Télévision
Pourquoi je vais fermer // Le débarquement // Ma semaine
19 janvier 2013
23

J’avais rouvert le blog en février 2012, l’an dernier, changé le design, fermé l’ancien parce que je sentais que j’allais quitter Universal et que j’avais de nouveau envie de dire mille choses et de voyager pour en raconter mille de plus. J’ai mis quelques semaines avant de retrouver ma place et ma “ligne éditoriale”. Je me suis lancé en écrivant exactement ce que j’avais en tête : qui m’aime me suive. Je ne l’ai pas regretté. Je n’ai jamais été autant moi que durant ces onze derniers mois.

Pour plein de raisons (elles sont toutes excellentes) et sauf surprise de dernière minute, je vais mettre ce blog en vacances début février.
Je ne vais pas arrêter d’écrire.
Mais j’ai envie d’écrire librement, de nouveau. Tout ce qui me passe par la tête, de manière anonyme. Comme au début.

J’ai un autre blog, secret, figurez-vous. Depuis des mois. J’y parle de tout autre chose. Et c’est exactement ça qui me manque : pouvoir parler de tout autre chose et le faire librement.

Il y a une raison professionnelle à ce silence, aussi. J’ai besoin de clôturer l’activité “blogueur” pour le moment. Elle me pèse, pour être honnête. Je ne suis pas qu’un blogueur mais, en France, on a besoin de mettre les gens dans de petites boites pour les comprendre. Et je n’ai pas envie d’être dans cette boite-là. Je l’adore, c’est celle qui m’a permis le plus de choses mais…C’est devenu trop réducteur.

Il nous reste encore quelques semaines, de toute façon.

Je me suis tellement moqué des avant/après des autres (lifting, photoshop, etc.) qu’il faut bien assumer le mien quand il m’arrive. C’est important ! On y passe tous.
Voici donc ma tête au naturel, avant de passer au maquillage et ma tête après le maquillage, juste avant d’entrer en plateau. Ca calme, non ?

Je vais bientôt faire
ans et je ne réalise pas très bien.


Pas très bien compris le sens de la phrase inscrite sur le sac.


Hier soir, j’étais sur le plateau du Débarquement (Canal +)

J’ai énormément aimé mais je me suis dit que ça n’allait pas trouver un public immédiat car le spectacle était trop clivant. Je pense que les Replay (et le temps qui passe) en feront un objet culte, du moins certaines scènes qui entrent immédiatement dans mon Panthéon de l’humour (un ours qui lèche Guillaume Canet, un Dujardin vieilli attaqué par un Nicolas Bedos hystérique, un gendarme anthologique, etc.) : c’était vraiment, vraiment bon. Un peu trop long (10 minutes en moins n’auraient pas fait de mal à certaines scènes) au final mais quel rythme de folie, quelle écriture et surtout, quel putain de casting…Je ne parle pas des stars que tout le monde connait, non, mais de tous ces seconds rôles qui ont dégoupillé en direct, donnant tout ce qu’ils avaient, pensant d’un personnage à un autre avec une aisance et une folie (et tellement d’humour). C’était jouissif, ce casting. Les stars, ok. On en prend plein la gueule. Avec amour. Mais les seconds rôles, là, dans ce choix-là, résidait toute la force de ce Débarquement.

J’ai lu qu’on était bien loin de l’esprit Canal…et j’ai envie de dire “Oui, tant mieux”. D’abord parce que l’esprit Canal, c’était toujours mieux avant, comme la confiture de Mamie ou les Malabar, mais en vrai c’est toujours mieux dans les souvenirs et pas dans la réalité. J’ai aimé justement que Canal soit l’endroit où ce délire puisse avoir lieu, délire qui ne soit pas “entre potes d’une même chaine” (un des gros points noirs de la télé qui n’aime rien tant que parler d’elle-même et rire avec elle-même mais pas trop d’elle-même, au final) mais délire ouvert, partagé, généreux, clivant.

Oui, clivant. Je l’ai senti dès le début. Pas de concessions, pas d’humour pour plaire, pas de truc lisse (comme ces vidéos merdiques avec un mec face caméra qui fait un million de vues en parlant de lui, c’est d’un plat, c’est d’un consensuel, le niveau zéro de l’humour, pas de noms, vous les connaissez) et c’était incisif, c’était mordant, c’était parfois Hara Kiri grande époque, dans le trash ou le coup de poing (ou l’absurde) mais, surtout, c’était un point de vue et une vraie, vraie prise de risques.

Et, ça, en 2013, c’est rare de chez rare.
Donc, forcément, ça a divisé.

Moi j’ai énormément ri. J’ai joui de ce Rat Pack qui prenait un plaisir fou à passer d’un rôle à l’autre et (c’était visible en plateau) à rire d’eux-mêmes. A s’en foutre le temps d’une soirée. C’était humain et très pro à la fois et c’était tout sauf narcissique. Les mecs ne s’écoutaient pas rire : ils regardaient de temps en temps le public, nerveusement, pour voir si ça prenait ou pas. Et ça prenait. Forcément.

Gilles Lellouche riait sans arrêt, Canet perdait vingt ans, comme un gosse et Dujardin, Dujardin, était un spectacle à lui-seul. Sa scène en 2045 est un petit miracle (attention, c’est trash) : il balançait une humanité, grimé en vieux, un truc de dingue. Sans bouger, presque sans parler, on sentait en lui dans ce rôle, pendant cinq minutes, du Gabin, du Pierre Tchernia, du vieux qui en a vu d’autres mais qui reste bonhomme et tendre à la fois. Magique. J’oubliais que c’était un acteur en costume.

Mentions spéciales (pardon, j’en oublie) à Antoine Gouy (fantastique) et Camille Solal (Meuf, je t’adore)…Les autres sont tous déments…Vraiment, ce casting, vraiment…Et les décors, les costumes, le boulot de taré derrière pour que la machinerie ne déraille pas. Inimaginable.

Merci. C’était super.

ET EN PLUS ON Y VA EN METRO AVEC LA LIGNE 12 MAINTENANT (ça vaut le coup d’être dit en majuscules)…Qui s’arrête pile à deux pas des studios, métro Front Populaire…ENFIN…

1998 lectures pour cet article. Merci pour votre fidélité.

About author

Related items

/ You may check this items as well

1382865

6 bonnes raisons de regarder la Nouvelle Star 2017

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="...

Read more
the_good_wife_spoiler_641x383

Un âne qui ne veut pas boire

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="...

Read more

Voilà.

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="...

Read more

There are 23 comments

  • catou dit :

    Je suis triste de savoir que tu vas fermer ton blog, il m’apporte tellement de fantaisies, d’ouverture sur la vie parisienne entre autres, et tes voyages, un vrai bonheur ! Cela n’est pas très important mais je voulais te dire que j’adore ta chemise, je l’ai déjà remarquée à D8, vraiment chouette !

  • Mauricio dit :

    “en France, on a besoin de mettre les gens dans de petites boites pour les comprendre” > tellement vrai… amuse-toi bien et laisse des indices pour ceux qui voudraient mettre a jour leurs flux rss 😉

  • Leto dit :

    Bon tu pars où à l’étranger prochainement ?

  • Pascale dit :

    Je comprends que tu ais envie de liberté et de discrétion mais entre nous, ça m’emmerde!
    J’espère comme Mauricio que tu joueras au Petit Poucet… (je l’ai dit à voix haute, ça marchera peut-être :-D)
    Et sinon, amuse-toi!

  • Heidi dit :

    Ah, dommage, même si je comprends vos raisons. J’aimais beaucoup vous lire. Une porte ouverte sur un monde totalement différent du mien, et que je découvrais avec intérêt. Bonne chance pour la suite!

  • Lola dit :

    Ah, j’aimerais bien tomber sur ce blog secret, ou du moins retrouver le chemin d’un nouveau, quand il s’ouvrira. Ça fait des années que je te suis de blog en blog, quand tu déménages, depuis Ron, et ça me manquera vraiment de ne pouvoir te lire. J’aime ton écriture, ton regard sur les gens et les choses. J’ai découvert tellement de choses avec toi.
    Bon, encore quelques semaines, comme tu dis …

  • roussix dit :

    Comme mes prédécesseurs, j’espère vous retrouver dans quelques temps.
    Cela ne fait que 5 ans que je vous suis mais j’ai l’impression que vous avez eu mille vies durant cette période.
    Un regret : que vous n’ayez jamais publié de carnets de voyage…

  • doume dit :

    J’espère aussi que nous pourrons te retrouver quand tu le souhaiteras. Tu as une capacité à nous faire saisir en quelques phrases une situation, un lieu ou une personne qui est magique. Merci des ces moments de lectures qui nous émerveillent

  • JacquieB dit :

    Triste, triste de lire cette décision car on a l’impression de quitter quelqu’un qui nous est cher mais on la respecte comme on respecte votre vie et on vous souhaite uune merveilleuse suite pleine de bonheurs. Je vous embrasse.

  • Snail87 dit :

    Super ! Je le pressentais… On te retrouve dans le Grand Journal à la rentrée, c’est chouette !

  • Mathieu dit :

    On se croise trop rarement IRL pour que je te le dise de vive voix, mais j’apprécie toujours autant ta plume !

    Bien triste donc d’apprendre que tu vas fermer ce blog-ci dans les semaines à venir. Car depuis tes débuts avec Ron l’infirmier, c’est un plaisir de lire tes récits… Mais je suis sûr que tu nous réserves de jolies surprises pour la suite ! Au plaisir de te recroiser un de ces jours 🙂

  • danyhube dit :

    Il me reste à apprécier plus encore tes billets à venir et à espérer que tu ne pourras pas abandonner totalement tes fidèles lecteurs.
    en tous cas MERCI

  • Sandrine dit :

    Je vous suis depuis le début. Je l’ai déjà dit…j’aime votre plume. Ca fait partie de mon plaisir quotidien…Comme lire un bon journal 🙂
    J’espère réussir à vous retrouver mais je sens que la tache sera rude…
    A bientot

  • benj dit :

    bon, moi je t’ai decouvert il y a quelques semaines et j’aime beaucoup qui tu es. La Chambre d’AC et quel beau métier vous faites sont des petits bijoux d’histoire d’IDE que tous (Infirmier Diplômé d’Etat) avons partagé. Je me demande quelles situations tu as choisi pour ton memoire! de quelle situation tu as traité… Merci william pour tout.
    Ps: tu me donnes l’envie d’ecrire!

  • karine b dit :

    Triste, même si je comprends. Mais triste quand même.
    Ce blog sera encore accessible ? J’aimerais y revenir car il y a certains de tes écrits qui me font du bien…

  • Audrey dit :

    J’ai connu le blogueur grace à l’écrivain que vous êtes devenu et grace à Caroline (de PDR) mais comme plusieurs personnes qui ont commenté avant moi, j’espère vraiment trouver des indices pour continuer à lire votre blog secret !Bonne continuation William !

  • Svwem, http://sylvievartanwagneretmoi.wordpress.com/ dit :

    Bonjour,
    Je te lis depuis Ron L’infirmier, et j’espère également des indices façon “Petit Poucet” pour dénicher le blog mystérieux. Je le dis à voix haute, moi aussi !
    Cela dit, je suis nul avec les indices, je n’ai toutours pas deviné qui est le chanteur poilu et méchant qui fait pleurer tout le monde dans sa loge…

  • fannouche dit :

    Bon…ben ça me fait tout triste à l’interieur de ne plus pouvoir vous lire. Mais je continuerai à lire vos livres et vous suivre sur Twitter!!! Votre plume me fait du bien, elle capte vraiment bien certaines émotions et sentiments. Bonne continuation William, vous m’avez apporté beaucoup plus que ce que vous ne pouvez imaginer…(et si jamais vous avez envie de me donner les coordonnées de votre voyante, je suis preneuse :-))
    Prenez soin de vous
    Fanny

  • Anne dit :

    Vous allez beaucoup me manquer. Je vous lis , Caroline et vous depuis le début ou presque… S’il vous plait, laissez nous des indices.
    J’espère que vous allez changer d’avis. C’est bien aussi de changer d’avis…
    Anne

  • kuli dit :

    Alors là j’ai envie de dire : “William, tu peux pas faire ça. Tu peux pas partir comme ça. Je te suis depuis le début, oh pas tous les jours mais régulièrement. Régulièrement. Comme un vieux compagnon de route. Enfin tu as déjà tenu toutes ces années. Mais ça fait chier.”
    Mais je te comprends.
    Les boules quand même.

  • gump dit :

    tu vas me manquer <3

  • Charlotte dit :

    Au fil de ses métamorphoses (depuis Ron…), ce blog m’aura beaucoup apporté. Des sourires, des émotions, un regard sensible sur le monde…et aussi, à titre personnel, l’envie d’évoluer, de travailler sur moi. J’ose espérer qu’il continuera en filigrane, ou qu’il renaîtra un jour de ses flammes, nouvelle mue oblige. Bonne continuation! 🙂

  • émilie j.... dit :

    J’espère pouvoir trouver la piste qui me permettra de te suivre comme je le fais depuis toutes ces années déjà… et encore merci pour toutes ces belles pages; récits, photos, voyages, morceaux de vie…

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *