Voyages
Roadtrip Canada Jour 24 : Jasper, les castors, les caribous et les piverts
16 juin 2012
2


Agrandir le plan

Je suis à Jasper, ça ne rigole plus. Il fait un froid de canard. La dame de l’hôtel nous a demandé si nous avions déjà vu des castors. J’ai dit « non », bien sûr. Elle m’a dit qu’un bus pouvait passer nous prendre en fin de journée, pour aller découvrir des bêtes dans leur habitat naturel. On nous a promis de la faune. J’ai accepté, des castors, attends, je connais pas ça, moi. En attendant, si vous ne saviez pas que le castor est une vraie chienlit (du point de vue paysan), je vous l’apprends comme je l’ai appris. Admirable petite bête qui peut créer un lac artificiel en moins de deux jours, rien qu’avec sa queue et ses dents. Espèce protégée, hein !

La guide nous avait conseillé de nous habiller chaudement. Et ben elle avait pas tort !

Cliquez sur le panorama pour l’afficher en taille maousse.

Source : Wikipedia
Trapu et rondelet, le castor se déplace lentement sur le sol. Toutefois, ce n’est pas le cas dans l’eau. Là, le castor est un nageur habile et très gracieux, sous l’eau comme à la surface, et atteint une vitesse de près de 7 km/h lorsqu’il est en état d’alerte. Il peut rester sous l’eau une quinzaine de minutes. Outre l’imperméabilisation du pelage, le castor présente d’autres adaptations au milieu aquatique : ses yeux sont protégés par une membrane qui lui offre la possibilité de voir sous l’eau, une fine couche de graisse sous sa fourrure le protège contre le froid. Sa queue sert de réserve de graisse et lui permet de signaler un danger : il tape sur l’eau pour prévenir les autres membres de la communauté.

Le lac, là, devant, est un lac crée par des Castors avec leur maison pile au milieu (le petit monticule). Hallucinant.

Le castor est connu pour construire des barrages naturels sur les cours d’eau au moyen de branches et de troncs de peupliers, de saules, d’érables et de trembles qu’il coupe avec ses incisives, mais aussi de buissons divers1. Il peut fermer ses lèvres derrière les incisives et ainsi ronger des ramilles sous l’eau. Le castor canadien est capable d’abattre de très gros arbres et fait des barrages plus importants et plus hauts que le castor européen (qui est pourtant légèrement plus gros que lui).
La queue du castor sert à accomplir d’importantes tâches, tant dans l’eau que sur la terre ferme. Bien qu’elle soit épaisse, la queue est flexible et musclée. Dans l’eau, elle sert de gouvernail à quatre sens. Sur la terre ferme, le castor s’en sert comme appui lorsqu’il s’assoit ou se dresse sur ses pattes postérieures. Elle lui sert aussi à garder l’équilibre et à le supporter lorsqu’il marche sur ses pattes postérieures en transportant dans celles de devant des matériaux de construction, comme de la boue, des pierres ou des branches. Elle sert également à signaler la présence d’un intrus et donner l’alarme en faisant un grand ‘splash’ dans l’eau, qui peut être entendu à des centaines de mètres.

Je l’avoue, je m’emmerde un peu au Canada. Je préfère de loin les USA.

Le castor est parfois involontairement tué ou empoisonné à la place d’autres animaux tels que le rat musqué.
Il est parfois considéré comme « nuisible » pour les arbres qu’il endommage ou coupe et surtout à cause des barrages qu’il construit et qui peuvent localement provoquer des inondations. Lorsque ces derniers sont endommagés, il les répare efficacement. On sait maintenant contrôler le niveau de l’eau des barrages par des siphons silencieux (c’est le bruit de l’eau qui coule, qui est le stimulus qui déclenche les travaux de surélévation ou de consolidation du barrage).

Attention, ceci n’est PAS un castor.
Vu sa taille, je peux te dire que personne ne s’est approché. Avec les cornes, je dirais plus de 2.50 des sabots à la dernière pointe. Un monstre.

Ah les bestioles qui n’ont l’air de rien mais qui te creuse le sapin en dix coups de bec : que la nature est hostile bien faite !

Voir un pivert, c’est rare, mais deux d’un coup, ça c’est Palace.

Bon, allez, dodo et demain est un autre jour, hein.

About author

Related items

/ You may check this items as well

22688740_10215077896407458_3052403793361799958_n

Comme un étranger à Moscou

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="...

Read more
IMG_1297

La mémoire des mûrs

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="...

Read more
21032698_10214563133738713_8022843653912950513_n (1)

Le beau Danube bleu : Hongrie – Slovaquie – Autriche

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="...

Read more

There are 2 comments

  • Snail87 dit :

    Quelle érudition !
    J’ai bien cherché par quoi remplacer le mot castor pour que ça puisse rendre l’article comique. j’ai essayé par « Ségolène Royal » mais ça marche mieux avec « Roselyne Bachelot »…

  • Je vous propose aussi de partir a la rencontre du coureur des bois Billy Rioux . Une aventure humaine de 4 heures riche en culture, ou vous apprendrez tous les secrets de ce metier qui a eu une incidence capitale dans l’histoire du Canada.

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *