Vie quotidienne Voyages
Serbie jour 3 Sremski Karlovci / Novi Sad
17 juillet 2016
3

Mes deux premiers jours en Serbie Jour 1 et Jour 2

Oui, je sais qu’il fait moche sur mes photos et oui, je sais que ça n’a pas l’air d’être la joie mais, comment vous dire, il fait super gris depuis vendredi et le beau temps n’arrive enfin que demain. Pour de bon. Du coup, j’ai écouté mon guide du jour, nommé Göran (ça ne s’invente pas), militaire de son état (amis de JNRC bonjour) et qui m’a proposé de me faire visiter un petit village à 70 km au nord de Belgrade où il est né : Sremski Karlovci, bien évidemment je n’y aurais jamais mis les pieds s’il ne m’avait pas donné rendez-vous à 11h sur la grande place.

13672253_10210411337346398_1890239354_n

C’est à la fois très chiant et très libérateur de ne pas avoir de datas sur le portable en vacances, je me sens tout nu ou presque. Plus de mouvement réflexe dans la rue pour voir ce que les gens postent sur Facebook (flashnews : rien de bien important) ou pour tâter le pouls du monde sur Twitter (de toute façon, quand une info est vraiment importante, elle m’arrivera d’une manière ou d’une autre).

J’ai l’impression d’être Michael Douglas qui découvre la mort de je-ne-sais-plus-qui en lisant un vieux magazine, dans “A la poursuite du Diamant Vert”, le soir, quand je rentre dans ma chambre, apprenant l’état du Monde avec 7 heures de retard. Et je me mords bien les lèvres en journée pour ne PAS demander le Wifi quand je sens bien qu’il pourrait y en avoir un d’offert. Et il y en a un PARTOUT, maintenant. Partout…

13695828_10210411337306397_1835468298_n

 

La vie n’est vraiment pas chère mais l’état de l’économie se ressent un peu partout. Les routes sont à l’abandon, les maisons des années 30 ont connu des jours meilleurs, et je suis un peu gêné de visiter certains endroits, pour prendre des photos. Je suis un peu perdu, un peu paumé, d’ailleurs, comme dans cette vieille chanson des Pet Shop Boys. Göran me trouve très bien, très sympa, très chouette mais je ne sais plus trop où je suis, m’endormant dans un hôtel et me réveillant en sursaut, à l’heure de la sieste, mettant quelques secondes à me souvenir des choses. Turquie ? Italie ? Ailleurs ?

13713515_10210411337226395_198518394_n

Je sors m’acheter des trucs que je montre du doigt, je parle anglais, on ne me comprend pas, je parle français, on me sourit déjà un peu plus. NATO FUCK OFF disent les murs, un peu partout. Je fais alors ici comme j’ai déjà fait ailleurs, ne comprenant rien et ne sachant même pas le vocabulaire de base, je parle strictement en français comme je le ferais chez moi, en bien plus doux, je suis super calme et les gens comprennent mes intentions et mes politesses et ils me répondent, parfois, aussi, en français, avec le seul mot qu’ils connaissent.

13735429_10210411337066391_1810111137_n

Une dame, à qui j’achète des fruits, me dit “Patricia Kaas” et je lui souris. Oui, Madame, c’est bien du français.

 

13705305_10210411336946388_1190063754_n

 

Mon GPS remarche de nouveau, de manière aussi inexplicable qu’il était tombé en rade le premier jour. J’ai découvert que je me rapprochais de la frontière Hongroise et de la frontière Roumaine, j’ai presque envie d’aller faire un saut juste pour dire, hey, j’y étais, car l’étrange Roumain rencontré hier soir autour d’un verre de vin (Filip) m’a donné super envie de visiter la Transylvanie ; je me dis que j’ai bien tout le temps pour faire les choses sérieusement, que je ne vais pas faire 700 bornes juste pour aller voir le château de Dracula. J’ai établi un itinéraire, je m’y tiens.

13706194_10210411336226370_1187481517_n

 

13689324_10210411336066366_1770017808_n

 

Göran.

On a parlé de ses collègues militaires, de sa première fiancée, de son père “qui savait”, il m’a montré ses tatouages homemade, il a évoqué ses vacances en Croatie et puis m’a parlé de son obsession pour la salle de gym et pour le tuning, j’ai écouté, stupéfait, j’ai adoré cette rencontre.

13713400_10210411335946363_616012187_n

 

13706339_10210411335906362_432407649_n

 

13714428_10210411335786359_962097084_n

 

13689491_10210411335546353_1805278949_n

 

13734683_10210411335346348_1451818898_n

 

13694972_10210411335306347_527882641_n

 

13714385_10210411335146343_697369262_n

 

13706371_10210411335106342_1319310627_n

 

13689524_10210411335066341_2102482728_n

Je suis obsédé par l’architecture Communiste. Je la trouve hypnotisante. Je cherche ses traces un peu partout.

13689572_10210411334906337_1033564441_n

 

J’ai fini “La Jument Verte” de Marcel Aymé. Je l’avais lu il y a 30 ans et étrangement je me souvenais de presque tout…

1762 lectures pour cet article. Merci pour votre fidélité.

About author

Related items

/ You may check this items as well

IMG_3186

Goethe, la CIPAV et moi.

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="...

Read more
Grande muraille de Chine, mai 2009

This is the end

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="...

Read more
Capture d’écran 2018-05-31 à 20.30.07

La troisième année.

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="...

Read more

There are 3 comments

  • Sarah dit :

    Bon voyage profite tout à l air hors du temps et ça fait du bien

  • Beau récit de voyage dans des endroits qui attirent peu les touristes, et ce n’est sans doute pas plus mal. Il y a, toutes proportions gardées, un coté Cuba dans ces villes, cette architecture délabrée et colorée et cette pauvreté qu’on sent présente.
    Pourquoi vouloir être sur FB alors que tu as les meilleurs guides locaux (et qui t’apprécient pour ce que tu es, toi, à ce moment précis)? C’est une chance que d’être dans le moment présent!

  • roussix dit :

    bonjour,
    Vos récits de voyages, hors des sentiers battus, sont toujours un plaisir à suivre.
    Si l’architecture soviétique suscite en vous un intérêt, je vous conseille de feuilleter “Frédéric Chaubin. Cosmic Communist Constructions Photographed” aux éditions Taschen.
    Bonnes déambulations.

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *