as well

Suisse

Une bien curieuse année

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="...

Read more
Image parmoibtz de Pixabay

Et de 8 !

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="...

Read more
home-867227_1280

Dans la maison vide

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="...

Read more

There are 2 comments

  • Matoo dit :

    PUTAIN EN TROIS SEMAINES !!!???

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *