Livres
Ma liste de livres qui me font du bien (1)
2 mars 2020
1

J’ai mis en ligne, sur mon compte Instagram, en story permanente, une liste de livres que j’ai lu et qui m’ont fait du bien. Il y a de tout. Osez, piochez, respirez !

Rédemption d’un con – Russel Brand : l’addiction traitée par l’humour et le coup de pied au cul. Vital, drôle, inspiré. Addictions évoquées ? Au sexe, à l’alcool, au pain blanc, à la bouffe, à l’argent, à la dépense, à la drogue, aux relations toxiques…La liste est longue.

Débranchez-vous de Matt Haig : qui, je l’espère, est la traduction de « Notes on a nervous planet » mais je n’en suis pas sûr, l’ayant lu en anglais. Peu importe, Matt Haig évoque remarquablement bien sa dépression et sa lutte quotidienne pour échapper à l’infobésité. Sans retenue mais avec beaucoup de franchise et de pudeur, il raconte comment survivre dans un monde devenu fou.

Très décrié, à tort ou à raison, Bret Easton Ellis raconte pourtant très bien les (ab)us et les coutumes des réseaux sociaux actuels, comment ils rendent fous certains et pourquoi il faut s’en méfier. Le livre perd de son intérêt dans le dernier tiers mais il reste essentiel pour comprendre l’époque. Une voix minoritaire. Bret Easton Ellis, White.

Leslie Jamison, dans The recovering raconte son alcoolisme, sa chute puis son retour vers la sobriété…mais va mille fois plus loin en creusant l’histoire de l’addiction et de la toxicomanie aux USA, chez les artistes (ou pas), évoquant les dernières heures de Billie Holliday, enchaînée à son lit d’hôpital comme un chien, par exemple. Un essai sur la (non) prise en charge et la pénalisation des toxicomanies, des addictions, brillant et poignant. Hélas pas traduit, sauf erreur.

Jeanne Siaud-Facchin, on aime ou on aime pas mais elle a su trouver les mots pour parler aux zèbres depuis quelques années déjà et elle a sorti quelques âmes perdues de leur nasse mentale, dont votre aimable serviteur. Surdouée, HPI, hypersensible…De quoi y trouver un peu de lumière. Trop intelligent pour être heureux, probablement la meilleure porte d’entrée sur le sujet.

Arnie Kozak, dans The Essential Buddhism Book, m’a appris tout ce que j’avais besoin de savoir sur une philosophie de vie dont je savais peu de choses et qui me fait tant de bien…quand j’arrive à oublier un peu le béton, les réseaux sociaux et les fins de mois.

About author

Related items

/ You may check this items as well

1285342398

Sortie de « C’est l’histoire d’un zèbre » mon nouveau livre

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="...

Read more
Capture d’écran 2020-01-09 à 07.21.10

Première interview pour « C’est l’histoire d’un zèbre »

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="...

Read more
Invitation_William Réjault - La Mouette rieuse

Rencontre – dédicace à l’occasion de la sortie du livre.

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="...

Read more

There is 1 comment

  • Séverine dit :

    Ahhh cette chère Jeanne, j’étais sûre de la voir apparaître!
    Merci pour ces propositions qui me titillent. Par rapport au niveau d’anglais, c’est compréhensible avec une simple base ou je vais passer mon temps à chercher des traductions? Je dois améliorer mon niveau, envie surtout, donc si c’est en lisant des livres intéressants cela m’intéresse!

    J’aimerais ajouter à ta liste deux livres du même auteur: Tom Hodgkinson
    Si vous avez de la facilité en anglais, ne vous privez pas de le faire je suis sûre que c’est encore meilleur!
    – L’art d’être libre… dans un monde absurde (lecture limite jubilatoire)
    – L’art d’être oisif… dans un monde de dingue (pas encore pu le lire, il a été kidnappé par mon amoureux ahahah)

    Et sinon, le livre qui m’a aidée le plus depuis octobre dernier, qui m’a retournée le cerveau et m’a fait comprendre qui je suis (en plus de Jeanne), c’est « Les 5 blessures qui empêchent d’être soi-même » de Lise Bourbeau. Je lis, je corne (ahhhhhhh l’horreur, mais oui j’ai réussi à passer outre et j’abîme un livre, dingue), je relis, je mets en évidence, je re relis. Il est juste incroyable!

    À cette liste s’ajoute le tien William, qui a énormément d’importance pour moi. J’ai beaucoup appris avec et je ne suis pas la seule, mon compagnon également. Sur tellement de points! Merci, tout simplement.

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *