Vie quotidienne
Tant qu’on a la santé
28 avril 2020
15

Voilà, l’épreuve est passée : je suis allé faire les courses ce matin au supermarché, je me suis pointé 15 minutes avant l’ouverture officielle et il y avait déjà la queue. Masque en tissu sur le nez (reçu par la poste, la famille se mobilise : merci), gants jetables sur les mains, je me sentais déjà un poil moins vulnérable que la dernière fois. J’avais eu l’impression que les prix s’étaient envolés mais j’avais mis ça sur le compte d’un « gros chariot » et bien non, pas du tout, les prix se sont bien envolés, ça se voit très nettement sur les fruits et les légumes. Et sur le reste. Mon sachet de grana padano râpé est passé de 69 centimes à 99 centimes, ni vu, ni connu. La grande distribution n’a pas joué le jeu bien longtemps.

Je ne vais pas mentir, comme le disait l’autre dans sa chanson, bébé j’pète les plombs, j’pète les plombs et il ne me tarde qu’une seule chose : le 11 main au matin, sous la pluie, bien sûr. Il a fait un temps magnifique pendant six semaines mais maintenant qu’on va pouvoir sortir, je te le donne en mille, il va pleuvoir tout mai et tout juin. Business as usual.

J’ai (par réflexe) regardé les prix en avion d’un Paris-Biarritz pour mai mais il n’y avait pas de vols, les premiers étant en juin, avant de me rendre compte que de toute façon je n’allais pas traverser un RER, un aéroport, 70 minutes d’avion comme un ange avant d’aller retrouver mes proches âgés et les embrasser. Descendre sur la côte pour dormir dans le jardin ? Ne pas descendre du tout ? C’est un peu plié pour les retrouvailles…Il paraît que les Français vont devoir retrouver la France pour les grandes vacances mais comment vont-ils faire pour aller embrasser les seniors sans crainte ?

De toute façon, on ne sait rien et plus on en apprend et plus on frémit : ce virus est une belle merde, bien loin de la « gripette » de Michel Cymès (qui devrait se cacher et longtemps, après nous avoir raconté autant de salades en février et mars) dont nous découvrons les conséquences neurologiques, physiologiques et même immunitaires, lourdes, et avec qui nous allons devoir vivre avec de longues années. Je vais faire mon pessimiste : je ne crois pas à un vaccin avant deux ans.

Je ne cesse de cauchemarder ou de subir des rêves chelous : jamais je n’ai autant rêvé de ma vie, en m’en souvenant le matin. C’est très particulier.

Je rêve de louer une voiture et d’aller voir la mer pour la journée. J’attends encore un peu.

J’ai fini Ozark (sur Netflix) que je vous recommande vivement. Formidable et sombre série.

C’est pas cool de vous écrire autant de choses négatives ce matin, je vous prie de m’excuser mais j’arrive au bout de ma bonne humeur et de ma patience. Au moins je fais du sport et je ne mange pas trop de cochonneries. J’ai accepté de me faire du bien de ce côté-là.

Love.

About author

Related items

/ You may check this items as well

cyclists-601591_1920

Et à Austerlitz c’est Waterloo

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="...

Read more
musee-dorsay-1089166_1920

Alors c’est quoi ?

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="...

Read more
forest-4960706_1920

Annus horribilis

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="...

Read more

There are 15 comments

  • Sandrine de Versailles dit :

    Profite de ces vagues de moral… Tu as le droit de vouloir te mettre dans un trou quand tout te saoule… Je suis sortie tôt ce matin pour un petit ravitaillement, j’ai croisé une famille (nombreuse of course, quand tu habites un domaine royal, tu t’attends à quoi ???), bref les mômes (4, à peu près entre 3 et 6 ans…) couraient partout et ne laissaient pas de quoi passer sur le trottoir. J’en aurais bien pris un pour taper sur les parents qui faisaient comme si ils ne voyaient rien. La bienséance royale m’a interdit de râler, j’ai juste lâché un « bande de cons » pour me libérer. Voilà mon aventure du matin. Et oh que oui les fruits et légumes sont chers. Jamais ma Pink Lady n’a été atteint ces sommets !!! Mais je dis toujours non à la junk food. Et dans le sport à fond aussi.
    Take Care Sir William

  • Bellzouzou dit :

    Aaah pareil je me souviens bien mieux de mes rêves (chelous) en ce moment que d’habitude..

  • Sofy dit :

    Moi je ne te trouve pas si négatif…
    Perso j’en suis déjà à angoisser de la canicule de quant on sera tous reconfinés en juin-juillet-août… Ben oui parce que rouvrir le 11 mai, ça laisse pile poil le temps à la 2e vague de monter pour l’été non ?
    Et je me noie dans le travail/sport/cuisine (saine)/photos de mon neveu tout neuf… pour ne pas trop me laisser submerger par cette IMMENSE colère qui gonfle un peu + chaque jour…
    L’utopiste qui sommeille en moi espère tellement que toutes ces colères (je sais que je ne suis pas la seule à bondir à chaque fois que je me penche sur les nouvelles du jour… même les + « modérés » autour de moi en sont là) pourront faire émerger un autre projet de société. La réaliste en moi ne se fait pas vraiment d’illusion… mais a définitivement besoin de se raccrocher à cet espoir, si infime fut-il.

  • Séverine dit :

    On ne sait pas ce que c’est ce machin au final. On lit tout et son contraire, partout. Et je ne te trouve pas si négatif William, tu es plus dans le sens réaliste!
    En Suisse on a en partie déconfiné lundi 27 avril. Bah. Les gens n’en faisaient qu’à leur tête et ils continuent. Les urgences du moment? Laver sa voiture et acheter de quoi bricoler. Les gens sont fous. Mon père a fêté ses 72 ans le week-end dernier, avec une partie de la famille. Sans commentaire…

    Tu veux te faire plaisir? Avec une fondue? Voici de quoi assouvir ton envie! Livraison en France possible, j’ai cherché LE site qui le proposait. Et sans caquelon c’est simple, une casserole sur la plaque, une fourchette, du pain blanc de la veille (un poil sec c’est toujours mieux) et ça fonctionne très bien aussi, c’est ce qu’on fait en Suède!
    https://www.fruitiere-des-neiges.com/fr/product/137/fondue-suisse-aux-3-fromages

  • Gilles dit :

    Bon courage William !
    « La beauté sauvera le monde », je me répète souvent cette phrase en ce moment, je ne sais pas vraiment ce qu’elle veut dire mais ça me fait du bien !!

  • c. dit :

    Juste du love, plein. Pour aujourd’hui, hier et demain ❤️

  • catherine dit :

    Je te lis. J’aime ton regard et ta sensibilité. merci
    je pose juste une chose là, comme ça : pour moi le seul vrai sujet de la vie c’est d’accepter notre condition mortelle, comme faisant partie du contrat de départ qu’on n’a pas choisi de signer. A partir de la tout n’est que joie dans ce qui n’est au fonds qu’une énorme farce, sérieuse parce que le temps est limité, mais une farce quand même. Rien ne sauve d’autre que d’embrasser totalement le fait qu’à terme, on ne sait pas quand, il n’y a pas d’espoir. A partir de là, tout est vraiment léger et dense à la fois. Le rapport aux anciens, le virus. les addictions qui ne sauvent pas

    • Cecile dit :

      Bah oui.

      J’ai grandi en Afrique de l’ouest, où des enfants de ma classe mourraient car leurs parents ne pouvaient payer le traitement contre un cancer… A 7 ans, ca met les choses en perspective.

      Utiliser, transformer sa colère si elle vient.

      Et ne pas oublier la chance qu’on a, d’être nés au bon endroit, d’avoir un toit, des amours, des amis

  • Magalie dit :

    J’ai lu et j’ai aimé, j’ai l’humeur hyper morose et je suis dépitée chaque jour par l’avenir. Je ne verrais pas mes proches âges avant très longtemps aussi, à 800 km, et mon amoureux pareil, loin de moi.
    Sortir pour faire les courses me fait peur, maintenant encore plus, et les prix ont flambé aussi chez moi : 25% de hausse constaté hier.
    Et comme prof, j’attends encore de savoir comme je vais travailler d’ici vendredi, puisqu’on nous donnera vendredi comment s’organiser, et comment travailler, puisque les contenus pédagogiques nous serons indiqués aussi.
    Quelle époque ! Je suis de plus en plus pessimiste.

    • William dit :

      Courage. On envoie les profs en première ligne pour faire repartir l’économie. Dis-toi bien que 80% des cas sont pas graves…Mais je te comprends tellement <3

  • Claire dit :

    Je comprends la colère mais je ne retiens que ta conclusion « j’ai accepté de me faire du bien ». J’ai souri en lisant cette phrase, merci.

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *