Sexe Vie quotidienne
Tu n’as pas besoin de tout cet argent, honnêtement
21 octobre 2016
18

Londres. Je flâne. Les musées, les boutiques de musée. Mon péché mignon. Une série de livres sur le sexe, l’argent ou le sport. Vivre mieux en dépensant moins, en se détachant du sexe ou en se mettant à l’exercice. Pourquoi pas. Je commence par celui sur l’argent, réalisant que je n’ai jamais réellement réfléchi à sa place dans ma vie. Sa place trop importante, mal définie.

Gagner bien sa vie. Gagner mieux sa vie. Etre riche. Vouloir être plus riche. Etre pauvre. Penser qu’on est pauvre. Payer tout en CB. Ne pas tenir compte du liquide. Ne jamais rien mettre de côté. Ne pas tenir ses comptes. Faire l’autruche. Angoisser quand on reçoit un courrier des impôts. Passer dix fois acheter une merde à 19 euros chez H&M et renâcler à l’idée d’investir dans une paire de chaussures à 300 qui va durer bien plus longtemps. Ne pas regarder à la dépense pour les vacances. Avoir peur d’acheter un appartement. Se comparer sans cesse aux autres : le salaire, le salaire, le salaire. Toujours penser au salaire quand on change de vie, de job, de milieu pro. Ne pas ouvrir les couriers de la banque.

Un exercice simple, dans le livre.

Prenez une feuille, un stylo et mettez sur une colonne toutes les dépenses du mois, soigneusement, avec le chiffre parfait que vous voudriez leur allouer. Votre budget idéal, quoi. Une fois le chiffre total atteint, comparez-le avec votre salaire et tirez-en une conclusion. Etes-vous donc si loin de votre salaire rêvé ? La richesse telle que vous la concevez vous semble-t’elle désormais si hors de portée ?

Je n’avais jamais pensé à faire cet exercice. Et la surprise est totale.

Je gagne 100 euros par mois. J’en dépense 130. Mon budget idéal atteint 170 euros.

J’ai donc demandé à mon boss 170 euros. Une augmentation.

Et…je suis en passe de les obtenir.

Alors qu’hier ma coach (de boulot) me demandait quel était mon objectif pour les 18 prochains mois, mon angoisse jaillit avant même ma pensée :

– Je veux désormais gagner 220 euros par mois.

– C’est votre objectif réel ? Vous êtes sûr ? Ce n’est pas bien intéressant, non ? Parlons plutôt des moyens à mettre en œuvre pour atteindre cette somme. Si tel est, évidemment, votre objectif réel.

En me posant un peu, en laissant mon esprit vagabonder, je réalise que je n’ai pas vraiment parlé avec mon cerveau et je regrette ma réponse. Je ne suis donc pas encore guéri de mes réflexes. Evidemment, la lecture et la compréhension d’un livre ne suffit pas. Il faut des mois de pratique.

J’avais été stupéfait de constater le peu d’écart, au final, entre mon budget rêvé et mon budget réel. Je gagne très bien ma vie, c’est un fait (regardez ici pour vous) mais je me pensais encore loin de ce que j’avais imaginé comme étant « LA RICHESSE », n’ayant jamais calculé ce que j’estimais « être large ». Et je ne suis vraiment pas loin d’être large.

Je sais qu’il en est de même pour tous les trous noirs que nous nous imposons : le poids (ne jamais monter sur la balance), le rapport à l’alcool (« j’aime bien faire la fête…Moi, alcoolique, allons ?!)  ou tout autre domaine impliquant les données personnelles. C’est pourtant un constat qui change radicalement notre vision du monde.

Ce que je ne voulais pas voir, au final, c’est peut-être que je vis très bien déjà avec ce que j’ai ?

 

About author

Related items

/ You may check this items as well

IMG_2382

Le repli

Londres. Je flâne. Les musées, les boutiques de ...

Read more
IMG_4433

USA Roadtrip Côte Est : Boston, Isabella Stewart Gardner Museum & Quais

Londres. Je flâne. Les musées, les boutiques de ...

Read more
IMG_4332

Roadtrip USA Côte Est Jour 7 : Boston, le Freedom Trail

Londres. Je flâne. Les musées, les boutiques de ...

Read more

There are 18 comments

  • William dit :

    Fierté ou prétention… allez savoir… 😉

  • Matoo dit :

    Les yeux, les yeux !!

  • Antonia Savey dit :

    Estime de soi. S’aimer mieux. S’aimer.
    Tu n’es pas « pas mal du tout ».
    Tu es parfait.
    Tu es toi.
    Aimable.
    Aime toi.

  • Denis dit :

    A faire lire à l’auteur vraiment très très très amoureux de lui-même : Oscar Wilde : « Le portrait de Dorian Gray ».

    • William dit :

      Denis, tu es très, très con. Si j’étais aussi amoureux de moi-même, je n’écrirais pas ça.
      Je pourrais te démontrer pourquoi je ne le suis pas mais je préfère te dire que tu es très, très con.

  • Denis dit :

    Dépense ton énergie à des choses plus nobles que te contempler et te masturber devant la glace et pondre des textes dignes d’une ado de 15 ans. Rien de pire que les gens qui se croient beaux et talentueux alors que tout prouve, suffit de te lire et de regarder ta photo, que ce n’est pas le cas.

  • Will dit :

    Un commentaire nul par an. En moyenne. J’ai de la chance.

  • Bénédicte dit :

    William, tu sembles sur la bonne voie et ça me fait plaisir. Avec toute ma bienveillance.

  • kath de Belgique dit :

    Cher William, tu sais que tu as énormément de potentiel (et pas que intellectuel) ( n’est-pas ? ) . Je suis intimement persuadée que tu en doutes encore, par contre tes écrits sur ce blog ont tendance à te positionner comme quelqu’un de beau, d’intelligent et plus récemment de riche. Je suis certaine que tu disposes de l’empathie nécessaire pour comprendre que nous (les autres) n’avons pas nécessairement ni la beauté et la richesse ni la confiance en soi, ni l’intelligence. Mais peut-être qui sait, avons-nous l’un ou l’autre ou même l’un et l’autre. Ou mieux encore d’autres qualités. Voire même d’autres défauts. Reste zen William ! Ne te fais ni bouffer par ton QI , ni par ta position chez Danone, ni pas tes coaches divers et variés. La vie est maintenant et ici.

    • William dit :

      Probablement un des messages les plus sensés lus ici depuis des lustres. Merci. Non, effectivement, je ne sais rien de tout ça. Ou du moins j’en sais peu. Concernant l’argent, j’ai fait le test du Monde ce matin concernant les détails de la vie quotidienne (le SMIC, le prix du lait, etc.) et j’étais tout fier d’avoir 10/10. Mais ma vraie inquiétude du moment reste les emballages et les déchets que je produits en consommant. C’est fou.

  • Akim dit :

    Salut William.

    D’abord, je regrette de ne pas voir tes articles annoncés sur Facebook. Parce que du coup, j’oublie de venir voir ton blog, et je loupe tes excellents articles…. J’dis ça j’dis rien 😉 WordPress (si c’est ce que tu utilises) permet de poster automatiquement un message sur facebook avec chaque article… Ca pourrait être pratique pour te suivre 🙂 A moins que tu aies une alternative à proposer ?

    Pour revenir sur le sujet du salaire, ça fait pas mal d’année que je fais un budget, mais j’avais jamais vraiment fait le calcul du « budget vital minimum » avant d’être sur le point de ne plus avoir de revenu (fin de droit de chômage tout proche, auquel j’ai fini par échapper pour l’instant) et aussi envie de changer de vie.

    Bien sûr, je savais que je gagnais bien ma vie avant (c’était avant). Maintenant je cours après l’argent. Je gagne de nouveau assez bien ma vie, mais avec une épée de damoclès au dessus de la tête. Mais surtout j’ai un objectif. Je cherche maintenant à gagner bien, beaucoup, pendant un ou deux ans, pour refaire une épargne, épargne qui doit me permettre de vivre avec m on budget minimum vital pendant un, voire deux ans, pour me donner l’opportunité de changer de vie…

    En effet, la notion de richesse, c’est toute une histoire. Il y a quelques années j’ai commencé à lire le Playdoyer pour le bonheur de Mathieu Ricard. Un livre que je n’ai jamais fini. je l’ai abandonné à son sort quand Mathieu nous explique le détachement de toute chose ! « Ca va pas non !!! Faut pas pousser quand même… « … En même temps, depuis, j’ai fait mon chemin. Il y a une année, j’ai donné la totalité de mes CD (env. 400) et la majorité de mes DVD à une oeuvre caritative, ainsi que un grand nombre de biens dont je n’avais pas l’usage, et qui m’enchaînaient à ma vie…

    Mais c’est loin d’être fini. et j’espère un jour réussir à me détacher de tout ce qui ne me sert pas à vivre… Ouais, y a du boulot 🙂 Mais putain, qu’on se sent libre quand on se débarrasse. Ca fait un bien fou ! Faut juste pas se prendre la tête, et SURTOUT ne pas écouter les autres « Ouais mais t’es foooou !!! Ca vaut du pognon tout ça… tu devrais vendre… tu devrais garder, on sait jamais ….  » etc… Parce que si on écoute les autres, on fait jamais rien. Que ce soit dans le domaine du détachement, ou dans le changement de vie. Je suis sûr que tu en sais quelque chose 🙂

    • William dit :

      Je vais t’avouer un truc : je ne sais pas comment faire pour qu’ils soient postés automatiquement ET je ne poste plus sur ma page FB (shame !!!!)
      PARDON 😉

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *