Voyages
New York
26 mars 2017
1

Je n’aime pas vraiment New York : trop de bruits, trop de gens, trop de béton, pas assez d’horizon et tout est trop cher, les soldes permanentes, c’est ça, ouais et puis ce 1 dollar = 1 euro, j’ai du mal, quand on a connu les grandes années à 1 euro = 1 dollar 30.

Je suis venu pour le boulot et j’ai donc pu vivre mon petit fantasme « Mad Men » à l’envers : résider dans Manhattan et prendre un train de banlieue à Grand Central pour aller bosser le matin. Amusant. Mais vivre au milieu de ces immeubles : jamais. Je sais que les gens adorent Brooklyn et d’ailleurs je vais y revenir la semaine prochaine pour une nuit, histoire de vérifier que c’est plus vivable.

Je réalise la chance folle que j’ai, de pouvoir voyager pour le travail, de rencontrer des gens inspirants à l’autre bout du monde, de passer du temps avec eux, des journées à co-créer des choses, des soirées à discuter de tout et de rien. Se coucher dans des lits immenses, dans des chambres un peu anonymes, j’avoue, oui, j’en ai toujours rêvé. Alors rien que pour ça, merci à je-ne-sais-qui. Ma bonne étoile…

J’ai aussi, j’avoue, relié New York dans le passé à plein de mauvais souvenirs personnels. Mais qu’on ne vienne pas m’emmerder avec les mégalopoles : j’adore Hong Kong, pourtant mille fois plus agité, fou et bruyant que New York. C’est donc bel et bien une question de feeling. Je ne m’y sens pas bien, même les couleurs (orange / gris) me sont pénibles. Le pire de tout : devoir attendre une minute que le feu passe au rouge à chaque croisement. Argh, je ne m’y ferai jamais. On met des plombes pour faire quatre blocs !

Trois moments magiques, néanmoins, la promenade aérienne sur la High Line (bien trop courte ! Elle permet de respirer), Chicago, revu une nouvelle fois, ma comédie musicale préférée et bien sûr, enfin, pouvoir enfin monter tout en haut de la Freedom Tower, le nouveau World Trade Center. Alors là, respect, la claque. Rien vu venir : la « mise en scène » avant d’arriver devant les vitres est spectaculaire, je ne vous la dévoilerai pas mais je ne regrette pas un seul dollar dépensé. Deux heures à regarder le soleil se coucher, quoi..Grosse, grosse claque.

Et puis les vacances ont enfin commencé. Quitte à être venu aux USA, autant y rester…Mais, hélas, j’avais fait une énorme bêtise avant de partir. Et c’est en arrivant que…Mince…Au moment de sortir le permis de conduire…


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J’adore cette tour absolument dingue : 56 Leonard Street / Herzog & De Meuron

 

 

 

 

 

About author

Related items

/ You may check this items as well

IMG_1297

La mémoire des mûrs

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="...

Read more
21032698_10214563133738713_8022843653912950513_n (1)

Le beau Danube bleu : Hongrie – Slovaquie – Autriche

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="...

Read more
IMG_4542

Dernier jour : Brooklyn, Manhattan.

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="...

Read more

There is 1 comment

  • M dit :

    Ah oui privilège , que je partage avec toi , mon mec est venu bosser à NYC et j’en ai bien profité aussi , des voyages en byz , génial , des hotels de luxe , tout ça …. t’as remarqué , les avions sont pleins de gens qui vont bosser !!!!
    J’ai visité le WTC , l’autre , 102 e étage , mon coeur se serre à y penser , je ne m’y ferai jamais , jamais …
    Parfois sinon la vie c’est magnifique .

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *