Vie quotidienne
Où les fleurs volent au vent, si jolie mignonne.
29 mars 2019
2

Voici quelques pensées en vrac, pour vous raconter ce début d’année 2019

Le stress, pour commencer, le stress de retour dans ma vie, mais attention, pas le stress de l’adulte, non, pire, le stress de l’enfant. Pire que pire : le stress de l’enfant revécu par un adulte qui tente de calmer l’enfant en lui mais n’y arrive pas et hésite entre franche hilarité (il y a de quoi, vous allez comprendre !) et prodigieux agacement (même remarque !).

Voilà, je dois passer ces maudits QCM pour valider chaque module de mon année de formation, après chaque classe. Un bon paquet de QCM, une trentaine, je pense. Chaque cours démarre toujours par une heure de vidéo puis la lecture des slides qui résument le cours, se poursuivent ensuite par un peu de recherche en ligne afin de creuser ce que je n’ai pas bien compris et puis la relecture de mes notes prises durant la vidéo, notes que je relis trois fois à voix haute dans le salon, en marchant, en les jouant, en les dramatisant un peu…avant de me faire un petit thé, de chausser mes lunettes et de m’assoir, un rien tremblant devant l’ordi.

Le QCM. Maintenant. Allez. On fonce. Oh, sur le papier, rien de bien important : une quinzaine de questions à choix multiple, 45 secondes pour y répondre et puis basta ! Vous avez bien écouté le cours ? (oui) Vous avez bien lu vos notes ? (ouiii) Et bien c’est un jeu d’enfant, non ? (NON)

Le stress atteint soudain un palier depuis bien longtemps oublié. L’étudiant que je fus n’a pas eu à passer d’examens depuis…décembre 1998 (un autre siècle !) et s’en portait très bien depuis, merci Madame. “Never again”, hein, les études et les examens et les questions et l’angoisse. J’avais tout oublié. Tout. Alors oui, les circonstances ne sont pas les mêmes : je paye ma propre formation, je suis adulte, je gagne ma vie, je ne vais pas rater ma certification si j’ai une moins bonne note au QCM, les QCM ne rentrent en compte que pour un tiers de la note globale, etc, oui, vous pouvez rationnaliser tout ça avec moi mais l’angoisse rejaillit quand même, pure et glaciale. Je passe un examen et je déteste ça. C’était une sensation oubliée, c’est une angoisse hebdomadaire que je m’inflige jusqu’à fin septembre. Les faits sont têtus : j’ai obtenu 18/20 aux cinq premiers tests et j’obtiendrai encore une très bonne note au suivant. Rien à faire : l’injustice du procédé, la lourdeur des questions (que je ne comprends pas souvent, que je relis cinq fois et auxquelles je cherche un sens caché…) et la violence de l’exercice me ramènent à un état de soumission et de dépendance que j’avais bien remisé par devers moi, au fond de la grange.

Ce n’est pas que je déteste ça, non. C’est au-delà. Je revis toutes mes années d’étude, mes réussites, mes échecs, et cette sensation d’atteindre la ligne d’arrivée du marathon avec cette promesse faite à moi-même : PLUS JAMAIS ÇA. C’est bon, on est au sommet, là.

Dommage, non. Allez, cent fois sur le métier, remettez votre ouvrage. Allons, n’est-ce pas un des privilèges de la quarantaine de vouloir à tout prix revivre sa jeunesse ? Ahaha, et bien nous y voilà !

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Toujours amoureux, toujours à deux, tout va bien. Plein de beaux moments, plein de partages, plein de rires, aussi. Rien que je ne souhaite écrire ici aujourd’hui : le bonheur, ça se vit. Ça se croque. Le bonheur, ce n’est pas trop fait pour les réseaux sociaux, les blogs, la visibilité et les like.

Je suis heureux et ça me va.

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Je vous mets quelques coups de coeur du moment, au cinéma (je tiens une liste qui apparaît sur le blog en fin d’année, mais c’est parfois un peu tard pour revoir des films…mais néanmoins voici celle de 2018)

Depuis le début de l’année, j’ai énormément apprécié (le premier étant mon favori à la mi-mars) :

Top de l’année

1 – Spiderman : into the SpiderVerse

2 – Les Invisibles

3 – Rebelles

4 – Grâce à Dieu

5 – La Favorite

6 – Green Book

7 – Vice

8 – La Mule

16634 lectures pour cet article. Merci pour votre fidélité.

About author

Related items

/ You may check this items as well

8627B8FA-2B5C-48BE-B886-3D65FD934D35

Road trip USA : objectif Phares !

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="...

Read more
iPad

Mars attaque

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="...

Read more
Baguette

Questionnaire de Pivot

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="...

Read more

There are 2 comments

  • Zéro Janvier dit :

    Ma plus grosse question finalement, c’est : mais comment tu fais pour relire 5 fois chaque question pour être certain de bien la comprendre si tu n’as que 45 secondes pour y répondre ?

  • J’ai toujours eu horreur de l’école, toujours depuis la maternelle. Enfin j’ai pu m’en libérer ! Bien moins glorieusement que toi. Ma vie a continué et j’ai eu des enfants, qui ont grandi et pour lesquels j’ai dû aller à des réunions parents-professeurs. A chaque fois, cha-que-fois ! J’ai été morte d’angoisse de rentrer dans les salles de classe, de devoir m’asseoir sur les bancs derrière les bureaux et une fois la réunion finie, en sortant, je ressentais une liberté folle 🙂

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *