Cinéma
Pourquoi les gays aiment les femmes à poigne
29 juillet 2012
0

Très librement traduit de « 101 must see Movies for Gay Men » (achetable ici) et totalement hors-contexte avec le bouquin mais j’ai aimé le passage. Pourquoi les personnages de femmes qui en ont (comme Sigourney Weaver dans Working Girl, par exemple) nous fascinent donc tant au cinéma ?

(…) C’est l’auteur qui parle, hein, pas moi :

« Fait : les gays admirent les femmes à poigne.
Je ne dis pas que tous les gays aiment les femmes ou aimeraient être à leur place, nécessairement, non, je dis juste que nous apprécions les femmes qui « en ont ». De la même manière que le monde entier aimerait traiter tous les homos de petites pédales tout juste bonnes à parler chiffons (avec le souci constant d’un intérieur propret), l’histoire des femmes n’est qu’un long combat pour ne pas rester qu’en cuisine. Nous les respectons pour leur lutte, pour leur volonté de fer et pour ce désir de s’extraire de leur condition désignée. Et, surtout, surtout, nous savons bien à quel point les relations amoureuses avec les hommes peuvent faire mal. C’est pour cette raison, je pense, que les hommes gays sont si proche des femmes et de leurs combats.

Fait : les gays aiment voir chuter les femmes à poigne.
Cela semblera cruel mais c’est un corollaire presque nécessaire à l’assertion du dessus. Les hommes hétéros ont tendance à cacher leur émotions et il est rare de pouvoir observer un homme dans un film se laisser aller à un gros chagrin suite à un bonne porte prise dans la gueule ou une éraflure du scénario sur leur ego monstrueux. Pardon, il y a bien Kevin Costner dans le Postman (1997) mais qui a donc envie de revoir cette merde ? Quand les rêves bleu de Diana Ross, de Faye Dunaway ou de Mariah Carrey se fracassent, ils se fracassent comme rarement dans la vraie vie. Et moi je veux être assis au premier rang, un seau de pop-corn à la main pour voir ça.
(…)

L’auteur donne la liste des 101 films à voir absolument quand on est un gay. J’en ai vu quelques uns et j’ai acheté après la lecture le DVD de « The opposite of sex » de Don Roos dont rien que le pitch tordu m’a plu ! Avec Christina Ricci, Martin Donovan et Lisa Kudrow. Ca m’a l’air totalement fucked-up !

Teenager Dedee Truitt (Ricci) runs away from home after her stepfather’s funeral and moves in with her half-brother Bill (Donovan), a gay teacher in a conservative, suburban community in Saint Joseph County, Indiana.
Dedee seduces Bill’s young lover, Matt (Sergei), then tricks him into believing he has impregnated her. In fact, the father of her child is her ex-boyfriend Randy Cates (Scott). She and Matt elope, leaving Bill and the uptight Lucia (Kudrow), the sister of Bill’s deceased partner Tom, to track them down and sort out the mess. In the meantime, Matt’s « bit on the side, » Jason Bock (Galecki), attempts to blackmail Bill in order to track down Matt, claiming Bill sexually assaulted him while he was a student. Bill and Lucia find Dedee and Matt, only to discover Dedee has stolen Tom’s ashes and is holding them for ransom. Randy also finds Dedee; they inform Matt that they are taking the ashes and moving to have the baby elsewhere. They escape but soon get into an argument that leads to Dedee accidentally shooting Randy. She and Matt escape to Canada, and Bill eventually finds them.

About author

Related items

/ You may check this items as well

aliens_le_retour_aliens_1985_portrait_w858

Mon film préféré, ever.

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="...

Read more
livingdaylights4

Cinéma, cinéma, cinéma doudou, cinéma cinéma Tchi Tcha

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="...

Read more
Capture d’écran 2016-03-20 à 21.28.23

La poubelle

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="...

Read more

There are 0 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *