Vie quotidienne
Vos questions, mes réponses (3)
3 février 2016
3

Vous avez posé vos questions, voici mes réponses. 

 

(1) Fannoche 

Bonjour ☺
Une question que je me pose depuis longtemps.
Imagine, je te reconnais dans la foule et je vais vers toi pour te dire combien j’aime tes mots (que ce soit dans tes livres ou tes blogs ). Comment réagis tu? Est ce que ça te saoule ?

Ma réponse : Je ne suis jamais saoulé par les inconnus qui viennent me dire qu’ils aiment ce que j’écris, jamais. Cela me gêne plus qu’autre chose et réveille ma timidité ou ma nervosité plutôt mais je réponds toujours avec amabilité. Après, ça dépend du contexte. Quand je suis au restaurant avec mon petit copain du moment, je ne vais pas passer dix minutes à parler d’un de mes livres mais quelques mots, oui, évidemment. Je suis toujours surpris quand ça arrive tant je me pense totalement anonyme. Ce qui n’est plus vraiment le cas. Rien ne me rend plus triste que de recevoir un message à-posteriori de quelqu’un qui n’a pas osé venir me dire bonjour dans la rue, je trouve ça toujours super dommage ! Je ne suis pas fan des échanges mails qui durent des mois avec les lecteurs, je reste sur du très bref mais je réponds toujours quand on m’écrit. Sauf aux étudiantes infirmières qui me demandent de rédiger leur fiche de lecture pour leur exposé. Faut quand même pas déconner :p

 

————————————————————————–

(2) Golden Loulou 

Quel est ton secret ?

Ma réponse : Je m’entoure de gens plus intelligents que moi, en toutes circonstances. Et je ne m’expose pas trop au soleil.

————————————————————————–

(3) Guillaume : 

Tu as une vie faites de reliefs et de changements, suffisamment pour nous faire partager ces anecdotes et histoires accumulées au fil des années (aussi bien professionnellement que rationnellement).
Aurais-tu préféré un peu plus de monotonie ? Si tu devais conseiller un jeune, lui dirais-tu de suivre un chemin un peu tortueux dans la vie, quitte à y laisser des plumes ?

Ma réponse :  Non, je pense que j’ai bien aimé vivre ce tourbillon. C’est ce qui m’a permis de comprendre tant de choses, de rencontrer tant de gens, de vivre tant d’expériences. Je ne sais plus où j’avais écrit que je redoutais par-dessus tout l’ennui et je peux dire que je ne me suis pas souvent ennuyé. Mais la monotonie, non, pas pour moi, vraiment pas. Concernant le conseil à un jeune, je ne conseille pas le chemin le plus tortueux mais celui le plus personnel. Il faut s’écouter, désespérément, envers et contre son milieu : il faut pousser notre passion pour la faire éclore et la transformer en raison de se lever le matin. Il n’y a rien à perdre à vouloir être heureux, rien. On ne peut pas arrêter un passionné. On ne peut pas lui faire entendre raison, sauf à vouloir le rendre malheureux. Je crois aussi qu’il faut écouter les jeunes pour les aider à trouver leur passion. Je n’ai pas été écouté. J’adorais lire, écrire et les médias. Tout était déjà dessiné. Il suffisait de pousser un peu.

 

————————————————————————–

 

(4) Séverine :

Bonjour!
J’apprécie beaucoup de pouvoir venir te lire plus souvent, c’est toujours un moment agréable.
Mais la question qui me vient, là tout de suite: arrives-tu à prendre du temps pour toi? Rien que pour toi? Te faire plaisir une fois par jour?
Et sinon: à quand la suite du livre SF dont j’avais eu un aperçu par ici un jour?
Merci et une belle suite à toi William.

Ma réponse : J’arrive rarement à avoir du temps pour moi mais quand j’en prends, c’est souvent pour lire sur internet, écrire sur mon blog ou…naviguer sur Facebook. Je me suis remis au cinéma régulièrement, j’ai un abonnement à la salle de sport. Le temps pour moi est avant tout du temps passé avec des gens que j’aime, en petit comité. Je tâche de me faire plaisir une fois par jour, généralement le matin (pardon ^^)

La suite du livre SF écrit ici ? Euh, je ne sais plus, tu sais j’utilise souvent le blog comme un brouillon, comme un endroit où je teste des trucs, tu te souviens de quoi ça parlait ? Le mec s’appelait Trevize ? Si c’est le cas, c’est le roman qui occupe mes pensées depuis bien trop longtemps.

 

————————————————————————–

 

(5) Pierre K

Vas-tu toujours voir un voyant une fois par an pour avoir de la visibilité sur l’année qui arrive ? En changes-tu ? Si oui pour quelle raison et avec quelle fréquence ? (Oui d’accord ça fait 3 questions, mais on est sur le même thème et tu dois pouvoir y répondre en une phrase)

Ma réponse : je vais voir un voyant une fois par an, généralement à Pâques, pour savoir où j’en suis et surtout ce qui va venir. C’est toujours le même. Il a été très bon, la première fois, plus général depuis. Disons qu’il a des fulgurances mais peut complètement bloquer sur des amis à moi, qui en ressortent frustrés ou, au contraire, bluffés et sous le coup de l’émotion. J’ai été le voir pour la dernière fois en novembre, tiens, regarde, je n’en abuse  pas : Eric Perrot - Clairvoyant

J’y vais souvent quand je suis perdu professionnellement. Il m’a annoncé des trucs très forts, très. Et j’enregistre sur mon téléphone toutes les séances, pour pouvoir les écouter longtemps après. C’est assez saisissant. Je paye 70 euros pour une heure. Il est un peu pince-sans-rire mais je l’aime bien.

————————————————————————–

(6) Fred de Romans :

On le prend quand ce pot?
La chambre d’Albert Camus: tu avais deux fins à cette histoire, tu les as mis en ligne , et tu as retiré l’une des deux. Finalement, as-tu republié la seconde fin? qui me plaisait beaucoup plus….

Ma réponse : Mea culpa. Faut me prévenir à l’avance, quand tu viens sur Paris. Je m’arrange toujours si je peux. Concernant la Chambre d’Albert Camus (ça date de 2006 !!), je n’avais même pas le souvenir d’avoir mis une deuxième fin en ligne, je ne sais plus. Elle doit être dans un des back-office d’un de mes anciens blogs. Si elle est perdue, c’est qu’elle ne devait pas vraiment être utile, dans mon esprit. Je ne sais plus, pour être franc. De toute façon, cette histoire ne me plaît qu’à moitié. La première partie est super, la seconde, comme tu le dis si justement était plus forte dans sa première version, perdue à jamais je pense. Désolé. Je n’ai plus les login, je crois.

 

 

 

 

Source Photo

1666 lectures pour cet article. Merci pour votre fidélité.

About author

Related items

/ You may check this items as well

IMG_3186

Goethe, la CIPAV et moi.

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="...

Read more
Grande muraille de Chine, mai 2009

This is the end

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="...

Read more
Capture d’écran 2018-05-31 à 20.30.07

La troisième année.

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="...

Read more

There are 3 comments

  • Séverine dit :

    Merci pour tes réponses 😉
    Pour le livre SF, c’était une histoire de temps. Une réunion de scientifiques ou spécialistes dans un endroit un peu perdu (en Bretagne?), une échappée dans le temps d’une jeune femme avec un jeune homme rencontré chez son père, celui chez qui tout a commencé. Et une machine bizarre!
    C’était court mais très intéressant. Tu avais mis le lien depuis ta page facebook, j’y avais eu accès lorsque nous étions encore «amis» sur le réseau et quelques jours plus tard tout avait disparu. Tu avais dit vouloir juste des avis, pour voir si les gens étaient prêts pour l’histoire.

  • Séverine dit :

    Merci pour tes réponses 😉
    Pour le livre SF, c’était une histoire de temps. Une réunion de scientifiques ou spécialistes dans un endroit un peu perdu (en Bretagne?), une échappée dans le temps d’une jeune femme avec un jeune homme rencontré chez son père, celui chez qui tout a commencé. Et une machine bizarre!
    C’était court mais très intéressant. Tu avais mis le lien depuis ta page facebook, j’y avais eu accès lorsque nous étions encore «amis» sur le réseau et quelques jours plus tard tout avait disparu. Tu avais dit vouloir juste des avis, pour voir si les gens étaient prêts pour l’histoire.

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *