Vie quotidienne
Vous êtes en train de me perdre
26 août 2012
10

Hier soir, il m’est arrivé un truc atroce.
J’avais du monde à la maison, nous étions en train de jouer sur la PS3, je switche sur la X-Box et le son ne suit pas car je dois changer de source sonore via la télécommande, sur l’ampli.
Un geste que j’ai accompli mille fois. Des dizaines de milliers de fois. Un geste que j’accomplis au quotidien, même.

Alors que les gens attendaient le son du jeu, je regardais, perplexe, la télécommande dans ma main. Je ne savais plus sur quel bouton appuyer.
Je-ne-savais-plus.
Je l’observais, essayant de comprendre ce qu’il y avait d’écrit sur les touches, pour le rattacher à mon utilisation immédiate mais rien ne venait.
J’appuyais un peu partout.
Rien à faire. Je ne me souvenais pas du bouton idoine pour ce putain de son.
Je suis resté stupéfait, au début, puis la panique a commencé à monter. Non pas sur le son, je m’en fichais.
Non, j’observais, je m’observais en train de ne plus savoir réaliser un acte de mon quotidien.

J’ai trouvé une parade, en appuyant un peu partout sur l’amplificateur et finalement le son a jailli. Par hasard.

Depuis hier soir, je n’arrive pas à m’ôter de la tête cette image de la télécommande, inutile, dans ma main.
Suis-je aux premiers signes de quelque chose ?
Suis-je, par déformation professionnelle, devenu parano sur tous les sujets médicaux et probablement anxieux pour rien ?
Comment expliquer que je ne puisse momentanément plus me servir d’un objet de mon quotidien ?

C’était très troublant et extrêmement désagréable.
J’ai toujours dit et je le redis ce matin : je me flinguerai(plus vraisemblablement me pendrai) avant d’être complètement sénile.
J’ai très peur de perdre la mémoire.
Peut-être cela vous éclaire t’il un peu sur ma frénésie d’écriture ces dernières années et la rédaction actuelle de mes souvenirs.

Pensons à autre chose.

About author

Related items

/ You may check this items as well

Capture d’écran 2014-12-02 à 06.11.50

500 fois dans mon lit

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="...

Read more
Dents

Ouvre la bouche, ferme les yeux, tu verras ça glissera mieux

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="...

Read more
IMG_1502

Largué comme un chien !

<div class="at-above-post addthis_tool" data-url="...

Read more

There are 10 comments

  • Clémence dit :

    Pas de panique Monsieur William, un peu de fatigue, le stress de ne pas satisfaire sur le champ vos amis avec le son … Rien d’alarmant juste un petit black-out 😉

  • Cécile - Une quadra dit :

    Oui panique à bord, logique. Fatigué ? surmené ? Ca explique bien des choses.
    Quand à la corde finale tu as choisi ce mode pour une raison particulière ? C’est pas très esthétique un pendu quand on le décroche tu sais.

    Enfin bon j’ai souvent des moments de « vide » je ne sais plus ce que je veux dire, faire ou je ne suis pas capable de trouver un mot simple. Avec une grand mère qui a eu Alzheimer je te laisse imaginer. Je suis allée consulter et les toubibs ont trouvé une cause, pas Aloïs, ouf, par contre j’ai intégré un programme de « réveil » et maintient de la mémoire pour contrer les effets. ça semble être efficace en tout cas pour les mots introuvables, pour le reste il semblerai que de la relaxation me serai plus bénéfique 😉

  • gilda dit :

    Ce genre de choses m’arrive lorsque je suis 1/ en période de surmenage (et lorsqu’on écrit tout en ayant un autre métier on l’est facilement) 2/ la tête ailleurs (soit tracassée pour quelqu’un, soit en chagrin d’amour, soit en cours d’écriture et davantage dans la compagnie de personnages que de la vraie vie).
    Or vu mon âge avancé si c’était forcément inévitablement signe d’un début de maladie grave, je ne serais déjà plus ici pour en témoigner. Do not panic !

    Si ça peut te consoler ça peut arriver de façon beaucoup plus gênante, au moment de taper un code de carte bleue, ou celui de la porte d’entrée, ou d’avoir en main un appareil qui sert au travail et soudain son utilité nous échappe

    (C’est seulement si ça se répète et avec une fréquence de plus en plus soutenue qu’il est nécessaire de s’inquiéter).

    Cela dit si la crainte diffuse te motive pour encore plus écrire, surtout ne te retiens pas 🙂 !

  • bellzouzou dit :

    qu’est-ce que je devrais dire, moi qui, plusieurs fois par jour, arrivée en haut de l’escalier ne sais plus, mais alors plus du tout ce que j’étais montée chercher seulement 5 secondes avant? 🙂

  • yopyop dit :

    Rassurez-vous, je pense que ce n’est pas grave. Bon courage. Bisous

  • Nicole Girard dit :

    Une fatigue passagère, un passage à vide…bon nombre de personnes l »ont certainement vécu. Il fait beau, le soleil brille… 😉

  • pskl dit :

    Tu as raconté en beaucoup mieux ce que nous avons tous vécu un jour ou l’autre avec la panique qui s’en est suivie.

  • Franck dit :

    C’est fou comme tout le monde essaye de te rassurer ! C’est une maladie qui fait tellement peur qu’on préfère le déni…

  • Snail87 dit :

    micro AVC, on en fait tous ! ça connecte plus parfois… heureusement, c’est réversible ici.

  • laurence dit :

    et bien je pluissoie : oui parfois j’arrive dans une pièce chercher…. je ne sais plus quoi…. et parfois impossible de nommer un objet ou une personne…. il parait que c’est « normal » mais franchement, c’est chiant !

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *